Djemâa Chraïti: « Faux réfugiés syriens » pour un vrai Ramadan

Blogs sélectionnésSylvain Thévoz: Rebaptiser l'Ascension! Maurice-Ruben Hayoun: Le cas Avigdor Lieberman ou l’échec partiel du sionisme… Jean-François Mabut: Rebaptiser l'Ascension? Appelons-la fête des libertés! André Thommann: Le blitz qui blesse. Pascal Holenweg: Les ravages politiques du Brexit

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Djemâa Chraïti: « Faux réfugiés syriens » pour un vrai Ramadan

(...) Dès le premier jour du Ramadan, les rroms mendiants se préparent au « carnaval », ils sortent tout le déguisement oriental ; je vois une jeune fille à la sortie d’un magasin oriental qui mendie avec son enfant, les yeux exagérément noirs cerclés de Khôl, on la croirait sortie d’une revue de mode. Plus loin ailleurs, une famille entière se tient devant un autre magasin, l’homme a hésité entre la casquette et le keffieh, finalement il porte les deux et on ne sait pas d’où il sort ça, il porte un pagne autour de son jeans, il a dû voir une photo sur internet d’un homme sorti du hammam avec un linge autour des hanches. Ils ont reçu assez de victuailles pour ripailler pendant quelques mois. Chaque client qui sort du magasin oriental leur donne à manger et de l’argent, certains leur ont apporté des habits. Leurs cabas sont pleins à craquer ! Zakhat oblige, l'aumône est le troisième pilier de la religion, chaque musulman donne selon son cœur mais la recommandation est entre 5 et 7 euros pour des mendiants. Ceux que je vois en face de moi, doivent déjà atteindre les 500 euros pour la journée et ceci depuis le début du Ramadan, soit le 6 mai. Le 4 juin, on verra des centaines de « réfugiés syriens » car c’est le dernier jour du jeûne et la distribution de cadeaux; Noël avant l’heure pour les Rroms évangélistes. Je fais remarquer au vendeur la scène (...)

Sylvain Thévoz: Rebaptiser l'Ascension

(...) Faisons le pas, rebaptisons les fêtes religieuses. (...) Noël pourrait devenir la fête des naissances (on parlerait conception, naissances, Gestation pour autrui, orientation sexuelle). Pâques: la fête des recommencements (on parlerait de résilience, de nouveau départ, de survivance). L'Ascension : une fête du collectif (qu'est-ce que faire communauté, vivre en société, appartenir). La Pentecôte deviendrait la fête des spiritualités (on parlerait de matérialisme, du virtuel, d'existentialisme) afin que cela parle à toutes et tous, et que le sens de ces journées et de notre société en soit renouvelé et vivifié. Un Etat qui interdit le port de signes religieux à ses employé.e.s mais proclame à intervalles réguliers des fêtes religieuses et fériées manque sérieusement de cohérence et donc de crédibilité. Gardons les jours de congé, pour faire toujours plus société, se retrouver, mais faisons-en évoluer le sens, pour être davantage en phase avec les enjeux d'aujourd'hui. (...)

Maurice-Ruben Hayoun: Le cas Avigdor Lieberman ou l’échec partiel du sionisme…

Il n’est pas question ici de prendre parti pour les uns ou contre les autres, mais simplement d’attirer l’attention sur une dichotomie qui menace l’Etat d’Israël depuis sa refondation ou sa renaissance : réunir de manière véridique et réelle toutes les tendances du judaïsme depuis les origines. C’est gigantesque ! En effet, cet Etat, menacé dans sa survie chaque jour que Dieu fait, doit aussi faire face à un danger aussi grave puisqu’il s’agit d’en préserver la cohésion interne avec d’un côté des gens arcboutés sur la pratique religieuse et d’autres, à l’autre bout de l’échiquier politique (sic), attachés corps et âme à une vie débarrassée de qu’ils nomment avec raison parfois (mais parfois seulement) l’oppression religieuse (kefiya datit)… (...) Avigdor Liebermann qui a fait une déclaration imprudente et qui me déplaît souverainement. Certes, l’homme n’est pas une lumière. Né en Moldavie, il a su s’élever avec patience et opiniâtreté aux plus hautes sphères dirigeantes ; n’oublions pas non plus qu’à la tête de parti russophone, Israël beyténou, il eut un excellent maître en politique, l’irremplaçable Benjamin Netanyahou. Or, dans un discours très suivi par toute la presse le même Liebermann a dit qu’il voulait un état juif mais pas un état de la halacha, la règle normative juive qui, comme chacun sait, est essentiellement religieux. Et c’est là que se niche le problème. Lieberman a, certes, raison, de son point de vue, mais il feint d’oublier qu’en ouvrant ce soi-disant combat pour la culture (Kulturkampf) il prête main forte aux ferments de la discorde… (...)

