Edmée Cuttat: Avec ”Parasite”, le Sud-Coréen Bong Joon-ho revisite la lutte des classes. Brillant

La revue des blogsPierre Kunz: Après la grève, quel bilan. Guy Mettan: Conseil national: « Pourquoi je me lance ! » Jean-Philippe Accart: Etes-vous ”Brut” ? Rolin Wavre: Transparence au Palais fédéral : une occasion ratée. Jean-François Mabut: Leman, Swisso, Euro, Mondo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Edmée Cuttat: Avec ”Parasite”, le Sud-Coréen Bong Joon-ho revisite la lutte des classes. Brillant

Le cinéma asiatique continue à atteindre les sommets. L’an dernier, le Japonais HIrokazu décrochait la Palme d’or avec Une affaire de famille qui évoquait des laissés pour compte, vivotant de petites arnaques. En mai dernier, le jury la remettait à Bong Joon-ho pour Parasite, où le Sud-Coréen traite du même sujet en se penchant sur le sort des oubliés de la société capitaliste. (...) Avec cette satire féroce et grinçante où il revisite la lutte des classes entre maîtres nigauds et valets finauds, le réalisateur continue à condamner la violence des rapports sociaux dans son pays, en brossant le portrait d’un monde d’injustices et d’inégalités. Un monde où les pauvres n’ont d’autre choix que de voler les riches pour subsister. (...) Oscillant, le tout étant parfaitement maîtrisé, entre la satire, la comédie noire, le drame, le polar, le thriller cruel qui confine à l’horreur, Bong Joon-ho propose un film à la fois drôle, sombre, burlesque, brutal, inquiétant, complexe. C’est brillant.

Pierre Kunz: Après la grève, quel bilan

(...) A propos des médias suisses romands, qui ont soutenu massivement cette manifestation, on doit retenir qu’ils ont largement dépassé les bornes de leur mission. Au lieu de livrer une information sérieuse et objective des diverses formes d’inégalités qu’il reste à surmonter dans le pays, ils ont trop souvent repris sans nuances les statistiques manipulées et les chiffres hors contexte, tombant ainsi dans un activisme féministe caricatural. S’agissant des organisatrices du mouvement, vont apparaître maintenant les aspects simplistes des discours enflammés qu’elles ont tenus. En particulier, la « stratégie post-14 juin » qu’elles imaginent va se heurter aux impératifs du temps long qui caractérise l’évolution des mentalités et le rythme de la vie politique. Ne prenons qu’un exemple, celui de l’accession renforcée des femmes aux postes les plus élevés de l’économie et des administrations publiques. C’est un leurre de croire que la proportion de femmes accédant à ces fonctions va croître rapidement. Pourquoi ? (...)

Guy Mettan: Conseil national: « Pourquoi je me lance ! »

(...) Le mouvement que je souhaite incarner s'appelle "Planète bleue" et, comme son nom l'indique, il entend mettre l'accent sur la défense de l'environnement (...) Planète bleue souhaite également mieux répartir les richesses et améliorer les conditions de production dans les pays du sud, ne serait-ce que pour limiter les effets des migrations qui sont toujours sources de détresse sociale. Face aux tensions croissantes qui agitent notre monde, Planète bleue milite également en faveur d'un Conseil fédéral qui gouverne au lieu de gérer (...) Un programme plus détaillé sera mis en ligne à partir de la fin juillet sur le site www.planetebleue.ch.

Jean-Philippe Accart: Etes-vous ”Brut” ?

La question est peut-être brut...ale, mais si vous avez plus de 35 ans, n'êtes pas sur les réseaux sociaux, vous avez peu de chance d'en avoir entendu parler. Il s'agit en réalité d'un nouveau support d'information - un nouveau média - créé par des journalistes télé (parmi lesquels d'anciens de Canal+) qui est 100% vidéo et 100% réseaux sociaux (donc pas de papier, pas d'édition numérique). Concrètement cela donne quoi ? (...) L'époque de l'instantanéité, du tout tout de suite, du format court est donc à son apogée : on peut le regretter et préférer la lenteur, la lecture d'un journal papier ou l'écoute du Journal télévisé de Darius Rochebin... On peut aussi poser la question de la prise de recul par rapport à un événement filmé en direct, et du métier de journaliste lui-même. Il n'en reste pas moins que Brut existe bel et bien, et rencontre un certain succès.

