Passer au contenu principal

Jacques-Simon Eggly: Sur ces scandales sexuels

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Jacques-Simon Eggly: Sur ces scandales sexuels

(...) Évidemment, tout le monde parle du , livre écrit par Vanessa Springora sur sa relation avec l’écrivain Gabriel Matzneff lorsqu’elle avait quatorze ans. Dans un article du , Peggy Sastre relève que l’auteure rappelle dans son livre son dépit amoureux. Si l’écrivain quinquagénaire l’avait vraiment aimée, et aimé qu’elle alors, écrit-elle encore aujourd’hui, notre passion extraordinaire aurait été sublime. Seulement, elle découvrit qu’elle n’était qu’une proie parmi d’autres, et cela la détruisit. Or, cette inclination à la chasse aux mineures, assumée par l’écrivain, bénéficia d’une indulgence des milieux culturels parisiens dont on a raison d’être choqué aujourd’hui. Un des prolongements de ce mai 68 qui a aveuglé tant de gens. (...) Aux États-Unis, le procès Wettstein s’est ouvert. (...) En revanche, il y a de quoi s’étonner que des actrices majeures soient montées volontairement dans la chambre d’un producteur avec l’espoir de décrocher un rôle. (...) On entendait récemment à une radio française une sociologue s’exprimer en direct des Etats Unis. Elle critiquait vertement cette tradition , voire cette exception de galanterie française qui n’était, selon elle, qu’un alibi des hommes pour ne voir dans les femmes que des gibiers de chasse, pour conforter leur instinct machiste de domination. Cette victimisation à priori des femmes a été justement critiqué par certaines, et non des moindres (...)

Sylvie Neidinger: Quid du Prix de la Paix de la Fondation Chirac ?

(...) A la fin de ses deux mandats Jacques Chirac lançait en 2008 sa Fondation pour la prévention des conflits, pour la paix, pour la sûreté des médicaments. Les prix furent attribués sans discontinuer jusqu'en 2018. La Fondation a détecté et honoré de son prix de la Paix en 2013 le médecin Denis Mukwege, lequel va devenir cinq ans plus tard Prix Nobel de la Paix 2018 (Le gynécologue lutte contre le viol comme arme de guerre.) (...) A la fin de ses deux mandats Jacques Chirac lançait en 2008 sa Fondation pour la prévention des conflits, pour la paix, pour la sûreté des médicaments. Les prix furent attribués sans discontinuer jusqu'en 2018. La Fondation a détecté et honoré de son prix de la Paix en 2013 le médecin Denis Mukwege, lequel va devenir cinq ans plus tard Prix Nobel de la Paix 2018 (Le gynécologue lutte contre le viol comme arme de guerre.) (...)

Pascal Décaillet: D'un trait. Sans points, ni paragraphes.

Je macère à mort, comme un possédé, dans l'Histoire allemande. En vrac et sans prétention exhaustive, j'ai encore envie de vous raconter l'émancipation des Juifs d'Allemagne par Moses Mendelssohn (18ème siècle), la publication de Cassandra par Christa Wolf en 1983, la traduction d'Antigone par Hölderlin, la reprise d'Antigone par Brecht, le passage de la Meuse en Mai 1940, la première Diète de Francfort en 1848, la première du Deutsches Requiem de Brahms, la traduction de la Bible par Luther, la grande exposition (j'y étais) pour le 500ème de Dürer à Nuremberg en 1971, le suicide de Kleist et d'Henriette à Wannsee en 1811, le travail théâtral de Heiner Müller dans le Berlin de l'après-Brecht, le suicide de Paul Celan à Paris en avril 1970, les dernières décennies de Friedrich Hölderlin dans sa tour, le cimetière militaire allemand que nous avons visité, en famille, en Italie du Nord, en 2001, la Première de Lohengrin, Wagner, tout Wagner, rien que Wagner et encore Wagner, le rapport de Thomas Mann avec sa ville de Lübeck, ma rencontre avec Genscher (j'ai la photo et les autographes) à 14 ans (...)

