Jacques Simon Eggly: Pour des candidats vrais

Bons blogsMarie-Jeanne Accietto: L'inclusion, ce n'est pas de l'intégration ! Djemâa Chraïti: Eclairage public et sécurité : un tandem mis à mal. Paolo Gilardi: Elle ne manque pas d'air, Mme Deuxpourmil... Claude Bonard:le Premier ministre britannique rêve de députés ”Godillot”. Alain Meury: Trop c'est trop

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Jacques Simon Eggly: Pour des candidats vrais

Il y a quarante cinq à peu près, le professeur de droit radical, Gilles Petitpierre, se lançait dans la politique en affichant des convictions écologiques fortes. Il fit toute une série d’élections brillantes, au Conseil national puis au Conseil des États. Le respect et l’estime étaient unanimes à son endroit. Mais il se retrouva souvent minoritaire, notamment dans son offensive contre le nucléaire. Son aura, ses prévisions pessimistes sur l’avenir ne convainquirent que partiellement. Jeudi dernier, cette figure éminente, se situant clairement au Centre droit, participait à la réunion électorale de l’Entente (PLR-PDC). Ce fut l’occasion, pour l’auteur de ces lignes, d’assister dans un coin à un échange assez intense entre Gilles Petitpierre et Simone de Montmolin, une candidate PLR au Conseil national de plus en plus reconnue dans le monde politique. Ce n’étaient pas seulement des mots de circonstance qui furent entendus, comme souvent en période électorale. Il y avait comme un échange de vibrations humaines, une anthenticité réciproque, des analyses pointues et larges de la situation et une préoccupation sincère pour l’avenir des générations à venir. Retenons une réflexion de Gilles Petitpierre. C’est la première fois, dans toute l’histoire de l’humanmité, que tous les humains , de toutes les régions du globe, sont confrontés simultanément et face à l’avenir aux mêmes problèmes. (...)

Marie-Jeanne Accietto: L'inclusion, ce n'est pas de l'intégration !

En pleine réflexion sur l’école inclusive, on voit surgir dans toute la Romandie des commentaires à ce sujet. Tant mieux. Terme rendu quasi obligatoire par la pression internationale, le terme « inclusion scolaire » est toutefois souvent évidé de son vrai sens. Pourquoi ? Voilà qu’un élève passant quelques heures par semaine en classe ordinaire est considéré comme un élève en inclusion. C’est faux. Cet élève est en intégration. Ce n’est pas exactement la même chose ni sur le plan sémantique ni sur le plan plus politiquement des statistiques. Pour les personnes peu habituées à ce genre de distinction, voici un schéma qui résume bien les choses. (...) Le plus intéressant selon moi est de s’interroger sur les conséquences pour l’élève autiste d’être soit en inclusion, soit en intégration. Qu’est-ce qui POUR LUI est le plus adapté ? Et qui décide ? Quelles compétences a la personne qui décide ? (...)

Djemâa Chraïti: Eclairage public et sécurité : un tandem mis à mal

Bientôt, on vivra une nuit sans lumières et voir relancer le débat sur l'insécurité; une bonne vieille controverse. Sous Louis XIV, on décide d'éclairer à tout va , la ville appelée aujourd'hui "ville lumière" vivait au Moyen- ge dans des ténèbres où évoluaient des bandes de voyous prêts à vous délester sous un cri "La bourse, il faut se rendre!". Arcades sombres, tunnels, étroites ruelles coupe-gorges, la nuit était synonyme d'insécurité et de larcins et pour y remédier le couvre-feu était d'usage sous peine d'être amendable. Puis on invite locataires et propriétaires à éclairer leurs maisons ou fenêtres dès 9 heures du soir et se munir d'un seau rempli d'eau en cas d'incendie. Puis des milices portant des falots déambulent dans la nuit pour protéger le bien des bourgeois mais aussitôt assaillies par des brigands sans peur lorsque ce ne sont pas eux-mêmes qui étaient les voyous qu'il fallait pourchasser. Il faudra attendre 1558 pour voir les falots être installés dans la rue, ancêtres des réverbères, (...)

Paolo Gilardi: Elle ne manque pas d'air, Mme Deuxpourmil...

C'est au nom du féminisme que celle qui téléphone en pleine nuit à son ministre préféré -quand elle se fait pincer avec une alcoolémie quelque peu excessive- annonce une plainte pénale contre le clip d'une humoriste romande qui parodie le spot de la Blonde. Il faudra qu'elle nous explique la portée féministe d'un clip qui, sur cinquante-six secondes, en consacre neuf à un gros plan sur la poitrine de la Dame, neuf autres sur son déhanchement sur le trottoir et neuf enfin sur une partie de son dos, celle qui, comme le disait le grand Brassens, ressemble le plus à la lune, gainée dans ce qui semblerait être de la soie noire…

Claude Bonard:le Premier ministre britannique rêve de députés ”Godillot”

Les récents débats relatifs au Brexit au parlement britannique ont montré que plusieurs députés conservateurs n'ont pas soutenu la position officielle défendue par le Premier ministre Boris Johnson. M. Nicholas Soames, petit-fils de Sir Winston Churchill et d'autres de ses collègues de parti ont été manu militari exclus du parti conservateur. Par leur attitude, ces députés ont démontré qu'ils était tout sauf des "députés Godillot". Ce néologisme désigne péjorativement les parlementaires qui suivent sans discuter les consignes de vote de leur parti. En France, au cours des grandes années de la présidence du général de Gaulle, le Canard Enchaîné avait même publié un “Dictionnaire des godillots” qui fit fureur à l'époque. Mais d'où vient donc le terme de “Godillot” ? (...)