Rolin Wavre: Transparence au Palais fédéral : une occasion ratée

Je viens de prendre connaissance du vote de hier au Conseil National (Le Temps, page 9) qui a refusé l’entrée en matière sur un projet de registre des lobbyistes (initiative parlementaire 15.438), une mesure soutenue par la faîtière des agences de relations publiques SSPA elle-même. Je pense que le message passé par nos élus fédéraux n’est pas le bon. S’opposer à ce texte, pourtant pas dictatorial, est de nature à renforcer l’idée qu’élus et lobbyistes ont quelque chose à cacher. La fronde a été menée par les agences qui ne sont... pas membres de la SSPA. (...) Je ne nie pas le rôle nécessaire des relais de groupes d’intérêts auprès des élus. Notre système de milice le prévoit et l’accepte. Mais la politique, c’est aussi des messages et des signaux, destinés aux citoyens. Celui-ci me semble mauvais. (...)

Jean-François Mabut: Leman, Swisso, Euro, Mondo

Montdesucre (Zuckerberg) a donc confié la création de sa monnaie Libra à un Genevois, émigré sur la côte est de l'Amérique. On en est fier. Après César, Calvin, Gallatin, Frankenstein, Dunant, Dicker, "nous" voilà, avec Marcus, de nouveau au centre du monde. C'est la ruée vers l'or? L'avenir le dira. "Facebook ouvre grand Libra aux monnaies virtuelles". Libération, qui aime anticipé l'actualité d'un jour et les titres allusifs, a consacré hier trois pages à ce que l'ex-quotidien maoïste voit comme une menace pour la souveraineté des Etats. Faut-il s'alarmer de cette prétention/pouvoir des privés de créer ce qui a fini par appartenir à la seule souveraineté de l'Etat? (...)

Rémi Mogenet: Nuit blanche au pays des fées à Villelongue-d'Aude

L'association Noyau. Au cœur du conte, que je préside, est co-organisatrice, avec Le Petit Théâtre de contes de fées, d'un spectacle de contes avec musique appelé Nuit blanche au pays des fées. Trois contes splendides et mystérieux seront dits au Verre à Soif, café de Villelongue-d'Aude, en Occitanie, le vendredi 28 juin à 20 h. Je sais bien que c'est loin de Genève. Mais de nos jours, il suffit de prendre l'avion: il y a une très bonne ligne Genève-Toulouse - je l'ai utilisée, une fois, pour assister au spectacle de Renata la renne et la nuit de Noël, à Narbonne. Vous aurez peut-être compris qu'il s'agit de la même belle artiste Rachel Salter. Cette fois elle sera seule, et il n'y aura pas de marionnettes; mais il y aura la musique de sa légendaire tempura, instrument indien superbement décoré par John Slavin, et ses beaux chants. Et je vous conseille vivement d'y aller, car je connais les contes qu'elle dira, et ils sont sublimes. (...)

Créé: 19.06.2019, 16h44

Articles en relation

John Goetelen: Quand les championnes du monde perdaient contre des garçons de moins de 15 ans

Bons blogs Anne Cendre: Violet, couleur de la colère, couleur de la violence. Anne Cendre: Violet, couleur de la colère, couleur de la violence. Pascal Décaillet: Mme Merkel, Présidente de la Commission ? Une folie ! Pierre Jenni: #femmes, violet, manif, égalité etc. Plus...

Jacques-Simon Eggly: Calvin contre Calvin

La revue des blogs Grégoire Barbey: Les Suisses doivent voter sur les relations avec l'Union européenne. André Thomann: L’Europe, c’est Beethoven. Maurice-Ruben Hayoun: Tant de chiens dans les rues de Tel Aviv? Pascal Holenweg: Algérie : le mouvement populaire ne renonce pas Plus...

Djemâa Chraïti: Jamais sans ma mère

La revue des blogs Pascal Holenweg: 14 juin 2019 : La plus grande grève de l'histoire suisse. Jean-Noël Cuénod: Franc-Maçonnerie: des outils pour construire l'humain. Adrien Faure: Éléments d'une théorie libertarienne de l'exploitation. Pierre Kunz: Main basse sur Israël. Plus...

Anne Cendre: Oiseau de proie et mains propres

Blogs sélectionnés Antoine Vielliard: La Suisse ne peut dire ni oui ni non à l'Europe. Didier Bonny: Multiplication urgente de petits ruisseaux. Charly Schwarz: Un dimanche soir ordinaire... Edmée Cuttat: Isabelle Huppert en prédatrice manipulatrice dans ”Greta”. Plus...

Demir Sönmez: L'orage de grêle a frappé Genève

Blogs à voir Djemaa Chraïti: Un défilé du 14 juin 2019 inoubliable. Daniel Warner: Let Us Laugh Together, On Principle. Mireille Vallette: Un ouvrage érudit autopsie le Coran et sa théologie. Pascal Décaillet: Que chacun tienne son journal ! John Goetelen: Journalistes harcelées: Tamedia nous prend pour des veaux Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...