Jean-Dominique Michel: Les 6 premiers mois d’une relation sont basés sur… un fantasme neuronal !

Blogs à lireSylvie Neidinger: Thomas Cook fait faillite... UK peut ”faire faillite” en raison du Brexit!? Mauro Poggia: 1 policier, un seul...mais quel policier! Anne Cendre: Passionnés de tennis. René Longet:Action citoyenne : ça bouge à Genève. Pascal Décaillet: L'essence, les bobos, l'existence

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Jean-Dominique Michel: Les 6 premiers mois d’une relation sont basés sur… un fantasme neuronal !

Le cerveau n'a pas le choix. Il examine une personne et évalue la probabilité de recevoir d’elle une récompense agréable ou si au contraire elle constitue une menace potentielle (ou à tout le moins, une nuisance !) (...) Existe-t-il un moyen de suspendre ces fantasmes et ces peurs, pour vous permettre d'être mieux en contact avec la réalité dans le moment présent ? Oui, mais vous devez activer une autre partie de votre cerveau (le Réseau de Salience) qui a la capacité d'observer et d'évaluer d'une manière qui est beaucoup plus proche de votre vérité émotionnelle. Cette activation se produit lorsque nous prenons quelques minutes pour nous détendre profondément et observer avec une attention bienveillante les pensées, sentiments, fantasmes et désirs qui flottent dans notre esprit. Il s’agit d’un état de calme et de sérénité. D’un point de vue neuroscientifique, cette qualité de conscience réflexive crée un équilibre entre les principaux réseaux dans votre cerveau. Vous devenez moins réactif émotionnellement et plus capable de ressentir de l'empathie, laquelle constitue le meilleur outil pour découvrir comment l'autre personne pense et se sent. Suggestion : La prochaine fois que vous rencontrez quelqu'un de nouveau (ou même quelqu'un que vous connaissez bien), voyez si vous pouvez reconnaître et interrompre vos propres projections à son sujet (sentiments, croyances et processus de pensée discursive) pendant seulement 60 secondes. Vous verrez alors cette personne différemment, et d'une manière qui rendra une bonne relation meilleure et une mauvaise relation plus courte !

Sylvie Neidinger: Thomas Cook fait faillite... UK peut ”faire faillite” en raison du Brexit!?

(...) La retentissante faillite du tour operator, Cook , cette vieille institution britannique est à la fois une conséquence du Brexit et une illustration de ce que le Brexit va faire subir à l'économie britannique en cas de rupture subite d'avec l'Europe. A lieu de retrouver.... l'Empire en quittant les 28, scénario privilégié par les conservateurs, le Royaume-Désuni va plonger. Boris Johnson et Nigel Farage en doutent. Ils font leurs coqs. Ces individus sont des menteurs. Par extraordinaire le processus de décomposition politique british est accentué par un détail totalement royal et people. Maghan et Harry par leur attitude autonome, originale, provoc' mettent en danger le fonctionnement de la royauté. A Balmoral - qu'ils ont snobé- la Reine Elisabeth aurait même interdit que l'on évoque ce couple devant elle. Meghan et Harry seraient ingérables. Ambiance délétère. Une certaine Angleterre vacille.

Mauro Poggia: 1 policier, un seul...mais quel policier!

Je voulais le garder pour la bonne bouche, mais Pierre l’a découvert avant tout le monde. Oui, je dois l’avouer, puisqu’il est de bon ton de se mettre à table, j’ai trouvé le moyen de résoudre tous les problèmes de sous-effectifs de la police genevoise avec...un seul policier ! Mais pas n’importe lequel: il se nomme ROBOCOP. Tous les autres postes supplémentaires, que ce soit pour le renforcement de la police (15), pour la brigade des armes et de la sécurité privée (3), pour la cybercriminalité (2), pour la brigade judiciaire (6), pour les renforts administratifs (11), sans parler des postes pour la détention (62), ou l’office cantonal de la population (15), ne servaient qu’à brouiller les pistes. C’était sans compter sur la perspicacité et l’instinct de fin limier de mon bien dévoué collègue, qui ne recule devant aucun sacrifice personnel pour faire avancer la cause de l’intérêt public. Chapeau bas! Il y a la forme, et il y a le fond. Encore faut-il veiller à ne pas le toucher.