Alain Meury: Trop c'est trop

(...) Vous entendez-vous dire à une femme qu’elle est trop belle ? Ce serait une muflerie qui vous vaudrait une belle paire de claques. Car elle impliquerait que vous préférez largement échanger des caresses avec un thon plutôt qu’avec une créature aux lignes et courbes irréprochables. Des dialogues ou des affirmations de ce type, j’en entends tous les jours et depuis (trop) belle lurette. Echanger un adverbe contre un autre, c’est un marché de dupes, c’est une prise d’otages, c’est très et trop con. Comme moi, finalement. Mais c’est trop tendance.

Guy Mettan: Pause petite arvine devant le Glacier de Corbassière

15e étape - Écuries de Sery-Col des Avouillons-Passerelle et cabane de Panossière-Col des Ottans- Mauvoisin - 18 août 2019 (...) Mes deux compagnons du jour connaissent le patron, un Martignerain volubile, qui, très content de sa journée d’hier, est d’excellente humeur et ne tarde pas à nous offrir une bouteille de son excellente petite arvine. La conversation roule sur la Fête des Vignerons et les aléas de la presse, ce qui donne assez soif pour une seconde bouteille. Les fragrances de l’arvine et l’ivresse des sommets dopent les plus paresseux des voyageurs et, vers midi, chacun se sent prêt à repartir. Mes deux camarades redescendent et pour ma part, j’attaque la montée, raidissime, du col des Ottanes en direction du barrage de Mauvoisin. Le soleil tape fort à cause de la réverbération de la glace si bien que je me laisse rejoindre juste avant le sommet par quatre jeunes Vaudoises venues faire découvrir « les beautés de la Suisse » comme elles disent, à leurs amies françaises. On ne saurait trop les encourager dans cette voie! (...)

Créé: 21.09.2019, 10h16

Articles en relation

Mireille Vallette: Vigilance Islam intronise une nouvelle présidente

Blogs, une sélection Herbert Ehrsam: 590 millions de déficit, Aïe ! Pascal Gavillet: Métaphysique des «Particules», film élémentaire et essentiel. Christian Brunier: Le barrage de Verbois fournissait plus d’électricité que Genève n’en consommait. Didier Bonny: Manque de vision. Jean-Dominique Michel: A quelle fréquence votre esprit s’égare-t-il ? Plus...

Alain Meury: Un été avec Raoul

La revue des blogs Christina Kitsos: La transition écologique peut et doit être financée par la relance budgétaire. Pascal Holenweg: Elections fédérales : l'UDC comme elle est... Bruno Hubacher: Shadow banking. Guy Mettan: Nuit à la belle étoile sous le Mont Rogneux. André Thomann: J’arrête de manger Plus...

Maurice-Ruben Hayoun: Voltaire et Rousseau d'après Roger Pol Droit

Blogs en vue Bernard Comoli: Amazonie : un indigéniste a été assassiné. Patrick Dimier: Les Verts soutiennent la destruction de nos arbres au lieu de soutenir un moratoire. Gorgui Ndoye: 40 ans de l’Olivier . Edmée Cuttat: Woody Allen charme avec ”A Rainy Day In New York”. Guy Mettan: De l’art de fabriquer des reines. Plus...

Adrien Faure: Qu'est-ce que la pauvreté ? La réponse d'Amartya Sen

Larevue des blogs Daniel Warner: (Un)Usual Swiss Politics. Edmée Cuttat: ”Portrait de la jeune fille en feu”, envoûtant récit d'un amour interdit. Guy Mettan: Saisi par l’ivresse des sommets sur le chemin de Bourg-Saint-Pierre. Rémi Mogenet: C'était un monde étranger tout proche. Didier Bonny: « Fête de famille » : défaite de famille. Pascal Décaillet: les Pharisiens de gauche Plus...

Aurélie Friedli: Milicien·ne·s, vraiment ? Repensons notre façon de faire campagne !

Bons blogs Guy Mettan: Bref conciliabule avec l’évêque de Sion au Grand Saint-Bernard. Anne Cendre: Extinction inévitable? Charly Schwarz: Swiss Made et durable, ça existe ? Maurice-Ruben Hayoun: La rentrée sociale en France ou le règne permanent de l’hybris… Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...