Leila El Wakil: Banana's Republic, le Shérif et le Promoteur

Blogs à lireChristina Meissner: Divonne, qui mène le bal ? Gérard Meyer: Les « Souvenirs européens » de Stefan Zweig et l'actualité. Charly Schwarz: Gauche/droite, est-ce fini ? Hélène Richard-Favre: Les Français valent mieux que ça! Pascal Décaillet: Macron, terrassé par Macron. Jean-Noël Cuénod: Macron perd et rafle la mise

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Leila El Wakil: Banana's Republic, le Shérif et le Promoteur.

(...) L'ancienne maison Decroux (1 bis, ch du Vieux Vésenaz), construite vers 1880, illustre le savoir-faire technique et artistique de la villégiature, en usage durant la seconde moitié du XIXe siècle. Des éléments de véranda et balcons s'accrochent à une structure de maçonnerie qu'il est illusoire d'imaginer construire aujourd'hui. Les pierres qui ont servi à cet ouvrage sont des matériaux irremplaçables, qui disparaissent aujourd'hui dans l'indifférence quasi-générale. (...) Les riverains font alors opposition auprès de la Cour de justice contre la démolition de la demeure et contre le nouveau projet de deux immeubles de luxe. Lors d'une audition le représentant de la CMNS, contre toute attente, se liquéfie. Personne dès lors pour défendre les intérêts de la conservation. Les Juges tranchent en défaveur du patrimoine, au motif de l'intérêt supérieur à construire des logements (fussent-ils de luxe!). Le meilleur reste à venir : à l'Ouest de la Suisse, Banana's Republic et ses gros bras! Ecoutez bien la suite de l'histoire ... sur fond musical d'Ennio Morricone! (...) Telles sont en 2019 les méthodes impunies et les mille et une manières de faire de l'immobilier à Banana's Republic, dans le Far Ouest de la Suisse.

Christina Meissner: Divonne, qui mène le bal ?

La salle de l’Esplanade à Divonne-les Bains était pleine à craquer vendredi soir 24 mai pour la présentation du projet d’usine d’embouteillage de eaux minérales de Divonne. (...) A l’heure des questions extrêmement nombreuses, j’ai retenu l’intervention de personnes venue de Vittel (https://www.leauquimord.com/). Une ville française qui ressemble beaucoup à Divonne. Là-bas, les eaux minérales sont pompées de longue date dans une nappe bien plus profonde qu’à Divonne, et l’eau de Vittel, les habitants en profitent aussi puisqu’elle coule du robinet ! Tout allait bien jusqu’à la reprise par Nestlé de l’exploitation des eaux minérales de Vittel. Le pompage est devenu effréné, la nappe souterraine surexploitée est gravement menacée et les conséquences se ressentent loin à la ronde… (...) Après les propos peu clairs de M. Patrick Sabaté sur son projet dont on ignore tout (même la séance du municipal acceptant le projet s’est déroulée à huis clos) et l’exposition d’une situation très factuelle et catastrophique présentée par les habitants de Vittel, je ne pouvais que me poser des questions. Divonne mettrait-elle sa réputation, ses relations transfrontalières, son énergie, ses politiciens en jeu pour un projet tellement fumeux mené par une société quasi inconnue, quasi sans ressource, ni financière ni humaine ? (...) A mon avis, M. Sabaté et sa société sont un leurre. (...)

Gérard Meyer: Les « Souvenirs européens » de Stefan Zweig et l'actualité

Formidable émission de Guillaume Gallienne (« ça peut pas faire de mal », France Inter, samedi 25 mai) sur l’écrivain autrichien et son dernier livre écrit après son exil « Le Monde d’hier, souvenirs d’un Européen ». Il y décrit les années 30 en Allemagne comme personne : le réveil des masses, l’antique magie des drapeaux, les paroles patriotiques, le goût de l’aventure où chacun peut devenir un héros, le besoin impérieux de sortir du monde bourgeois et de donner libre cours aux instincts sanguinaires les plus primitifs. Rapidement commence l’intimidation de ceux qui respectent encore les institutions. Les allemands raisonnables de l’époque jugeaient inimaginable qu’un homme qui n’avait même pas terminé l’école primaire put occuper un poste aussi prestigieux que celui de chancelier. Rien n’a autant aveuglé les intellectuels allemands que cette certitude qu’Hitler n’était qu’un « agitateur de brasserie ». (...)

Jean-Noël Cuénod: Macron perd et rafle la mise Le Rassemblement national arrive donc en tête des listes françaises pour le Parlement européen. Mais il recule par rapport en 2014 et, surtout, sa patronne Marine Le Pen fait beaucoup moins bien que la Lega de Mario Salvini, son rival nationaliste. Le Capo dei Capi des xénophobes européens, ce sera lui. Quant à Macron, il perd son pari de devancer RN. Mais rafle quand même la mise. En effet, sa stratégie de pulvériser les partis de gouvernement à droite et à gauche a marqué un point. Emmanuel Macron et sa République en marche font tout pour n’avoir qu’un seul adversaire, le Rassemblement national. Face à cet épouvantail, le président français espère l’emporter à chaque élection en engrangeant les suffrages de tous les électeurs soucieux d’éviter que les calamiteux dirigeants du RN accèdent au pouvoir. (...)

Charly Schwarz: Gauche/droite, est-ce fini ?