Jean-François Mabut: Rebaptiser l'Ascension? Appelons-la fête des libertés!

Le théologien Sylvain Thévoz, dont j'apprécie fort les billets de son blog, se demande ce matin d'Ascension, dont il n'est maître en rien, s'il ne faudrait pas rebaptiser ce jour en fête du collectif, vu que notre bon peuple a voté la loi sur la laïcité. (...) Je trouve notre théologien socialiste un peu court. Noël, fête des naissances? Mais, mon cher Sylvain, Dieu, le Père, a plus d'un tour dans son sac. Il avait, avant la PMA auquel Josph a accepté d'être l'acteur, inventé l'immaculée conception, soit la conception sans le mal qui corrompt l'être humain et le conduit aux pires crimes. Quant à l'orientation sexuelle, quel est le sexe des anges et celui de Dieu? (...) L'Ascension, fête du collectif? L'idée me séduit davantage. En effet, il fallait que Jésus quitte ce monde (quant à savoir s'il est monté au ciel...) pour notre liberté. Et effectivement, cette liberté a ses limites que nous devons fixer d'un commun accord en société, au risque sinon de laisser place à l'anarchie du chacun pour soi ou à la dictature de quelques uns. S'il faut rebaptiser l'Ascension, alors appelons-là fêtes des libertés. (...)

Hélène Richard-Favre: Un christianisme qui ne devrait plus dominer le calendrier

Un blogueur de la Tribune de Genève propose de rebaptiser l'Ascension tout comme l’ensemble des fêtes qui relèvent, selon lui, d’un christianisme qui ne devrait plus dominer le calendrier alors que prévaut désormais le principe de laïcité. Cet article est à lire, ne serait-ce que pour réaliser comment, peu à peu, s’impose un nouveau courant de pensée. (...) Même s'il soulève le fait que nombre de jeunes ne savent plus du tout ce que signifie l’Ascension, je tiens à rappeler qu’il en reste malgré tout, de ces jeunes, qui la célèbrent encore. Et puis, jusqu’à nouvel avis, le christianisme plus que toute autre religion reste fondatrice de nos valeurs. Certes, l’Eglise n’a plus voix au chapitre étatique. Est-ce là une raison suffisante pour adhérer aux thèses du député socialiste, le débat est ouvert…

André Thommann: Le blitz qui blesse

(...) Il a fait sa conférence de presse sans cravate, comment ose-t-il ? Polémique ! La ministre s’est présentée devant l’Assemblée en robe à fleurs. Comment ose-t-elle ? Polémique ! Il a dit ‘madame la présidente’, comment ose-t-il ? Polémique ! Cette semaine il s’agit de l’emploi d’un mot et d’une politicienne en action héroïque. Dame Loiseau a été choisie par le président Macron pour diriger la campagne de son parti aux Européennes. Bon, Dame Loiseau n’est pas d’un charisme étourdissant, elle fait plutôt mémé, mais on prend ce qu’on a. Surtout, elle vient de gaffer grave. Dans un débat, elle a prononcé le mot ‘blitzkrieg’. Comment a-t-elle osé ? Polémique ! Il faut savoir que blitzkrieg est un mot boche, non pire, nazi. (...) Remarquez que les Anglais emploient encore le mot blitz en parlant de ce qui fut la Bataille d’Angleterre. Avec cette différence toutefois que grâce à des pilotes héroïques, les Anglais furent victorieux, alors que les Français furent défaits par le même éclair. Mais cela vaut-il une querelle de vocabulaire ? Tant qu’elle ne crie pas Heil Macron…

