Gabriel Jaccard: Le mouvement écologique est-il un défi pour le libéralisme ?

Blogs à lireRené Longet: Amazonie: les feux de l'absurde. Edmée Cuttat: Grand écran: ”Insoumises”. Olivier Perroux: Le discret dénigrement anti-homme qui dessert la gauche. Caroll Scheller: Pourquoi elle écrit, pourquoi elle marche? Jean-Dominique Michel: Nous respirons fort mal la plupart du temps.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Gabriel Jaccard: Le mouvement écologique est-il un défi pour le libéralisme ?

(...) Cette question peut s’entendre de deux façons. Premièrement, le combat écologique représente en soi un défià surmonter ; il relève d’une tâche ardue car, en plus d’être une victoire de l’homme sur la nature, il vise notamment à renverser certains principes du système économique actuel. Secondement, l’écologie peut aussi apparaître comme une sorte de défianceenvers le libéralisme, dans le sens où d’aucuns voient ces notions comme foncièrement incompatibles, notamment car les Libéraux sont souvent perçus comme les défenseurs à tout prix des milieux économiques. Selon nous, si l’écologie est pour sûr un défi en soi, la seconde interprétation relève d’un amalgame entre le libéralisme et son image colportée par ses détracteurs. Revenons un instant sur les tenants des deux notions qui nous intéressent. D’une part, qu’est-ce que le libéralisme fondamentalement ? Le libéralisme est un mouvement politique complexe pluri-centenaire basé sur l’individu c’est-à-dire le « moi ». Il vise notamment à protéger les libertés de l’individu et à l’amélioration de son bien-être. Toutefois, cette notion ne le rend pas autocentré pour autant. En réalité, ce « moi » réflexif ne se conçoit qu’en relation avec la prise en considération d’un autre qui me ressemble. Partant, le cheminement de ce « moi » implique le « nous », c’est-à-dire une notion de groupe dont les intérêts sont communs. Enfin, on ne doit pas le confondre entièrement avec le libéralisme économique qui a notamment permis l’essor du capitalisme pendant la révolution industrielle. D’autre part, qu’est-ce que l’écologie ? (...)

René Longet: Amazonie: les feux de l'absurde

(...) Selon l’absurde théorie des avantages comparatifs – pour laquelle chaque pays doit se spécialiser sur ce qu’il sait le « mieux faire » – on a en réalité organisé la sous-enchère écologique et sociale. La globalisation ainsi conçue se révèle une vaste entreprise de concurrence déloyale et de nivellement vers le bas, à l’aide d’une explosion insensée des transports. Ce qui fait qu’il est intéressant de sacrifier la forêt tropicale au profit d’immenses cultures de soja et de pâturages (cas de l’Amérique latine) ou de palmiers à huile (cas de l’Asie du Sud-Est). Ce soja ne sert pas à nourrir ceux qui ont faim dans ces régions, mais à engraisser des millions d’animaux dont la viande sera vendue avantageusement en Europe ou en Chine. D’ailleurs, nous importons chaque année près de 300'000 tonnes de tourteau de soja pour augmenter le rendement laitier de nos vaches - alors qu'on se plaint régulièrement de la surproduction laitière! Quant à l’huile de palme, très bon marché (le palmier à huile est l’oléagineux le plus productif), rancissant peu, elle est l’ingrédient majeur de ce fast-food qui détruit notre santé. Détruire le monde pour détruire notre paysannerie et notre santé, quelle aberration ! (...)

Edmée Cuttat: Grand écran: ”Insoumises”

Une nonne seule, face à la mer, au sommet d’une falaise battue par les vagues. C’est ainsi que commence Insoumises, un film coréalisé par Laura Cazador et Fernando Perez. Il raconte l’histoire incroyable mais vraie d’Henriette Faber, née à Lausanne, où elle demeure inconnue, en 1791, Comme tant d’autres c’est une figure oubliée de l’histoire. Mais elle est devenue l’icône de la communauté lesbienne, transgenre ou encore des militants anti-esclavagistes de Cuba, son île d’adoption. (...) Le rôle d’Enrique Faber a été confié à Sylvie Testud, qui avait manifesté son intérêt et appris l’espagnol pour mieux investir son personnage. C’est du sur mesure. Avec son physique androgyne, elle incarne parfaitement cette insoumise habillée en homme, à la fois froide, énigmatique, inflexible et fragile, à l’éthique sans failles. Insensible aux faveurs que les puissants du coin tiennent à lui dispenser, elle ne craint pas de s’insurger contre la domination blanche et d’en dénoncer les préjugés. (...)

Olivier Perroux: Le discret dénigrement anti-homme qui dessert la gauche

Le Matin dimanche puis 24 Heures et enfin la Julie se sont fait l'écho de la publication d'une statistique relative aux homicides entre conjoints en Europe et en Suisse. Il ressort de l'article que beaucoup de femmes meurent de leurs conjoints, très peu d'hommes et que la Suisse se distingue en Europe par un taux élevé. Le meurtre de sa conjointe est un crime horrible que rien ne pourrait justifier et cet article met le doigt sur un problème de société réel, préoccupant et qui affecte particulièrement la Suisse. Hélas, il a provoqué une cascade d'intox, partie apparemment de Solidarités Vaud. Dans un post Facebook, le parti de gauche reprend l'article en affirmant que la "principale cause de décès des femmes de 15 à 44 ans est le féminicide". Depuis, l'affirmation se répand. Cette affirmation est totalement fausse. Certains dirons que la différence entre "la majorité des homicides qui touchent les femmes de 15 à 44 ans sont des féminicides" n'est pas loin de "la première cause de mortalité des femmes de 15 à 44 ans sont des féminicides", mais en réalité un fossé abyssal sépare ces deux affirmations. (...)

