Passer au contenu principal

Jean-Noël Cuénod: Contre le coronavirus, France et Suisse divergent

Reuters

Nouvelle édition de notre revue des blogs publiés sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève et dans notre Webzine. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Les blogs sont publiés sous la seule responsabilité de leur auteur. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Jean-Noël Cuénod: Contre le coronavirus, France et Suisse divergent

Le coronavirus affiche-t-il le même la même trogne couronnée en France et en Suisse ? On pourrait en douter tant les mesures prises par les deux pays diffèrent. Le ministre suisse de l’Intérieur, le socialiste Alain Berset, a même brocardé Macron, sans le nommer. Pourquoi cette divergence? Essayons de réfléchir sans chauvinisme de part et d’autre. En guise de préambule, cette petite remarque d’un Helvète vivant en France. Si l’on consulte la plupart des médias hexagonaux, la Suisse n’existe pas. Un trou noir ou blanc au centre de l’Europe. Alors que la Belgique, autre voisin francophone, est abondamment citée. Sans doute, faut-il y voir l’effet d’une vieille culture monarchique et catholique commune, culture que la Suisse plurireligieuse et foncièrement républicaine serait bien incapable de partager. (...)

Jean Batou: La Suisse à la pointe du Covid-19

(...) Au début de cet après-midi (22 mars), le Coronavirus Ressource Center de l’Université Johns Hopkins recensait 312'000 cas testés, soit sans doute quelque 3 millions de personnes réellement infectées dans le monde. En tenant compte du taux de létalité de 3,4%, certes discutable, postulé par l’OMS, cela signifierait déjà 102'000 morts annoncées, dont une partie ne sera sans doute pas attribuée à COVID-19, dans les pays où les infrastructures sanitaires sont débordées. En réalité, ces chiffres seront évidemment très largement dépassés, puisqu’aujourd’hui, la progression de l’épidémie n’a pu apparemment être contenue qu’en Chine. (...) La Suisse a donc le triste privilège d'être dans le peloton de tête. À qui la faute ? Au refus de tester massivement la population, alors que Roche AG exporte 400'000 kits par semaine aux États-Unis depuis le 13 mars ; au refus de garantir la livraison massive de masques à toutes celles et ceux qui en auraient besoin – ils devraient être portés partout où « la distance sociale » peut difficilement être respectée (magasins, transports publics, etc.) ; mais aussi au retard pris dans la fermeture préventive des sites de formation et de loisir ; sans parler des lieux de travail non indispensables, que les autorités fédérales s’entêtent à laisser ouverts. (...)

Djemâa Chraïti: Eloge de la lenteur

(...) Là où certains n’y voient que malheur, j'entrevois cette période aussi comme un retour à une "normalité"qui nous a échappée. Le temps s’égrène lentement, on le sent s’écouler comme ce long fleuve tranquille tant promis et rarement vu. Le temps s’effiloche en bandes généreuses sur fond d’épidémie. Les oiseaux sous ma fenêtre piaillent joyeusement tout affairés à leur nid; les brindilles éparpillées sur mon balcon prouvent l’agitation d'une construction fébrile et maladroite. Avant de filer faire mes courses et parfois celles de ma voisine, j’ évalue ma bibliothèque à vue d’oeil et constate que je puis tenir un siège de cinq ans de lecture; à raison de deux livres par semaine et nourrir aussi bien mon esprit que mon corps. Que ce soient les versions bilingues de la poésie de Paul Celan, en Allemand, de Pier Paolo Pasolini en Italien ou de Darwich en Arabe, le temps nous est offert de plonger dans la langue originale des auteurs. Etudier les partitions musicales en toute sérénité, parce que oui, la poésie c’est avant tout de la musique. Et redécouvrir à travers "l’Histoire Ancienne" de Pline l’Ancien (mort en 79 lors de l’éruption du Vésuve) les épidémies. Et que n’a-t-il point décrit sur elles et leurs remèdes ? (...)

Bruno Hubacher: Le darwinisme social aux temps de la grippe

Charles Darwin lui-même l’aurait réfuté avec la plus grande fermeté, ce terme, attribué bien après sa mort à la thèse de son compatriote contemporain, le philosophe et sociologue Herbert Spencer. Sa théorie de la « sélection naturelle » de l’espèce humaine traça le chemin au néolibéralisme de son condisciple du 20ème siècle, Friedrich August von Hayek, maître à penser de la défunte Premier ministre Margaret Thatcher, et père de la révolution économique dont nous buvons actuellement la tasse. Précurseur du libertarianisme et l’anarcho-capitalisme, dont les idées les plus radicales s’étaient inspirées Lady Thatcher, mais dont l’idée de base, la liberté individuelle, fut sciemment travestie par la dernière, Herbert Spencer fut pourtant, du moins dans son jeune âge, un féministe radical et un ardent défenseur des syndicats qu’il considérait comme rempart contre l’exploitation de la classe ouvrière par les « patrons ». Il était en faveur de l’abolition du salariat et la socialisation des moyens de production, préparant une économie, basée sur le principe des coopératives de travailleurs, avant de bifurquer sur sa thèse radicale de la « sélection des plus aptes », réfutée par son contemporain Charles Darwin. (...)