Marc Schindler: Des crocs et des crottes

Les électeurs de Genève, ma ville natale, ont bien de la chance. S’ils ne sont pas d’accord avec une loi votée par leur Parlement, ils n’ont pas besoin d’enfiler un gilet jaune, ni de faire grève, ni de défiler en cassant quelques vitrines comme…vous voyez de quoi je parle ! Ils n’ont qu’à lancer un referendum, réunir quelques milliers de signatures et hop, la loi est soumise au vote populaire. Epatant, non ? Même moi, qui vit depuis 14 ans en France, j’ai le droit de donner mon avis. (...) Heureux pays, où les citoyens mécontents peuvent contester démocratiquement les autorités dans les urnes. Un pays champion de la négociation au lieu de la grève, un pays où le chômage atteint 2,3%, où 35% des actifs voudraient travailler au-delà de l’âge légal de la retraite, 65 ans. Pas la peine de réformer le système des retraites : il assure à tout le monde une pension de 60% du dernier salaire. (...)

Marie-France de Meuron: Quelle médecine voulons-nous vraiment?

(...) A la base, nous trouvons l'ordre sanitaire dont Charles Kleiber dénonce : "Le système de santé est indigne". Lui qui a eu des fonctions très importantes dans les milieux hospitaliers et politiques désire fermement provoquer une réflexion pour refonder le système, en s’interrogeant non seulement sur son financement, mais aussi sur le sens de la santé dans les sociétés contemporaines. Différentes dimensions illustrent clairement l'état sanitaire actuel : En France, l'espérance de vie en bonne santé est en-dessous de la moyenne européenne. Les troubles du spectre autistique augmentent: "En Suisse, depuis 10 ans , on compte 12% d’augmentation des diagnostics de TSA chaque année.". Pour les diagnostics d'autisme, la médecine académique est de plus en plus précise ce qui peut augmenter il est vrai un peu la statistique mais, quoi qu'il en soit, elle a des moyens restreints pour en détecter les causes profondes et à plus forte raison en prévenir la péjoration. En France comme en Suisse, des femmes de plus en plus jeunes sont touchées par le cancer du sein. La médecine actuelle s'appuie énormément sur l'industrie pharmaceutique. (...)

Marie Barbey-Chapuis: Il faut verdir la Plaine de Plainpalais !

Que diriez-vous d'une Plaine de Plainpalais végétalisée ? C'est l'objet de la motion que j'ai déposée, le 16 janvier dernier au Conseil Municipal, et qui propose de végétaliser la Pointe sud (côté Uni Mail) de la Plaine de Plainpalais sur le même modèle de ce qui a été fait récemment sur la Pointe nord (côté Place du Cirque). Cette mesure concrète de végétalisation aurait un double avantage : elle permettrait d’absorber la chaleur, réduisant ainsi la température dans le quartier de Plainpalais au plus fort de l’été, tout en faisant de cet espace une zone de délassement dépourvue de nuisances sonores pour les habitants du quartier. (...)

Richard Hélène-Favre: Le livre, de la voirie à la bibliothèque

A l’heure où, dans nos contrées, le livre est loué pour sa puissance d’en faire disparaître d’autres, saluons cette initiative turque! A Ankara, en effet, une bibliothèque d’un genre singulier s’est constituée peu à peu jusqu’à devenir désormais reconnue d’intérêt public. Et l’origine de cette entrepris, c’est à des éboueurs qu’elle est due. Comme le rapporte cet article, c’est à force de ramasser des livres dans les rues que ces employés de la voirie ont choisi de leur accorder une autre issue que celle vers laquelle ils devaient été dirigés. Ainsi se sont-ils mis à récolter ces ouvrages condamnés à leur triste fin qu'ils ont rassemblés sur des rayonnages dont l’accès a d’abord été réservé à leurs proches. Et c’est par l’ampleur qu’a peu à peu connue leur collection que les soutiens se sont manifestés et que, désormais, leur bibliothèque est devenue ouverte au public. (...)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.