Passer au contenu principal

Eric Bertinat: Mais quand donc les syndicats protégeront-ils les travailleurs suisses ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publiés sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre ci-dessous. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Eric Bertinat: Mais quand donc les syndicats protégeront-ils les travailleurs suisses ?

La France a la droite la plus bête du monde, la Suisse a les syndicats les plus bêtes du monde. En lançant leur campagne contre l'initiative de l'UDC et de l'Association pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN), les voilà d’actifs soutiens du patronat helvétique qui n’a guère de soucis de livrer le marché du travail suisse aux 230 millions de travailleurs dans l’Union européenne ou encore à ses 15,6 chômeurs. Vive le mondialisme! Cette initiative est une "attaque contre tous les gens qui travaillent", a déclaré le président de l'Union syndicale suisse (USS) Pierre-Yves Maillard, que l’on a connu mieux inspiré et moins dogmatique en matière de libre-échangisme. Mais voilà, les syndicats ne sont pas différents des partis de gauche comme de droite : le sort des travailleurs suisses ne fait pas partie de leurs préoccupations. A part défiler le 1er mai et participer sagement aux commissions tripartites pour faire croire qu’ils servent à quelque chose, les syndicats ont perdu la grande bataille de la défense des travailleurs suisses le 9 février 2014. Ils perdront celle du 17 mai mais continueront de soutenir la politique ultra-libérale du patronat. (...)

Pierre Kunz: Qui a peur de la libre circulation des personnes ?

(...) Autour de Genève : 44 % des actifs du Genevois français travaillent dans la riche Genève. Le département s’en trouve socialement déséquilibré et l’avenir de moult entreprises établies en France voisine se voit compromis, elles qui se font siphonner le personnel qualifié qu’elles ont formé. De telles situations, tout aussi insupportables durablement, sont observables en nombre dans toute l’UE. C’est ainsi que la Grande Bretagne s’est sentie submergée, avec les conséquences que l’on sait, par les travailleurs venus de toute l’Europe (...) La Suisse est concernée elle aussi, depuis une vingtaine d’années, par le défi de la libre circulation. Mais contrairement à ce que certains milieux helvétiques veulent nous faire croire, les diplomates, les autorités et les partenaires sociaux ont su habilement, grâce aux mesures d’accompagnement, protéger l’équilibre social du pays. Ainsi, dans les faits, les dangers politiques et sociaux de la libre circulation s’avèrent bien plus lourds au sein de l’UE que chez nous. A tel point que l’on voit mal comment, dans les années à venir, cette liberté, qui ne correspond plus aux impératifs de notre temps, pourrait ne pas être restreinte, probablement selon un modèle identique à celui, fondé sur des quotas, que vient d’annoncer la Grand Bretagne. Voilà qui conviendra fort bien à la Suisse. (...)

Pascal Holenweg: L'”Affaire Crypto”, la neutralité suisse et la guerre froide

(...) quant à Léon Nicole et ses partisans, ils exigeaient non que la Suisse fût neutre mais qu'elle se range aux côtés de l'Union Soviétique. Et lorsque les "nicolistes" firent scission du Parti du Travail en 1952 pour créer un nouveau parti à Genève, le Parti progressiste (qui ne vécut que quelques années avant que ses membres retournent au PdT, rejoigne le PS ou se retirent de toute action politique), l'un des reproches majeurs qu'ils faisaient au PdT était précisément de s'être rallié à une neutralité impossible dans un monde divisé entre le camp occidental, camp de l'impérialisme et le camp soviétique et chinois), celui de la Paix... comme il le fut pendant vingt ans entre le camp du fascisme et du nazisme et le camp de l'antifascisme -l'engagement politique de bien de ceux qui se mirent au service de de ce "camp de la paix" fut d'abord un engagement antifasciste et antinazi : Picasso peint Guernica dix ans avant de dessiner sa fameuse colombe pour le "mouvement de la paix" cryptocommuniste… Bref, de très nombreux militants (et militantes) du Parti du Travail s'engagèrent dès le début de la guerre froide dans des activités plus ou moins illégales de contournement de l'alignement de la Suisse sur les USA et leurs alliés (ou plutôt leurs sous-traitants). Au nombre de ces militants, un homme, Reynold Thiel, est l'objet d'un film qui sort ces jours (...)

