Hank Vogel: Bonne année 2020!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Hank Vogel: Bonne année 2020!

Bonne et heureuse année 2020! A tous ceux qui le souhaitent, bien entendu… Quelques petits commentaires personnels: Saint-Pétersbourg: Beaucoup de lumières mais peu de feux d'artifices cette année, paraît-il. Question d'économie ou de moralité écologique? Monsieur Carlos Gohsn: Bravo et bonne chance! En effet, au pays du Soleil Levant, la liberté se lève toujours à l'ouest. Monsieur le Pape François: Pas de panique cher Saint-Homme! On ne crucifie plus personne de nos jours et encore moins pour un caca nerveux. Votre retraite, si proche et si dorée, vous irrite autant que ça? Mesdames et Messieurs les élus des élus helvétiques: Julian Assange est-il vraiment à l'opposé de Guillaume Tell? (...)

Jean-Charles Rielle: Meilleurs Voeux 2020 !

À l’aube d’une nouvelle année, 30 ans de militantisme et plus de 20 ans de mandats d’élu me permettent de mesurer un certain chemin parcouru ! (...) Permettez-moi de paraphraser le titre « À Dieu, enfant chéri! », d’une lettre adressée par ma mère, il y a 50 ans, à l’orée de son suicide (elle avait 49 ans et j’en avais 17), par « À Dieu, camarade! », préférant confier ainsi la responsabilité de la relation de camaraderie voire d’Amitié, et en fonction de sa croyance, à l’Être supérieur plutôt qu’à l’individu ! À 67 ans, 50 ans plus tard, je désire m’adresser à vous, camarades, collègues, ami.e.s connu.e.s ou inconnu.e.s [comme aimait le dire, lors de ses discours officiels, un grand Homme d’Etat qui m’avait fait professionnellement confiance, Guy-Olivier Segond, et qui par ailleurs avait su s’entourer des conseils d’un remarquable chef de cabinet, le amarade Albert Rodrik], en vous souhaitant une Belle et Heureuse Année 2020 !

Abbé Alain-René Arbez: Drôle d'horoscope 2020 !

Si vous êtes né(e) entre un 1er janvier et un 31 décembre, vous avez une chance inouïe ! Vous recelez en vous d’innombrables qualités et capacités qui ne demanderont qu’à s’exprimer davantage. En 2020, laissez-les embellir votre personnalité : ne vous démobilisez pas, il faut toute une vie pour se réaliser ! Faites-en profiter les autres en osant affirmer vos convictions… Quelqu’Un d’invisible vous connaît mieux que vous-même et a confiance en vous ! Ne vous laissez pas influencer par les galaxies douteuses qui tournent autour de vous et cherchent à vous attirer dans leur orbite fatale et leurs trous noirs. Sous le regard de Celui qui vous a donné la vie transmise par vos parents, le jour de votre naissance a été bénédiction (...)

Pascal Décaillet: Tibia, péroné, et puis des ailes !

2 janvier 1970 : il y a, jour pour jour, un demi-siècle, je me cassais tibia et péroné, peu avant 17h, autant dire à la tombée de la nuit, à l'issue d'une journée de ski commencée à 9h, à Verbier, avec mon père, au cours de laquelle j'avais fait trois fois le Mont-Gelé. Et puis, tout en bas, au Rouge, la piste pour débutants, juste avant de rejoindre notre chalet, un ruisseau, la fixation qui ne s'ouvre pas, et voilà le Père Décaillet, onze ans et demi, hors d'état de nuire, pour plusieurs semaines. (...) Au milieu de ma première année secondaire, je comprenais deux choses. D'abord qu'en classe, on peut être une star, rien qu'en arborant un plâtre. Et puis, qu'un humain immobile pouvait se mouvoir, mentalement, des milliers de lieues plus loin que les autres. Par le seul miracle de la lecture. La morale de l'histoire ? Il n'y en a pas. Juste un tournant dans ma vie. À l'époque, le réglage des fixations était approximatif. Et cet archaïsme technique aura peut-être été l'une de mes grandes chances.