Anne Cendre: Passionnés de tennis

Faut-il être passionné de tennis pour rester enfermé pendant trois jours dans une halle immense, bruyante et lugubre ! Des milliers de fanatiques venant de tous les continents, ont payé des milliers de francs pour admirer leurs idoles. J’en étais. Ayant décidé de ne pas casser ma tire-lire, je me suis contentée, plutôt que de rester clouée devant ma TV, de passer quelques heures au contact de mes semblables dans la fan zone. (Prix : 15 fr.) Un immense écran et une sonorisation fidèle nous maintenaient en contact avec les événements sur le terrain. Des chaises longues, comme sur l’esplanade de Roland Garros, permettaient de contempler les matches en toute détente. Elles étaient très convoitées, forcément. Les gradins avaient moins d’attrait, certes, mais on voyait aussi bien. On n’était pas vissé à son siège et on pouvait bavarder entre nous sans risquer de troubler les joueurs. Le « off » était presque mieux que le « on », pour reprendre les catégories des festivals. (...) Maintenant, que faut-il penser de cette compétition ? Il paraît qu’on murmure dans les clubs. Est-ce truqué ? Ne cherche-t-on qu’à faire du fric ? Le public en a-t-il eu pour son argent ? En tout cas, ce furent trois journées de grande tension et de grand tennis.

René Longet:Action citoyenne : ça bouge à Genève

Trois événements pour marquer la rentrée à Genève : la Semaine du Goût, Alternatiba et The Meal. Leur point commun ? Fédérer les acteurs, interpeller le public, inciter à s’impliquer dans la transition vers des modes de vie plus durables. A l’heure où l’Amazonie brûle, on ne saurait être plus au cœur de l’actualité. (...) Pari réussi quand on voit l’éventail des partenariats réunis, qui vont des collectivités publiques - par exemple la Ville de Genève ou SIG - à la Chambre de l’économie sociale et solidaire, de la Fondation Antenna à l’Académie du Cep, des Editions Jouvence aux Magasins du Monde. Très loin de toute autoproclamation ou autosatisfaction, l’objectif est tout au contraire de questionner, de montrer, de démontrer, de faire envie, d’aller au fond des choses, d’être en éveil et en recherche. Pour paraphraser Gandhi : sois ce changement que tu voudrais pour le monde. (...)

Pascal Décaillet: L'essence, les bobos, l'existence

Ils sont bien gentils, les bobos vélocipédistes, de vouloir augmenter le prix de l'essence. Mais il y a, dans notre société suisse, des centaines de milliers de gens qui, justement, ne font pas partie des bobos vélocipédistes. Cette majorité silencieuse, laborieuse, a besoin de son véhicule privé pour se mouvoir. Pour aller au travail, par exemple. Quand elle part en vacances, elle est bien contente d'avoir une voiture familiale, c'est beaucoup moins cher que le train, à plusieurs, c'est infiniment plus pratique pour aller où on veut. A la campagne, à la mer, à la montagne. On se sent très libre, dans une voiture. Et, quand on a travaillé dur toute l'année pour se payer des vacances, on est bien content d'en avoir une. Et puis, il y a tous ces gens, les petits indépendants, les artisans, les livreurs, qui ont impérativement besoin de leur voiture, ou camionnette, pour gagner leur vie. Et puis, il y a la Suisse périphérique. (...) Jusqu'à quand cette majorité a-t-elle l'intention de demeurer silencieuse ? Et de se faire tondre, pour satisfaire la morale à deux sous des bobos vélocipédistes.

Hélène Richard-Favre: Victime d’une mine antipersonnel dans le Donbass

J’apprends, ce jour, qu’un volontaire français qui se bat dans le Donbass a été grièvement blessé par une mine antipersonnel. Avec Erwan Castel, nous sommes en relation sur un réseau social bien connu et j’ai plusieurs fois renvoyé, ici, à son « Journal du front » , comme il l’appelle. (...) Cette guerre qui n’en finit pas de déchirer l’Ukraine et de mettre aux prises la Russie avec ce qu’il est convenu d’appeler la « communauté internationale » me touche. Tout a tellement été dit et pas dit de ce qui motive l’une et l’autre que je n’y reviendrai pas. Mais je tiens juste à rappeler les vies humaines perdues, blessées et exilées. Car d’elles, peu s’en soucient au regard d’intérêts en tous genres. Erwan Castel, lui, a souvent témoigné dans son « Journal du front », de ce peuple en souffrance et si attaché à sa terre que lui, Breton, a fait de sa lutte la sienne.

Didier Bonny:Mes combats et mes engagements

Les élections fédérales du 20 octobre s’approchent à grands pas. Candidat au Conseil national sur la liste des Verts genevois, j’ai, au cours de l’été dorénavant achevé, publié une série estivale en six épisodes en lien avec des thèmes politiques qui sont chers aux Vert.e.s : l’Etat de droit, l’économie durable, la solidarité, la mobilité, l’égalité et l’urgence climatique. Vous trouverez ci-dessous les liens qui renvoient à cette série estivale et qui permettront, à celles et ceux qui me liront, de se faire une idée la plus précise possible sur mes combats et mes engagements depuis de nombreuses années dans ces différents domaines. (...)

