Edmée Cuttat: dans ”Blinded By The Light”, Bruce Springsteen transforme la vie d'un jeune Anglais

Blogs à lireClaude Bonard: Claude Bonard: Démocratie, moi j'ai dit bizarre, bizarre, comme c'est étrange... Pascal Holenweg: Le prix de la RFFA. Anne Cendre: Romont et la bénichon. Arnaud Cerutti: Rafael Nadal: immense respect. Jean-Souhel Gowrié: Les ”jeunes” manifesent pour la Planète

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Edmée Cuttat: dans ”Blinded By The Light”, Bruce Springsteen transforme la vie d'un jeune Anglais

Après Béliers, qui avait décroché le Prix d'Un Certain Regard à Cannes en 2015, le réalisateur islandais Grimur Hakonarson revient avec Mjölk, la guerre du lait. En habitué du milieu rural où il a grandi, attiré par les histoires qui s’y déroulent, il se penche à nouveau sur le dur quotidien de gens vivant dans des endroits isolés et dont la vie tourne autour de leur ferme et de leur bétail. (...) Parallèlement à la croisade d’Inga contre le néolibéralisme, le capitalisme à tout crin qui plombe la culture traditionnelle du pays, Grimur Hakonarson montre son parcours pour se frayer un chemin au sein d’une communauté dominée par les hommes. Une petite ode à la liberté et à l'égalité dans cette comédie sociale aux accents qui se veulent loachiens, où l’auteur qui charge un peu la mule, réserve des moments émouvants, drôle, voire poétiques.

Claude Bonard: Claude Bonard: Démocratie, moi j'ai dit bizarre, bizarre, comme c'est étrange....

Chacun de nous se souvient de la tirade de Louis Jouvet dans le film Drôle de Drame de Marcel Carné sur des dialogues de Jacques Prévert : Oui, vous regardez votre couteau et vous dîtes bizarre, bizarre. Alors je croyais que ... Moi, j'ai dit bizarre, bizarre, comme c'est étrange ! Pourquoi aurais je dit bizarre, bizarre ? Je vous propose de remplacer le mot couteau par celui de démocratie. Moi qui croyais naïvement que ce terme désigne un régime politique dans lequel les citoyens ont le pouvoir, je suis de plus en plus perplexe car à y regarder de plus près, la démocratie, c'est un peu comme le catalogue de La Redoute ou des Trois Suisses. (...)

Pascal Holenweg: Le prix de la RFFA

(...) Pour améliorer un budget, il faut bien commencer par l'étudier… Revenons-en donc au "combat politique" à mener sur le budget : si le déficit que présente le projet du Conseil administratif ne pose pas de problème (ni en principe, ni dans le cas présent puisqu'il est absorbé par la réserve conjoncturelle), et si le projet contient un renforcement à saluer de l'effort municipal dans l'accueil de la petite enfance (nouvelles places de crèches), du contrôle financier interne (nouveaux postes), de l'hébergement à l'année des personnes sans domicile fixe (pour 1,8 millions supplémentaire), et s'il assume les coûts de la Nouvelle Comédie, il est faiblard dans la réponse donnée à l'"urgence climatique" décrétée par le Conseil municipal. Mais cette faiblesse du projet n'a rien d'irrévocable, et n'implique évidemment pas qu'on refuse de l'examiner -bien au contraire, puisque que pour l'améliorer, il faut bien commencer par l'étudier… On ne demande pas aujourd'hui, ou demain, au Conseil municipal d'adopter le budget de la Ville. On lui demande seulement de condescendre à l'examiner, à l'étudier -ne serait-ce que pour pouvoir l'amender.Aucun budget ne peut prétendre à la perfection. Aucun budget ne sera jamais totalement satisfaisant, surtout en période électorale… (...)