(...) Au schéma classique Gauche/Droite, se sont substitués plusieurs clivages traversant toute la société : sécurité/insécurité, école privée/école publique, énergies fossiles/énergies renouvelables, étrangers/nationaux, immigration/intégration ou encore accès différenciés à la culture et aux ressources distribuées par l’État. Les mutations de l’appareil productif, l’étalement du phénomène d’urbanisation et l’accélération des déplacements entraînent une société de mobilité et de circulation permanente. Ces déplacements des fondements territoriaux, sociaux, idéologiques et la représentation politique, provoquent un profond malaise démocratique et un brouillage des repères. La constellation de la gauche est fragmentée en plusieurs cultures dans lesquelles le degré de " libéralisme culturel " ou la volonté de réforme vigoureuse des structures économiques varient profondément. L’univers de la droite est traversé d’une profonde fracture entre les références de la droite populaire et celles de l’extrême droite.

Hélène Richard-Favre: Les Français valent mieux que ça!

BFMTV relève le fait que nombre d’électrices et d’électeursattendaient le second tour des Européennes. (...) Quoi qu’il en soit, les trois listes arrivées en tête du scrutin illustrent les nouvelles forces à l’oeuvre dans nos sociétés. On n’est plus dans l’affrontement gauche-droite. On est, désormais, dans une lutte pour la défense d’une identité nationale contre ce qui est considéré comme de l’ultra-libéralisme. Et puis, vient le combat pour le climat, salué par les spécialistes mais qui, selon certains de ses plus ardents défenseurs, reste loin derrière l’urgence qu’il y aurait à se mobiliser. En témoigne ce qui a été énoncé, hier, par ce professeur interviewé sur la RTS.

Pascal Décaillet: Macron, terrassé par Macron

(...) Macron n'a pas perdu, face à l'Histoire. Les élections européennes désavouent presque toujours les pouvoirs en place. Mais il a perdu, face au pari qu'il s'était lui-même lancé, sans doute par orgueil. Cécité du prince, dans l'éblouissement solaire de sa Galerie des Glaces. Macron n'a pas perdu son quinquennat, il peut bien rester jusqu'en 2022, jusqu'à la belle. Il a juste perdu face à lui-même. Tel Icare, il s'est trop approché du soleil. Il s'est brûlé les ailes. Il pourra se consoler en invitant BHL et Cohn-Bendit psalmodier ses louanges. Dans la Galerie des Glaces.

Jean-François Mabut: 70 élus verts, est-ce que ça fait le printemps?

L'extrême droite européenne sort de l'élection du parlement renforcée mais divisée, pour l'heure, en trois blocs. (...) L’extrême droite répond aux peurs du changement, de l'insécurité économique, de la perte des cultures locales, des migrations (celle qui viennent de l'extérieur mais aussi celles de l'intérieur, le fameux plombier polonais), de l'islam. Ces peurs sont-elles moins nobles que celles qui motivent les électeurs des Verts: la peur du réchauffement climatique, de la disparition des espèces, des OGM (quand ils sont dans la nourriture mais pas quand ils sont dans les médicaments), du nucléaire, du Big Data, des robots, bref la peur de la connaissance, de la science quand elle se fait technologie. (...) L’avenir de l'Europe se jouera plus sur la capacité de ses élites - et pas seulement ses élites politiques - à répondre aux peurs de l'extrême droite qu'à celles des Verts. (...) (TDG)

Créé: 27.05.2019, 15h20

Articles en relation

Edmée Cuttat: La Palme d'or à ”Parasite”, l'un des favoris

La revue des blogs Djemâa Chraïti: Un looping loupé. Bernard Comoli: Raoni en campagne en Europe. Bruno Hubacher: Amnesty Multinational. Pascal Décaillet: Rappel de mes positions, depuis 30 ans. Maurice-Ruben Hayoun: Gouvernement des juges ou gouvernement des élus… Didier Bonny: Du grand au petit écran : portraits de femme. Plus...

Pascal Holenweg: Elections européennes : vingt-huit élections nationales

Blogs sélectionnés John Goetelen: Capturer le CO2 (1) : la planète verte. Patricia Aline: Rien de nouveau sous le soleil. Rodolphe Weibel: L’intérêt général à Cornavin. Thierry Cerrutti: Création d'un Conseil administratif Populaire à Vernier. Rémi Mogenet: Le Lare et la vie Plus...

Antoine Vielliard: Pour une Renaissance de l'Europe

Excellents blogs Jean-Noël Cuénod: Affaire Vincent Lambert : où est l’amour ? Anne Cendre: Hameaux pour une vie nouvelle. Daniel Warner: To be or not to be a Good Samaritan. Pascal Décaillet: Deux siècles, un bel âge pour mourir. Pascal Holenweg: L'opium des commerçants genevois. Plus...

Maurice-Ruben Hayoun: Où se cache le vrai, l’authentique Sartre ?

Blogs en vue Pascal Holenweg: L'amer de toutes les batailles ? Hélène Richard-Favre: Au-delà de l’être, au-delà de sa famille, le poids des valeurs. Bruno Hubacher: En attendant la révolution. Charly Schwarz: Comment expliquer le « Green business ». Adrien Faure: Le postmodernisme et l’héritage hippie Plus...

Vincent Schmid: Pour Shafique Keshajee

La revue de presse des blogs Jean-Souhel Gowrié : Les dhimmis de Bienne et le PDC. Edmée Cuttat: Terrence Malick, sérieux prétendant à la Palme d'or. Rémi Mogenet: Le mythe républicain de l'ancienne Rome à la France moderne. Hani Ramadan: Avec nos frères persécutés. John Goetelen:Alain Delon : « Je vais partir » Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...