Daniel Warner: Stop the World…

(...) What are we left with? Telephone calls, skype, emails, WhatsApp and all have become our means of communication. Without physical contact, we are using technology as a substitute for face-to-face. Student lessons can be taught over the web; almost all of us can work from home. Without the physical, without social contact, we have been reduced to the electronic. We have no choice. Is there a difference between the face-to-face and technology? I am reminded of a story that happened in the 1960s when technology began to enter academia. It was told from a small college, very face-to-face perspective. At a large university, an eminent professor was tired of giving the same lectures every year to thousands of students in a large auditorium. He turned to an assistant to ask for advice. “We can record your lectures in a studio and then play them back for the students,” the eager assistant suggested. (...)

Simon Brandt: Soigner tout le vivant

Alors que nous vivons des jours difficiles, inconnus sous nos contrées, nos gouvernements prennent des décisions radicales et nécessaires pour contrer la pandémie du Covid-19 en se concentrant sur l’urgence sanitaire. L’objectif immédiat étant de ralentir sa propagation et sortir le plus vite possible de cette crise. Lorsque ce sera le cas, il sera alors temps de s’interroger sur les causes structurelles de cette situation. (...) Force est de constater que si nous ne modifions pas profondément nos rapports et notre comportement envers les animaux, nous devrons à nouveau faire face à de telles pandémies dans le futur. (...) En tant que siège de nombreuses conventions et organisations internationales, berceau des droits de l’homme et Ville internationale, Genève a le pouvoir et le devoir de mener cette réflexion. Et de rappeler que nous sommes la capitale mondiale du multilatéralisme, au carrefour entre l’OMS et le WWF. Car si nous ne prenons pas à bras le corps le problème dès que l’actuelle crise sanitaire sera terminée, ce ne sera qu’une question de temps avant qu’une nouvelle recommence. (...)

Jean-dominique Michel: Covid : fake news et censure ?

Des lecteurs m’informent que mon article Covid-19 : fin de partie ?! a été retiré du blog de Mediapart suite à un fact-checking révélant que j’avais tort lorsque j’évaluais à 800'000 le nombre de personnes infectées en Chine, là où la statistique des cas détectés n'en indique que 80'000. Ce qui prouve qu’on peut prétendre fact-checker et simplement mal lire ! J’ai modifié le passage concerné de la façon suivante pour préciser -et documenter autant que faire se peut- la question. (...) Dans le même temps, on a commencé sur les réseaux sociaux à me mettre en cause au sujet de travaux de recherche que j’ai menés sur les pratiques de guérison traditionnelles aux Philippines, travaux que j’ai entre autres présentés dans le cadre de la Faculté de médecine ainsi que du Musée d’ethnographie de Genève, du département d’anthropologie de l’Université de Lausanne et de INREES à Paris. (...)

Marc Schindler: Un espion dans mon smartphone

Vous en avez marre des injonctions officielles ? Vos ne supportez plus d’être confiné à la maison ? L’attestation de déplacement dérogatoire vous donne des boutons ? Vous avez choisi d’ignorer le virus et d’aller à la plage faire votre footing ? Vous serez peut-être piégé par votre smartphone, votre espion préféré. (...) Avec la pandémie du Covid-19, les gouvernements trouvent d’excellentes raisons pour utiliser vos précieuses données stockées chez les opérateurs pour vous repérer quand vous faites un barbecue avec vos potes ou un petit footing collectif sur la plage, alors que c’est interdit. Des chercheurs de l’université d’Oxford travaillent sur une application installée sur votre smartphone, qui vous géolocalise en permanence. Magnifique : on pourrait juguler l’épidémie sans paralyser le pays. La Chine a massivement utilisé cette technologie et Israël repère ceux qui sont en contact avec un malade. (...)

Catherine Armand:L'amour à distance

(...) Au sein des couples, des familles ou des amitiés, ce moment de l’histoire de l’humanité laissera une trace. Pour celles et ceux qui se manquent, c’est soit une fondation solide que l’absence construit petit à petit, soit une plaie douloureuse qui laissera une cicatrice. Dans tous les cas, nos destins communs se tissent maintenant. Ils sont reliés, entremêlés, noués, incontournables, inéluctables. Cette absence est à apprivoiser, à combler de souvenirs qui font persister le sourire. Considérons-là comme une simple virgule entre deux mots d’amour. (...)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.