Pascal Holenweg: Les ravages politiques du Brexit

(...) Mais, note Ivan Roger, ancien conseiller de Tony Blair et de David Cameron : la classe politique anglaise "est devenue de plus en plus provinciale et insulaire. Nous comprenons mieux ce qui se passe aux Etats-Unis qu'à Bruxelles ou à Paris. (...) notre politique étrangère n'a jamais été aussi insignifiante". Theresa May a donc annoncé vendredi dernier sa démission, au 7 juin, de la chefferie du gouvernement du Royaume-"Uni". On repique ici le joli titre du "Manifesto" de samedi : "Le idi di May"... Et pour mettre à mort (politiquement...) la Première ministre britannique, les Brutus ne manquaient pas, au sein de son propre parti. (...) Theresa May démissionnaire sera remplacée d'ici le 20 juillet à la tête du gouvernement britannique par un autre conservateur ou une autre conservatrice. Mais lequel, laquelle ? (...)

Pascal Décaillet: Mais oui, mes agneaux, vous avez gagné !

(...) Mais oui, doux chérubins, vous êtes les vainqueurs. La seule chose à retenir du scrutin de dimanche, vous soufflent vos courtisans (jusqu'en Suisse, d'ailleurs), c'est que vous avez éliminé la gauche et la droite traditionnelles, ce qu'au demeurant vous fîtes déjà en mai 2017. Que la droite nationale, populaire et souverainiste arrive en tête, devant vous, malgré votre défi de l'endiguer, ne compte pour rien : les vrais vainqueurs, c'est vous ; les vrais vainqueurs, c'est vous ; les vrais vainqueurs, c'est vous. Mais oui, mes chers archanges du cosmopolitisme, vous avez terrassé la bête. (...) Attendez le printemps 2022. Ne bougez plus. Fermez vos âmes aux noires colères qui montent. Et laissez la rivale de M. Macron, les forces sociales et les bannis de votre petit monde faire leur boulot.

(TDG)

Créé: 30.05.2019, 14h21

Articles en relation

Charly Calfelis: Genève..pas une semaine sans «une affaire»

Blogs en vue André Naef: Confession d'un supporter grenat chauvin et de mauvaise foi. Xavier Comtesse: Carouge la «bobo» s’endort. Adrien Faure: Les fonctionnaires et les employés de la Migros. Pascal Holenweg: Nous parlons de droit, pas d'aumône. Charly Schwarz: Désir de sens Plus...

Vincent Schmid: De la mort volontaire

La revue des blogs Pascal Holenweg: Bannon Salvini et les Verts. Rémi Mogenet: Paysages d'Occitanie. Marie Chappuis-Barbey: Une chance à saisir! Christian Brunier: Champs-Lingot. Mireille Vallette: L’incontrôlable libido du prophète. Maurice-Ruben Hayoun: Les limites du macronisme… Plus...

Leila El Wakil: Banana's Republic, le Shérif et le Promoteur

Blogs à lire Christina Meissner: Divonne, qui mène le bal ? Gérard Meyer: Les « Souvenirs européens » de Stefan Zweig et l'actualité. Charly Schwarz: Gauche/droite, est-ce fini ? Hélène Richard-Favre: Les Français valent mieux que ça! Pascal Décaillet: Macron, terrassé par Macron. Jean-Noël Cuénod: Macron perd et rafle la mise Plus...

Edmée Cuttat: La Palme d'or à ”Parasite”, l'un des favoris

La revue des blogs Djemâa Chraïti: Un looping loupé. Bernard Comoli: Raoni en campagne en Europe. Bruno Hubacher: Amnesty Multinational. Pascal Décaillet: Rappel de mes positions, depuis 30 ans. Maurice-Ruben Hayoun: Gouvernement des juges ou gouvernement des élus… Didier Bonny: Du grand au petit écran : portraits de femme. Plus...

Pascal Holenweg: Elections européennes : vingt-huit élections nationales

Blogs sélectionnés John Goetelen: Capturer le CO2 (1) : la planète verte. Patricia Aline: Rien de nouveau sous le soleil. Rodolphe Weibel: L’intérêt général à Cornavin. Thierry Cerrutti: Création d'un Conseil administratif Populaire à Vernier. Rémi Mogenet: Le Lare et la vie Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manifs partout en Suisse
Plus...