Djemaâ Chraïti: Sur les traces du héros, l'esclave Benkos Biohò

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Djemaâ Chraïti: Sur les traces du héros, l'esclave Benkos Biohò

n’avais pas vécu un tel voyage de baroudeuse. Partir de la Casamance, Ziguinchor-Bissau, en taxi brousse ou nommé taxi sept places. Un départ chahuté à la gare routière de Ziguinchor, pas un seul touriste à l’horizon, une traversées épique de la frontière Sénégalo-Guinéenne au milieu des poules et des chèvres pour se rendre d’un check-point à l’autre. Quelques arrêts-rançons assumés par le chauffeur, un policier menace de tous nous faire descendre du bus pour le saisir parce que l’entretien n’est selon lui pas assuré, le chauffeur hurle tant et si bien que le policier nous laisse repartir. 3h30 de route chahotique, sur des pistes de sable rouge annoncées comme une autoroute. (...) Après une nuit à Bissau, je file vers les îles Bijagos rejointes après 3h15 de pirogue qui tape les vagues de l’Atlantique avec enthousiasme, trempée jusqu’aux os, je débarque dans le paradis de l’île d’Orango. L’environnement me déstabilise, je n’avais pas imaginé une seconde ceci dans mon roman (...)

Marc Schindler: La France de la haine

La France bascule depuis des semaines dans un univers qui fait peur : la haine du président de la République. Bien sûr, les moqueries, les insultes, les grossièretés ne sont pas nouvelles dans un pays divisé, où la figure jupitérienne du locataire de l’Elysée concentre toutes les attaques. Tous les présidents de la Ve République ont subi leur lot d’avanies. Mais jamais les attaques n’ont atteint un tel niveau ! (...) C’est surtout sur les réseaux sociaux, lâchement à l’abri derrière leur pseudo, que les ennemis de Macron se déchaînent. Sur le site Mediapart, qui a choisi de laisser chacun s’épancher sans filtre (...) Alors, pourquoi le président de la République tolère-t-il ces attaques ? Pourquoi ne porte-t-il pas plainte ? Naïf que vous êtes ! Le président de la République a un statut juridique particulier prévu par la Constitution. On ne peut pas porter plainte contre lui, pendant son mandat, mais la liberté d’expression des Français est sauvegardée. Ils peuvent critiquer et attaquer le président. De Gaulle avait saisi la justice contre des écrivains et des journalistes pour offense au chef de l’Etat, Pompidou aussi, mais ni Giscard, ni Mitterrand n’avaient contre-attaqué. Sarkozy avait porté plainte au pénal, mais avait retiré sa plainte. Vous voyez Macron porter plainte pour calomnie ou diffamation, mais contre qui ? (...)

Peter Loosli: Tram de Ferney (France) : nouvelles exigences

Une nouvelle ordonnance fédérale entrera en vigueur le 1er février. Elle impactera les agencements du Projet d'agglo du bout du lac. Savoir le nôtre, dont les moutures successives depuis 2007 sont concrétisables dans le bassin genevois (...) Dorénavant, l'un des maîtres-mots est la priorisation. Les mesures d'infrastructure de transport pour lesquelles l'organisme responsable (coeur d'agglomération) se charge de solliciter des cofinancements par la Confédération - et à quelle hauteur (...) Localement, à l'échelle de la métropole du bout du lac, la préparation du PA4 (Projet d'agglomération franco-valdo-genevois de 4e génération) est d'ores et déjà bien amorcée. En effet, selon la pré-liste des mesures A, B et C du Projet d'agglo (état: 14 novembre 2019) que nous avons pu nous procurer, la mesure-phare qui figure en pole position est le tram des Transports publics genevois en direction de Ferney, libellée comme suit : Construction d'un tram entre l'interface multimodale 47 (Grand-Saconnex) et Ferney-Voltaire (...)

Vincent Schmid: Une messe à Saint-Pierre

La Tribune de Genève, dans son édition du 23.12.2019, a relaté une information étonnante: une messe sera célébrée à la cathédrale le 29 février prochain. Encore plus étonnante est la quasi absence de réaction du public genevois au sens large à cette nouvelle, d’une portée symbolique pourtant considérable. Indifférence ou acceptation, chacun prendra ce silence comme il l’entend. D’aucuns m’ont pressé de réagir en tant qu’ancien pasteur de Saint-Pierre, mais après mûre réflexion je n’en ferai rien. Ignorant tout des tenants et aboutissants de cette affaire, je fais mien le conseil suivant du Sage : « De même que c’est une obligation de faire un discours susceptible d’être écouté, c’en est une autre de ne pas faire un discours qui ne peut pas l’être ».

