Edmée Cuttat: ”Jessica Forever”. Audacieux, étrange et fascinant

La revue des blogsPascal Décaillet: La religion du climat ! Jean-Philippe Accart: Du voyage en ballon au drone. Rémi Mogenet:Mythologies selon Roland Barthes. Arnaud Cerutti: Servette FC: souvenirs du 31 mai 2011. Adrien Faure: Vers une théorie libertarienne de l’exploitation. Pascal Holenweg: Loi de la jungle ou convention collective

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Edmée Cuttat: ”Jessica Forever”. Audacieux, étrange et fascinant

Saisissant, le début est d’une rare brutalité. Le jeune Kevin se jette contre la baie vitrée d’un pavillon de banlieue qui se brise, et s’écrase à l’intérieur de la pièce. Il est grièvement blessé. Surgissent alors une bande de garçons armés jusqu’aux dents sous la direction de Jessica, une divine guerrière aux yeux bleu-vert sublimes. Elle soigne ses blessures avant que ses petits soldats ne l’emportent, évitant de justesse un essaim de drones qui leur fonce dessus. On pourrait se croire dans une sorte de James Bond, mais Caroline Poggi et Jonathan Vinel, auteurs de ce premier long métrage plus que prometteur, vont très vite nous emmener ailleurs avec Jessica Forever. (...) Questionnement sur la violence actuelle, Jessica Forever est un objet cinématographique difficilement identifiable, qui peut séduire à la fois les ados et les cinéphiles. Déstabilisant, dépaysant, flirtant avec le jeu vidéo, l’action, la science-fiction, le fantastique, ce conte moderne à la frontière des genres n’appartient à aucun. Audacieux, radical, inventif, sensoriel, il invite au lâcher-prise. On s'abandonne à l’expérience avec plaisir.

Pascal Décaillet: La religion du climat !

(...) Les partis politiques ? Tous convertis au discours des Verts. En Suisse, nous avons aujourd’hui les Verts, dont la sainte doctrine constitue le chemin de foi défini et délimité. Mais nous avons aussi les radicaux Verts, les libéraux Verts, les PDC Verts. Il n’y a guère que l’UDC et une partie courageuse de la gauche radicale (celle, d’un autre temps, qui s’accroche encore à la justice sociale, et autres mignardises ringardes), pour oser encore émettre quelques doutes sur l’impérieuse nécessité de la Croisade climatique. Reprendre la Jérusalem céleste, la libérer de l’infidélité polluée, assainir les cieux, préparer la voie des anges. Alors oui, le PLR devient Vert, le PDC n’en peut plus de verdir, les partis du gentil centre-droit se sont convertis, ils ne jurent plus que par le climat, les radicaux en ont oublié l’industrie et le Gothard, la démocratie chrétienne a rangé la Doctrine sociale de Léon XIII sous la poussière des étagères, il n’y a plus que le climat, le climat, et encore le climat. Dès lors, la politique est mise entre parenthèses. (...)

Jean-Philippe Accart: Du voyage en ballon au drone

La Bibliothèque nationale suisse (BN) à Berne possède des collections variées et sur tous types de supports concernant la Suisse (son mandat étant de collecter tout ce qui concerne la Suisse, même ce qui est publié sur la Suisse à l'étranger) : livres, journaux, revues, sites web, cartes et atlas, écrits académiques et de sociétés, publications officielles et documents musicaux. Ce qui nous occupe aujourd'hui sont ses collections photographiques que la BN met en valeur au travers d'expositions. "Vu du ciel" ("Von Oben"), la dernière en date visible jusqu'au 28 juin prochain, permet de mettre en valeur les travaux d'Eduard Spelterini, alias Eduard Schweizer (1852-1931) qui fut un des plus célèbres pionniers de la photographie aérienne au monde.

Rémi Mogenet:Mythologies selon Roland Barthes

Il y a un fond athée, dans la philosophie française moderne, qui empêche spontanément de parler des dieux et du monde spirituel. Mais il faut bien, tout de même, parler des concepts, et c'est ainsi que ces philosophes se sont efforcés de donner une nouvelle définition au mot mythe, ou mythologie – valide à leurs yeux bien qu'ils eussent évacué le monde divin. Comme le disait Roland Barthes, le mythe est un acte de langage, et donc c'est un signe adressé à la collectivité, l'impression de l'humain sur le réel à partir des mots. On sent là poindre la philosophie de Sartre sur la pensée magique, qu'il étendait à l'ensemble des actes organisateurs du monde. On peut toujours prétendre, de fait, que dès qu'on attribue une organisation au monde, on fait dans la mythologie, car seul un dieu a pu organiser le monde. Sinon, la matière est pure masse informe. Mais c'est là trop réfléchir, et faire preuve d'une sorte d'intégrisme philosophique. (...)

Arnaud Cerutti: Servette FC: souvenirs du 31 mai 2011

(...) Dans la mémoire commune, le 31 mai 2011 fut pas mal non plus. Comment en effet ne pas conserver des souvenirs fabuleux de cette soirée pluvieuse qui salua le retour des Grenat en Super League? Après les affres de la faillite, le passage dévastateur de Marc Roger à sa tête, le SFC retrouvait l’élite ce soir-là. En faisant trébucher Bellinzone, non sans s’offrir une ultime frayeur dans une fin de match irrespirable. Comme si, jusqu’au bout, il avait fallu que le palpitant des amoureux du Servette FC grimpe à des hauteurs vertigineuses. Huit ans plus tard, alors que les Grenat sont à quelques encablures d’une nouvelle promotion, quelles images gardez-vous, vous, du 31 mai 2011? La pluie? La joie? Les coups de tête de Patrick Baumann? Il y a tant à dire. Les miennes se trouvent plus bas. Mais avant cela retrouvez celles de quelques figures marquantes du foot genevois… (...)