Joseph Daher: Le régime Assad et ses soutiens d'extrême droite

De nombreux groupes d'extrême droite européens s'empressent d'apporter leur soutien au régime syrien. Pour comprendre ce phénomène, il faut regarder du côté de l'islamophobie, de l'anti-mondialisme et des anti-réfugié·e·s. À la fin août 2019, le groupe néo-fasciste italien Casa-Pound visitait la ville syrienne d'Alep. Le ministère du tourisme syrien a salué sur sa page Facebook cette « délégation italienne » en publiant une photo mettant en avant le drapeau de ce groupe. Quelques semaines plus tard, c'était au tour d'une délégation du mouvement d'extrême droite française du Rassemblement National (ex FN), avec à sa tête Thierry Mariani, de se rendre en Syrie et de rencontrer le dictateur Bachar el-Assad. Le magazine français d'extrême droite Valeurs actuelles décrivait cette visite comme « Une manière, pour le parti de Marine Le Pen, d'exprimer son soutien envers le régime de Damas et de le féliciter pour sa lutte contre le terrorisme islamiste ». Ces deux visites ne sont pas des cas isolés. (...)

Didier Tischler: Politique et ethique, un sujet tabou?

(...) Alors que se profilent les élections fédérales, nous avons ainsi interpellé via Messenger jeudi 19 septembre les candidats PLR et PDC avec une simple question: Pierre Maudet doit-il ou non démissionner? Nous attendions des autres candidats de l’Entente que sont Murat Julian Alder, Sophie Dubuis, Simone de Montmollin, Delphine Bachmann, Claude Bocquet, Sophie Buchs, Hélène Gache, Cyril Huguenin et Vincent Maitre qu’ils et elles se déterminent. (...) Plus de quatre jours après avoir interrogé les candidats, les trois réponses reçues furent pour le moins empruntées. Si l’on excepte Claude Bocquet qui estime qu’«il serait judicieux que Pierre Maudet prenne la décision de se retirer pour le bon fonctionnement de notre gouvernement», les autres sont restés quasiment muets. Christian Lüscher trouve que nous avons tort de poser cette question car, selon lui, nous faisons «vivre dans notre campagne une personne qui n’y existe pas». Sophie Buchs, elle, n’a pas envie de parler de Pierre Maudet, «car plus on parle de lui, plus il est content». Les autres? Silence radio.

Créé: 24.09.2019, 09h56

Articles en relation

Guy Mettan: Adieux au Club suisse de la presse (et à ceux qui veulent sa peau)

La revue des blogs Alfonso Gomez: De New York à Berne, il est temps d’agir ! Pascal Décaillet: L'Allemagne, c'est nous. Pascal Gavillet: Alice Pol : «Je rêve d'être chanteuse, mais ce n'est pas un projet». JF Mabut: Une semaine sans viande et une sans chauffage. Colette Museur: Arraché à la mer. Plus...

Aurélie Friedli: Milicien·ne·s, vraiment ? Repensons notre façon de faire campagne !

Bons blogs Guy Mettan: Bref conciliabule avec l’évêque de Sion au Grand Saint-Bernard. Anne Cendre: Extinction inévitable? Charly Schwarz: Swiss Made et durable, ça existe ? Maurice-Ruben Hayoun: La rentrée sociale en France ou le règne permanent de l’hybris… Plus...

Claude Bonard: 15 septembre 1787, naissance de Guillaume Henri Dufour à Constance. Pourquoi ?

Blogs sélectionnés Jean-Marc Guinchard: Un parlement efficace? Pierre Kunz: Maurer dépanne Levrat. Et alors ? Bruno Hubacher; La vulnérabilité de la doxa. Pascal Holenweg: Choeurs de pleureuses sur la ”classe moyenne”. Plus...

Arnaud Cerutti: Plaidoyer pour la Laver Cup

Blogs sélectionnés Olivier Perroux: Le problème de la RTS avec le Lignon. Jean-Philippe Accart: L'histoire de Genève sous le prisme de ses bibliothèques. John Goetelen: La chute de Mélenchon, Le Pen en force tranquille. Pascal Décaillet: Crever l'abcès. Guy Mettan: Défilé de 40 chamois au bord d’un lac Plus...

Charly Schwarz: Un budget participatif ? Et pourquoi pas !

Blogs à lire Guy Mettan: Louvie, une émeraude dans son écrin de montagnes. Claude Bonard: Flavius Aetius un personnage auquel indirectement, Genève doit beaucoup. Patricia Aline: Fin de règne de Nettanyhou. Thomas Bläsi: Lettre ouverte à un monument en péril. Gérard Meyer: En finir avec la mentalité des vieux cons ? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...