Daniel Warner: 2019 the best year ever? The street’s the place to go

“In the long arc of human history, 2019 has been the best year ever,” declared an eminent opinion writer for the New York Times. His statistical proof was that “children were least likely to die, adults were least likely to be illiterate and people were least likely to suffer excruciating and disfiguring diseases,” plus more and more people had access to electricity, running water, went online and moved out of extreme poverty. (...) How does on judge the positives and negatives of the past year? The Times columnist missed an important point. In spite of all the negatives I mentioned, the most positive thing that took place in 2019 was the fact that people took to the streets to express their dissatisfaction with the status quo. Whether in France with the Gilets jaunes or in the streets of Chile, Iran or Hong Kong, civil society has responded to perceived injustices. Street manifestations have increased. (...)

John Goetelen: En Vœux-tu ? En voilà

Sur leurs blogs trois personnalités politiques genevoises se sont attelées au rituel du moment: poster un message lumineux pour l’an neuf. De mon côté j’ai fait l’effort de les lire et d’y penser. Voili voilou le résultat. (...) Résultat de ma lecture? Ces vœux résonnent comme trois gros ronronnements d’auto-célébration. Mais la critique est aisée et l’art est difficile. Je n’aurais probablement pas fait mieux: je n’ai aucun talent pour la politique.

Pascal Gavillet: Ils nous ont quittés en octobre 2019

Marie-José Nat avait pratiquement disparu des génériques des films au moment de son décès, en automne dernier. Contrairement à elle, Pascale Roberts éprouvait le besoin vital de tourner. D'où son rôle récurrent dans le feuilleton quotidien Plus belle la vie, qui lui valut une très grande notoriété ces dernières années. L'une comme l'autre nous ont quittés en octobre. Voici la liste des principaux disparus du cinéma et de la culture pour ce mois-là. Et en attendant la suite, très bonne année à tout le monde! (...)

David Frenkel: Et les gagnants 2019 sont...

(...) Dans ce bas monde, rien n'est blanc, rien n'est noir, tout est zone grise. Or, l'extrême au niveau de l’information ou de la non-information prévaut dans les médias. Le président américain y est sans cesse mis en avant, et souvent pour le dénigrer, les agressions et les menaces du régime iranien y sont passées sous silence, le massacre de la Chine qui enferme des millions de Ouïgours et condamne à mort leurs élites n'y sont quasiment pas mentionnés, et ce que je viens d'énumérer n'est de loin pas exhaustif. Mais en revanche, la presse nous rabâche à la moindre occasion la soi-disant occupation de la Judée Samarie par Israël. Alors, justement concernant ce pays, lilliputien par son territoire, les gens de Infoequitable1) ont eu l'esprit approprié pour décerner les prix de la désinformation 2019, ayant trait à l'Etat juif, et voici le palmarès : (...)

Marie-France de Meuron: Une Nouvelle Année

Chacun de nous est un microunivers, fait de milliards de cellules et encore plus d'interconnexions. Alors, comment allons-nous les gérer en 2020? Allons-nous être attentifs à elles ou plutôt à tout ce qui nous arrive dessus dans le cadre où nous vivons ou travaillons? Plus nous développons notre conscience, plus des possibilités de jongler avec tout ce qui est à notre disposition sont perceptibles et utilisables. Il s'agit bien sûr d'être présents à ce que nous percevons et éprouvons, au niveau du corps, du coeur, de la raison et de l'esprit. Trop souvent, nous captons quelque chose et nous en faisons vite une conclusion mentale, voire un discours verbal! Ainsi, nous ne pouvons pas saisir le deuxième voire le troisième degré de ce que nous percevons. De ce fait, l'impulsion pour aller plus profond ou plus loin nous échappe. 2020 va nous offrir une foule d'invitations, d'incitations, de stimulations ou de sollicitations pour découvrir notre identité profonde. (...)

Créé: 02.01.2020, 18h59

Le meilleur des blogs

Marc Schindler: Dr Carlos et Mr Ghosn

Olivier Emery: Enfant de Dieu ou du diable ?

Claude Bonard: Les nappes du Père Glôzu

Pascal Décaillet: Glôzu, pour toujours

Alain-René Arbez: Noël !