Jean Zahno: Les quartiers de la Ville

En 1930 Champel faisait partie de Plainpalais C’était loin de la Ville et après Champel il y avait le Bout du Monde encore plus loin du centre-ville. Aujourd’hui les quartiers de Champel Florissant Malagnou représentent environ 20% des revenus de la Ville impôts et taxes. Alors que fait la Ville pour vous dans ce contexte de répartition des revenus et charges. (...) La culture est souvent centralisée et tributaire des institutions du centre-ville, on oublie souvent le quartier même si la maison de quartier les Eglises organisent des concerts ou manifestations pour les gens du quartier. Par exemple on aura prochainement du Gospel et ensuite des chants grégoriens un chœur qui vous fait frissonner d’émotion. Les élections permettent de revoir les stratégies de la ville refaire son quartier chacun y met sa note personnelle, il y aura un débat interpartis à la Maison Dufour et ça c’est nouveau. Avez-vous visité la Maison Dufour alors venez le 6 mars soir à la Maison Dufour pour entendre le débat avec des candidats de différents partis.

François Velen: Genève votera sur une fausse économie de l'UDC Genève

Cette initiative demandera le moment venu de laisser se prononcer les urnes en disant OUI ou NON "pour stopper enfin l'escalade des primes d'assurance" ou plus singulièrement "Bouclier LAMal, en permettant aux contribuables dans leur déclaration d'impôt de déduire le double de la prime moyenne cantonale de l'assurance maladie, et ce indépendamment du montant effectivement payé; exemple : (...) Cette idée bien qu'elle soit louable, sympa, solidaire, gentille, ne diminuera pas les primes d'assurances (...) D'une part, je vois ici une belle déduction des charges dédudictibles, toutefois, je vais passer deux fois à la caisse. La première fois, avec la compensation qui aura peut être pour conséquence une augmentation d'impôts ce par dû au trou de liquidité par le manque à gagner des revenus provenant des impôts, et d'autre part, par les gens qui ne paient pas leurs primes d'assurance et qui malheureusement sont des cas sociaux à la charge de l'Etat. (...)

Hank vogel: Staline et le dinosaure (16, à suivre)

(...) Jørgen Blikra se gratte le sommet de son crâne pointu et les yeux larmoyants m’avoue: - Comme personne et jamais... Que vous soyez de gauche ou de droite, une femme qui adore jongler avec ses sentiments ou vos sentiments est capable de vous faire voir de toutes les couleurs et de vous balader d’une extrême à l’autre. Certains jours vous êtes tout pour elle et d’autres vous n’êtes plus rien, vous n’existe pas. Carrément!... J’ai failli devenir complètement maboul et tout perdre à cause d’elle. Famille, amis, boulot et carrière, pour de bon. Heureusement, j’ai réagi à temps. Je l’ai foutu à la porte de... de mon ancien studio d’étudiant avant que l’idée de la balancer par la fenêtre ne me passe par la tête... D’où, sans doute... d’où, probablement… - Pas la peine de creuser plus loin, j’interviens. Elle n’a pas avalé la pilule. Alors elle se venge comme elle peut… - Vous croyez vraiment que c’est à cause de moi? - Certainement. - Merde alors!... (...)

JF Mabut: Le printemps est arrivé?

Le 6 avril 2019 (l’an dernier donc), je découvre sur mon mobile cette photo: une neige abondante recouvre Genève et mon pêcher. Mon abricotier, ce 24 février 2020 (cliquer sur les image pour les agrandir), les abeilles s'en donnent à cœur joie. Il y a deux ans, le 8 mars 2018, les ruches étaient couvertes de neige… Restons humble face aux beautés de la nature, et serein, car le réchauffement climatique, qu'on ne niera pas mais qui ne s'exprime pas dans le record de ce jour, n'est pas qu'annonciateur de catastrophes, comme les collapsologues veulent bien nous le faire croire. (...) Lundi, le journal La Croix chronique l'ouvrage L'Odyssée des vivants qui, à rebours de la collapsologie, peint un avenir possible conduit au travers des actions d'entreprises qui privilégient les liens avec le vivant sous toutes ses formes. (...)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.