JF Mabut: jecherchedieu.ch et la messe à la cathédrale de Genève

La première messe catholique depuis 1535 dite à la cathédrale Saint-Pierre de Genève le 29 février prochain - en attendant le premier culte protestant à la cathédrale Saint-Pierre de Rome - sera donc annoncée officiellement urbi et orbi le 19 janvier lors de la cérémonie œcuménique qui ouvre la semaine de l'Unité des chrétiens. Dans ma quête, j'ai adressé une question à jecherchedieu.ch et ai reçu une réponse rapide et pleine d'intérêt du pasteur Marc Pernot. On lira plus bas notre échange. (...) “Comme toute foi, comme toute croyance, il y a schématiquement deux façons de la vivre : 1)il y a une façon de la vivre qui pousse à l'ouverture et à se reconnaître frère ou sœur de ceux qui cherchent aussi. 2) et il y a une façon de vivre sa foi ou son engagement qui pousse à l'intolérance vis à vis de tout cheminement différent. (...) Je reconnais que votre idée d'une invitation à célébrer un culte avec célébration de la communion dans Saint-Pierre de Rome serait un très beau geste. Cette question est plutôt à poser au cardinal Kurt Koch.”

Charly Schwarz: Les conceptions de la Liberté

Du côté libéral, lsaiah Berlin, a codifié, il y a plus d'un demi-siècle, une conception de la liberté qui est un peu le vade-mecum du libéralisme. Berlin distingue deux sortes de liberté : la liberté négative qui est définie comme l’absence d’interférences, la liberté positive qui est la maîtrise de soi. Cette distinction recoupe à peu près celle de la liberté des Anciens et des Modernes de Benjamin Constant où l'on est passé de la liberté des Anciens, qui est in-fine celle de se gouverner soi-même, à celle des Modernes qui consiste à ne pas subir de contraintes. Or cette distinction peut-être réductrice. Il existe une autre façon de comprendre la liberté et ses exigences institutionnelles. (...)

Rémi Mogenet: Le sentiment personnel des supérieurs a-t-il une influence légitime?

(...) Parti avec ma fille en Norvège pour voir son frère qui y vit, j'ai eu l'occasion de converser des sujets de dissertation qu'elle doit traiter, et il y en avait un qui nous a occupés un certain temps, qui était de savoir si la théorie pouvait influencer la pratique et changer les choses en bien – améliorer l'humanité, l'aider à évoluer. Je lui ai demandé si elle avait développé l'idée que le darwinisme avait favorisé en Amérique l'esprit d'entreprise en même temps que l'individualisme et l'égoïsme – puisque toutes ces choses sont liées et sont les faces noires et blanches de la même pièce. (...) Ma fille me répond, justement, que ses professeurs ne veulent absolument pas entendre parler du moindre bienfait permis par le darwinisme social, qu'ils ne font qu'en dire du mal, qu'ils n'y voient que ténèbres et horreur. Que par conséquent elle n'aurait jamais osé faire le moindre paragraphe sur la question, parce que, au-delà de l'objectivité affichée, c'est le sentiment commun aux professeurs qu'il faut considérer dans ces sortes de choses. Un pragmatisme lucide, mais qui me montrait ce qui peut-être m'a empêché de réussir dans les études supérieures (...)

Fred Oberson: Tous foutus comme les dinosaures

On se perd en conjecture sur l’extinction des dinosaures et l’on estime qu’elle a eu lieu il y a 66,038 millions d’années. Les chiffres après la virgule donnent à croire qu’ils auraient disparu sur un millier d’année, non pas d’un seul coup, victimes de la chute d’un astéroïde dans la péninsule du Yucatan au Mexique, une thèse actuellement controversée. Pourquoi se seraient-ils tous planqués là-bas ? Le chercheur Heiko Pälike s’oriente plutôt vers de fortes perturbations climatiques dues à des explosions volcaniques en chaîne. Reste à savoir s’ils sont morts de froid, de chaud ou de faim ? Le mystère demeure aussi au sujet des hommes de Néandertal disparus il y a 40.000 ans après plus de 400.000 d’existence… (...) Indépendamment de la pollution actuelle créée et développée par les hommes, on assiste peut-être à une mutation climatique naturelle et mortelle qui va s’accentuer au cours des années, voire dans les siècles à venir - on aura déjà disparu comme les dinosaures ! (...)

Créé: 11.01.2020, 23h16

Le meilleur des blogs

Philippe Meyer: Après le crash ?