Edmée Cuttat: «Echo», singulier Noël à l'islandaise

Jacques-Simon Eggly: Vers un retour de l’éthique

Pascal Holenweg: PS genevois : du bon usage d'une crise(tte)


Vincent Schmid: La joie rare

Jean-Noël Cuénod: Amorce d’un grand ras-le-bol mondialisé ?

André Naef: Un camélon nommé Boris

Jean-Michel Olivier: Grâce à Venise

Demir Sönmez: 81e édition Coupe de Noël

Bernard Comoli: Davi Kopenawa « Prix Nobel alternatif »

Sylvain Thévoz: Les casseurs sont au parlement!

Michèle Roullet: Le PISA Nouveau est arrivé!

Marc Schindler: Jeu de Mikado en France

Gabriel Jaccard: Les Verts, pas mûrs pour le Conseil fédéral

André Naef: Menaces sur l'universalité du football

Cédric Segapelli: Morgan Audic, “De Bonnes Raisons De Mourir”

Jean-Philippe Accart: Genève, la Ville-Monde

Maurice-Ruben Hayoun: La France va de plus en plus mal…

Didier Bonny: « J'accuse » : un peu trop sage

Mathias Buschbeck: Le pire des projets de budget

Eric Bertinat: Pannes de sport

Gabriel Jaccard: Motion ”Blockchain GVA”

Bruno Hubacher: Propagande

Alain-René Arbez: Quels calendriers de l'Avent?

Mireille Vallette: Loi sur la laïcité, encore une lutte…

Pascal Décaillet: Vital, la simplicité des Justes

Claude Bonard: Une Escalade oubliée, La nuit des échelles de mars 1529

Anne Cendre: Le musée forteresse de Lausanne

Jean-Noël Cuénod: Voile, croix et kippa pour les élus genevois

Vincent Schmid: La belle Escalade et la paix de Saint-Julien

Antoine Vielliard: La question de la scolarisation des Genevois de France

Rolin Wavre: «Je suis fatigué des postures qui phagocytent le débat public ou privé»

Catherine Armand: La passion de la Commune

Pascal Holenweg: A propos de la succession de Christian Levrat

Pierre Béguin: Rhinocérite

John Goetelen: La faute d’Antonio Hodgers


Edmée Cuttat: Un brûlot social sur la banlieue

Patrick Dimier: Genève aura-t-elle un budget en 2020 ?

Sylvie Neidinger: Gilets Jaunes, Brumaire An 1

Adrien Faure: L’égalitarisme strict et la pauvreté

Vincent Schmid: J'accuse, un film de Roman Polanski

Cyril Aellen: La droite a perdu. La droite peut gagner

Anne Cendre: Bustes contemporains

Valentin Dujoux: Les combats rétrogrades de certain-e-s

Aurélie Friedli: l’OHGe fait rayonner Genève

Arnaud Cerutti: Et si Constantin avait perdu la flamme?

Jean-Marc Guinchard: L’IN 163 et la délégation genevoise à Berne

Leila el-Wakil: Marcher pour les arbres

Maurice Gardiol: Dieu(x)... pour combler un déficit de culture

Grégory Pons: Est-ce décent et est-ce même intelligent ?

Pascal Gavillet: L'appel de Clotilde Courau

Daniel Warner: Sadako Ogata

Claude Bonard: Terrorisme à Genève

Maurice-Ruben Hayoun: Conseils de Régis Debray à son fils

Michèle Roullet: Ouverture à l’Autre et reniement de soi !

Andreas Dekany: C'était il y a trente ans!

Sylvie Neidinger: Marianne détournée en Oncle Sam...

Pierre Scherb: On continue (de perdre)

Mireille Vallette: Dernières nouvelles de l’islamophile Helvétie

Olivier Perroux: La nouvelle lutte des classes

Pierre Kunz: Sus aux inégalités !

Alain Meury: Cure de jouvence

Vincent Schmid: Edit de Nantes 2.0

Sylvain Thévoz: Mettons le racisme hors-jeu!

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les communes les plus riches ont le plus de chiens
Plus...