Adrien Faure: Vers une théorie libertarienne de l’exploitation

Si Marx ne fournit pas une théorie de l’exploitation satisfaisante, qui le fera ? (...) Il nous semble que les théories libertariennes cherchent avant tout à permettre à chacun de vivre comme il l’entend dans des conditions existentielles souhaitables. Cela passe pour eux, et c’est là la différence avec les autres théories politiques, par la liberté : liberté d’être qui l’on est, de penser ce que l’on veut, de faire ce que l’on veut tant que personne n’est agressé, liberté de s’épanouir. Ce choix en faveur de la liberté est multiple : il se fonde notamment sur l’éthique, le fait de penser que la liberté est une valeur plus souhaitable que toute autre et qu’elle est la plus émancipatrice ; sur l’utilitarisme, qui pense que la liberté est la plus efficace pour atteindre nos buts. Pourtant, même si ces préoccupations sont certaines, et qu’on les retrouve chez les classiques comme Bastiat, Molinari, Stuart Mill, ainsi que chez les individualistes, comme Spooner ou Warren, on ne peut pas dire que les libertariens aient fait de l’exploitation un de leurs sujets principaux. La tendance fut même inverse. (...)

Mireille Vallette: Stop Islamization Award, édition 2019

Georgio Ghiringhelli a choisi les nominés de la deuxième édition du «Swiss Stop Islamization Award». Cette année, il franchit les frontières: certains candidats résident en France, Italie et Allemagne. Trois lauréats, francophone, italophone et germanophone recevront chacun 2000 francs Le but est de récompenser des activistes qui luttent contre l’islamisation de nos pays. Les lauréats de la première édition du prix étaient Walter Wobmann, Lorenzo Quadri et moi. Les «nominés» de l’édition 2019 sont:...

Pascal Holenweg: Loi de la jungle ou convention collective

(...) Dans le magazine de la Migros (qui est évidemment favorable à l'ouverture dominicale de ses magasins -dont deux, plus les franchisés, sont déjà ouverts le dimanche), le directeur de Payot assure que "pouvoir ouvrir trois dimanches par an, avant les fêtes, renforcerait l'attractivité des commerces genevois et préserverait l'économie locale et l'emploi". Mais en quoi trois dimanches d'ouverture des magasins réduiraient-ils le tourisme d'achat et la consommation par internet ? En quoi baisseraient-ils les prix à Genève (ou les augmenteraient-ils en France) ? Le directeur de Migros Genève cultive la même illusion (dont il sait lui-même qu'elle est une illusion) d'ouvertures dominicales permettant "aux commerçants genevois qui le souhaitent de s'adapter à l'évolution de leurs clients et nous redonner de l'attractivité face à la concurrence". La concurrence de qui ? d'Amazon ? Il y en a un, en tout cas, qui n'est plus (s'il y a jamais été) dans les petits papiers du patronat du commerce genevois, c'est le président du Conseil d'Etat, Antonio Hodgers. Il s'est attiré une lettre ouverte furibarde (adressée aussi à Pierre Maudet, mais elle a dû être retournée à l'expéditeur avec mention "destinataire inconnu") du président du Trade Club, de la présidente de la Fédération du commerce genevois et du président de la Nouvelle organisation des entrepreneurs (...) (TDG)

Créé: 08.05.2019, 16h04

Articles en relation

Christina Meissner: Un pourcent naturel pour la biodiversité

Blogs sélectionnés Daniel Warner: Should I Feel Guilty That Joe Biden Speaks to Me? Maurice-Ruben Hayoun: L'islamophobie, und discours victimaire? Edmée Cuttat: ”Les crevettes pailletées”. Drôle, festif et émouvant. Arnaud Cerutti: Une promotion qui ne tomberait pas du ciel. Vincent Stohbach: L'Europe de demain. Plus...

Didier Bonny: Pour une politique vraiment incitative

Blogs à lire Paolo Gilardi: Compenser un manque à gagner par de nouvelles dépenses ? Pascal Gavillet: Ils nous ont quittés en mars 2019. Cédric Segapelli: Antonio Albanese. Pascal Décailelt: Avec ou sans armes Plus...

Antoine Vielliard: Assumer les conséquences d'un taux d'imposition parmi les plus faibles au monde

La revue des blogs Cyril Aellen: RFFA: peut-être pas parfaite, mais indispensable. Julien Nicolet: Lettre ouverte à la fondation Partage à propos de RFFA. Nicolas Walder: Le 19 mai, n’oubliez pas l’urgence climatique ! Jean-Noël Cuénod: A quand la Révolution ? Plus...

Jean-François Mabut: Le président Macron ensorcelle-t-il l'Afrique?

Blogs intéressants Demir Sönmez: 1er mai. Michel A. sommer: 9 milliards vus depuis Hubble ! André Thomann: 2 + 2 = ? Pascal Holenweg: Lisez ! Patricia Aline: Yom HaShoah, jour de commémoration. Micheline Pace: Florence brille de tous ses feux Plus...

Jean-Michel Olivier: Des fleurs pour Michel Tournier

Sélections des blogs Marie-jeanne Bertinat: Travailler le dimanche, tous perdants ! Ednmée Cuttat:Le duo Poelvoorde-Baer. Une imposture gentillette. Magali Orsini: SolidaritéS capte les revenus des élus rouges. Maria Perez: 1er mai 2019, faire converger les luttes. Mireille Vallette: Un commentaire intéressant sur Keshavjee. Delphine Perrella: Neurosciences Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...