Pierre Béguin: L'ogre Matzneff

André Naef: Trump et l'Iran: la loi de la jungle

Didier Bonny: L'enjeu de la votation du 9 février

Abbas Aroua: Critères pour différencier les entités à référence religieuse

Arnaud Cerutti: Roger Federer: 2020, avec l'envie d'y croire

Rolin Wavre: Souffrance et incompréhension

Charly Schwarz: Une démocratie à réinventer

Hank Vogel: Bonne année 2020!

Marc Schindler: Dr Carlos et Mr Ghosn

Olivier Emery: Enfant de Dieu ou du diable ?

Claude Bonard: Les nappes du Père Glôzu

Pascal Décaillet: Glôzu, pour toujours

Alain-René Arbez: Noël !

Edmée Cuttat: «Echo», singulier Noël à l'islandaise

Jacques-Simon Eggly: Vers un retour de l’éthique

Pascal Holenweg: PS genevois : du bon usage d'une crise(tte)


Vincent Schmid: La joie rare

Jean-Noël Cuénod: Amorce d’un grand ras-le-bol mondialisé ?

André Naef: Un camélon nommé Boris

Jean-Michel Olivier: Grâce à Venise

Demir Sönmez: 81e édition Coupe de Noël

Bernard Comoli: Davi Kopenawa « Prix Nobel alternatif »

Sylvain Thévoz: Les casseurs sont au parlement!

Michèle Roullet: Le PISA Nouveau est arrivé!

Marc Schindler: Jeu de Mikado en France

Gabriel Jaccard: Les Verts, pas mûrs pour le Conseil fédéral

André Naef: Menaces sur l'universalité du football

Cédric Segapelli: Morgan Audic, “De Bonnes Raisons De Mourir”

Jean-Philippe Accart: Genève, la Ville-Monde

Maurice-Ruben Hayoun: La France va de plus en plus mal…

Didier Bonny: « J'accuse » : un peu trop sage

Mathias Buschbeck: Le pire des projets de budget

Eric Bertinat: Pannes de sport

Gabriel Jaccard: Motion ”Blockchain GVA”

Bruno Hubacher: Propagande

Alain-René Arbez: Quels calendriers de l'Avent?

Mireille Vallette: Loi sur la laïcité, encore une lutte…

Pascal Décaillet: Vital, la simplicité des Justes

Claude Bonard: Une Escalade oubliée, La nuit des échelles de mars 1529

Anne Cendre: Le musée forteresse de Lausanne

Jean-Noël Cuénod: Voile, croix et kippa pour les élus genevois

Vincent Schmid: La belle Escalade et la paix de Saint-Julien

Antoine Vielliard: La question de la scolarisation des Genevois de France

Rolin Wavre: «Je suis fatigué des postures qui phagocytent le débat public ou privé»

Catherine Armand: La passion de la Commune

Pascal Holenweg: A propos de la succession de Christian Levrat

Pierre Béguin: Rhinocérite

John Goetelen: La faute d’Antonio Hodgers


Edmée Cuttat: Un brûlot social sur la banlieue

Patrick Dimier: Genève aura-t-elle un budget en 2020 ?

Sylvie Neidinger: Gilets Jaunes, Brumaire An 1

Adrien Faure: L’égalitarisme strict et la pauvreté

Vincent Schmid: J'accuse, un film de Roman Polanski

Cyril Aellen: La droite a perdu. La droite peut gagner

Anne Cendre: Bustes contemporains

Valentin Dujoux: Les combats rétrogrades de certain-e-s

Aurélie Friedli: l’OHGe fait rayonner Genève

Arnaud Cerutti: Et si Constantin avait perdu la flamme?

Jean-Marc Guinchard: L’IN 163 et la délégation genevoise à Berne

Leila el-Wakil: Marcher pour les arbres

Maurice Gardiol: Dieu(x)... pour combler un déficit de culture

Grégory Pons: Est-ce décent et est-ce même intelligent ?

Pascal Gavillet: L'appel de Clotilde Courau

Daniel Warner: Sadako Ogata

Claude Bonard: Terrorisme à Genève

Maurice-Ruben Hayoun: Conseils de Régis Debray à son fils

Michèle Roullet: Ouverture à l’Autre et reniement de soi !

Andreas Dekany: C'était il y a trente ans!

Sylvie Neidinger: Marianne détournée en Oncle Sam...

Pierre Scherb: On continue (de perdre)

Mireille Vallette: Dernières nouvelles de l’islamophile Helvétie

Olivier Perroux: La nouvelle lutte des classes

Pierre Kunz: Sus aux inégalités !

Alain Meury: Cure de jouvence

Vincent Schmid: Edit de Nantes 2.0

Sylvain Thévoz: Mettons le racisme hors-jeu!

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...