Caroll Scheller: Pourquoi elle écrit, pourquoi elle marche?

C’est la première fois que Naema Aldaysha écrit un article pour le site des jeunes de Gaza We Are Not Numbers(Nous ne sommes pas des numéros). Traductrice en anglais et hébreu, activiste pour les droits humains, la jeune femme attend une réponse à sa demande de pouvoir quitter la bande de Gaza pour étudier les relations internationales à l’université de Swansea en Grande Bretagne. Elle participe régulièrement à la Grande Marche du Retour, qui a lieu toutes les semaines depuis le 31 mars 2017 le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël. Son explication de pourquoi elle le fait est éloquente. Je traduis ici ses propos originalement en anglais. " Je marche toujours” Par Naema Aldaqsha, mentor Pam Bailey, 25 août 2019 (...)

John Goetelen: La violence conjugale tue plus de femmes que…

Une fake news récurrente est parue dans Le Matin en ligne. Le journal cite Me Lorella Bertani. L’avocate féministe genevoise semble sûre d’elle: « La violence conjugale tue plus de femmes que le tabac, l’alcool et la route ». Vérification. (..) Voyons cela. En Suisse on déplore la mort d’environ 25 personnes sous les coups de leur conjoint ou conjointe. 25% des victimes sont masculines et 75% féminines. Selon le Bureau Fédéral de l’égalité: « 249 homicides ont été commis entre 2009 et 2018. 74,7 % des victimes sont des femmes et filles et 25,3 % des hommes et garçons. » Trois-quarts des 25 décès annuels donnent dix-sept victimes femmes. Environ du moins, avec des variations annuelles. Combien déplore-t-on de décès dus aux accidents de la route? Pour 2017 par exemple il y a eu au total 230 morts, soit 67 femmes et 163 hommes. 67 femmes c’est 4 fois plus que de femmes tuées dans un meurtre conjugal. Donc: Me Bertani a faux. (...)

Jean-Dominique Michel: Nous respirons fort mal la plupart du temps

Les pratiques psycho-corporelles (comme le yoga, le tai-chi ou les arts martiaux) connaissent de longue date les effets de la respiration sur le cerveau. Dans la tradition de l’Inde par exemple, lepranayama est un véritable art du souffle en lien avec la conscience. Les groupes d’intervention militaires suivent un entraînement intensif pour s’appuyer au mieux sur la respiration avant, pendant et après le combat : les snipers par exemple bâillent avant d’appuyer sur la gâchette pour calmer leur cerveau. L’aventurier Wim Hof, détenteur de moult records du monde d’exposition au froid, a pu montrer qu'il arrivait à booster ses défenses immunitaires en laboratoire grâce à une certaine forme de respiration. Une de nos difficultés est que nous sommes devenus si compliqués que nous peinons à comprendre et appliquer des procédures simples ! Le fait est qu’aujourd’hui en Occident, nous respirons fort mal la plupart du temps, et passons de ce fait à côté de la possibilité de réguler l’activité de notre cerveau et de notre état de santé en fonction de nos besoins. (...)

Créé: 27.08.2019, 17h44

Articles en relation

Vincent Schmid: La peur comme méthode

La revue des blogs Patrick-Etienne Dimier: Les Verts participent a la destruction de l'environnement. Pierre Kunz: SSR, la fin d'une résolution démagogique du Grand Conseil. Djemâa Chraïti: La fabrication de Greta Thunberg - pour consentement. Hélène Richard-Favre: Bolsonaro, Moix, la sensation à l’ordre du jour. Maurice-Ruben Hayoun: Hegel et les Juifs Plus...

Charly Schwarz: La politique, une affaire de sentiments

Blogs sélectionnés Marie-France de Meuron: La médecine à deux vitesses. John Goetelen: L’Amazonie n’est pas le poumon de la Terre. Bernard Comoli: Les incendies en Amazonie. Daniel Warner: Algerians Patiently Protest. Rémi Mogenet: Rudolf Steiner: cultures et Évolution. Pascal Décaillet: Mercosur... Plus...

Anne Cendre: Lire et faire lire

Blogs à lire Eric Cornuz: Petite flamme d'espoir devant un Monde qui brûle. Jean-Dominique Michel: La trottinette électrique, nouveau fléau ?! Jean-Noël Cuénod: Deuil du singe, noce du signe. Manuel Alonso Unica: Serviteurs sans morale. Didier Bonny: Force de conviction environnementale. Cédric Segapelli: Pierre-François Moreau. Plus...

Adrien Faure: Double mémoire

Blogs sélectionnés André Naef: Pour l'écrivain soviétique Vasily Grossman, Staline et Hitler se rejoignaient dans l'horreur. Olivier Perroux: Pauvre Suisse. Edouard Dommen: L’économIe n’est pas la guerre. Djemâa Chraîti: Moral suprême pour nage extrême. Rémi Mogenet: Le théâtre francophone de Karl Müller-Friedberg Plus...

Didier Bonny: Retour en force du végétal en Ville

Blogs en campagne Maurice-Ruben Hayoun: Mais à quoi sert le G7. Edmée Cuttat: ”Roubaix, une lumière”, un polar brillant et troublant. Avec un trio de choc. Pascal Décaillet: Missiles du Bien, missiles du Mal. Mireille Vallette: ”Le radicalisme dans les mosquées suisses” est en accès libre! Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...