Anne Cendre: Romont et la bénichon

La bénichon, la cuchaule, la cuquette, le vitroparcours, la Collégiale, le château et le Vitromusée, tout cela m’a été dévoilé un deuxième dimanche de septembre à Romont. Un arrêt avant Fribourg, je décide de descendre du train et de découvrir une bourgade qui ne m’était connue que de nom. J’en découvre les trésors en grimpant le long de la colline, car il faut mériter sa surprise. Le site de quelque 5000 habitants est constitué d’un centre ancien à son sommet, entouré d’un rempart dont on peut parcourir toute la circonférence, et qui est ponctué par quelques solides tours moyenâgeuses. Arrivée sur la rue principale, je ne vois pas âme qui vive. Tout est bizarrement calme. Il est midi passé et je cherche un restaurant. Mais lorsque je pénètre dans un établissement ouvert, je suis accueillie par un brouhaha, de la musique, des bruits de voix et de fourchettes. Pas une table vide. C’est la bénichon, me dit-on. J’aurais dû réserver. (...)

Arnaud Cerutti: Rafael Nadal: immense respect

Ses larmes, touchantes, l’ont démontré dimanche soir: malgré son cuir épais et son tempérament de feu, le combattant ultime a aussi des failles et sait se laisser emporter par les émotions. Guerrier des courts, Rafael Nadal a, bien malgré lui, laissé tomber le masque après son triomphe à l’US Open, saisi qu’il s’est trouvé par la profondeur de l’instant, pris à la gorge par les «Rafa» qui descendaient de tribunes incandescentes. Un stade entier s’est levé à sa gloire - comme jamais sans doute dans une carrière qui aurait pourtant mérité d’avoir déjà vécu tel moment - et le No 2 mondial n’a pas pu résister. (...) Rafael Nadal écrit aussi l’histoire. A sa manière. Sans le style d’esthète de Roger Federer, mais avec cette incroyable capacité, lui aussi, à se réinventer. Avec ce tempérament de feu qu’aucun autre tennisman ne possède dans le tennis moderne. Avec cette volonté, cette hargne, cette pugnacité remarquables. Il est une légende, lui aussi… (...)

Pascal Décaillet: Netanyahu devient fou ?

Benjamin Netanyahu veut ANNEXER la vallée du Jourdain et une partie de la mer Morte. Vous m'avez bien lu : AN-NE-XER ! Il ne s'agit plus d'occuper des territoires, comme cela se fait depuis juin 1967. Mais de se les approprier, purement et simplement. (...) La Suisse est un ami d'Israël, et c'est bien. Mais elle est, tout autant, un ami du peuple palestinien, qui souffre tant depuis 1948, et encore plus depuis 1967. Entre amis, on doit se dire les choses. Tout silence de la Suisse officielle face à l'annonce d'une volonté pure et simple d'annexion - au détriment de la Palestine ou d'autres voisins d'Israël - serait, face à l'Histoire, un silence coupable.

Jean-Souhel Gowrié: Les ”jeunes” manifesent pour la Planète

(...) "Le groupe de réflexion The Shift Project publie en juillet 2019 un rapport sur l'impact environnemental du numérique. Le numérique émet aujourd’hui 4 % des gaz à effet de serre du monde ; sa consommation énergétique s’accroît de 9 % par an ; elle se répartit en 55 % pour l’usage du numérique et 45 % pour la production des équipements. La vidéo en ligne génère 60 % des flux de données mondiaux et plus de 300 millions de tonnes de CO2 par an, soit 20 % du total des émissions de gaz à effet de serre dues au numérique, soit 1 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre ; elle se répartit en quatre types de contenus : la vidéo à la demande (VoD) : 34 %, la pornographie : 27 %, les « tubes » (You Tube, Dailymotion, etc) : 21 % et les autres vidéos : 18 %22." "La part du numérique dans les émissions de gaz à effet de serre a augmenté de moitié de 2013 à 2018". La pollution de ces joujoux dépasse de loin celle causée par le transport aérien, tiens, tiens ! (...)

Créé: 10.09.2019, 22h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après les frappes iraniennes sur l'Arabie saoudite
Plus...