Didier Bonny: Retour en force du végétal en Ville

Blogs en campagneMaurice-Ruben Hayoun: Mais à quoi sert le G7. Edmée Cuttat: ”Roubaix, une lumière”, un polar brillant et troublant. Avec un trio de choc. Pascal Décaillet: Missiles du Bien, missiles du Mal. Mireille Vallette: ”Le radicalisme dans les mosquées suisses” est en accès libre!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Didier Bonny: Retour en force du végétal en Ville

Mardi matin, la section des Vert.e.s de la Ville de Genève, dont je partage la co-présidence avec Bénédicte Amsellem-Ossipow, a présent un plan de végétalisation visant à protéger la population des effets néfastes du réchauffement climatique. Thème phare des échéances électorales nationales du 20 octobre et municipales de mars prochain et réalité quotidienne des habitant.e.s de Genève, le réchauffement climatique a des effets néfastes sur le bien-être et la santé de la population. Il est dès lors primordial que les autorités prennent la mesure de cette réalité et entreprennent de rafraîchir la ville afin de permettre à tout le monde d’y vivre sainement et agréablement. Les Vert.e.s ont dans ce but mis sur pied un plan de mesures en 15 points (...)! 1. Planter au minimum un arbre à fort développement par jour jusqu’en 2030 (...) 4. Remettre les nants et autres cours d’eau à ciel ouvert (...) 8. Végétaliser les préaux d’école en collaboration avec les élèves ;(...) 15. S’assurer du financement, de la réalisation et de l’entretien des aménagements existants et à réaliser, au besoin en les priorisant lors de futurs investissements.

Maurice-Ruben Hayoun: Mais à quoi sert le G7

(...) La question fondamentale que la presse, tant française qu’étrangère pose est la suivante : Monsieur Macron, ou la France contemporaine, a-t-il, a-t-elle les moyens de sa politique ? Vouloir profiter de l’affaiblissement de notre puissant voisin, de l’effacement progressif d’une dirigeante, Madame Merkel, ne signifie pas vraiment qu’on en a les moyens, ni que cela va réussir. Et Monsieur Macron a peut-être commis quelques impairs qui pourraient coûter cher au pays : s’autoproclamer porte parole de l’Europe, alors que cette même Union européenne est engluée dans un inquiétant Brexit, n’est pas sans risque. Recevoir de manière aussi publique le président Poutine ne rime pas à grand chose. Le président français se fait des illusions quand il pense que son interlocuteur russe va composer ou assouplir sa main mise sur la Crimée. Or, ce geste d’annexion est inouï : c’est la première fois depuis la fin de la seconde Guerre mondiale qu’on s’en prend aux frontières d’un Etat souverain, l’Ukraine. Un commentateur connu a résumé ainsi la méthode de V. Poutine : ce qui est à moi est à moi, ce qui est à vous est négociable… Même sur le dossier syrien, le président Poutine n’a cédé sur rien. A part quelques bonnes paroles concernant d’éventuels pourparlers avec le nouveau président ukrainien, M. Macron n’a rien obtenu. Si ce n’est une présence médiatique renforcée en cette rentrée où les problèmes intérieurs ne vont pas tarder à se rappeler à son bon souvenir. (...)

Edmée Cuttat: ”Roubaix, une lumière”, un polar brillant et troublant. Avec un trio de choc

(...) C’est la première fois qu’Arnaud Desplechin, adepte du romanesque, revenu pour l’occasion dans sa ville natale et désireux de filmer le réel, s’attaque au polar. Le changement de registre est très réussi, même s’il n’a pas convaincu le jury du dernier Festival de Cannes qui a laissé le réalisateur repartir les mains vides. Notamment inspiré par Hitchcock et Dostoïevsky, le fer de lance du cinéma d’auteur français livre avec Roubaix, une lumière, un polar noir, métaphysique, singulier, sans suspense, principalement centré sur l’investigation, les témoignages, les interrogatoires, les dépositions, la reconstitution du crime avec des versions passées au crible. C’est la force de ce film réaliste, basé sur une garde à vue authentique ayant déjà fait l’objet d’un documentaire en 2002, Roubaix, commissariat central. (...)

Pascal Décaillet: Missiles du Bien, missiles du Mal

Lorsque la Corée du Nord balance un missile, tout le monde s'étrangle. Lorsque les États-Unis, depuis l'île de Saint-Nicolas, au large de la Californie, tirent le premier missile de portée intermédiaire depuis la Guerre froide, nul de nos beaux esprits ne s'en émeut. Lorsque l'Iran fait avancer sa recherche sur le nucléaire, c'est le tollé. Et personne pour rappeler que, jusqu'à nouvel ordre, la seule puissance ayant largué deux bombes atomiques sur des civils s'appelle les États-Unis d'Amérique. C'était en août 1945. Alors, quoi ? Alors, la dimension multilatérale, entre les nations, n'existe tout simplement pas. Elle n'est qu'un paravent, une fiction. Un cache-sexe, créé (avec l'ONU) juste après 1945 pour donner l'illusion d'une contrepoids à l'impérialisme américain. Encore y a-t-il eu, jusqu'à la chute du Mur (1989), l'antidote du bloc de l'Est. Mais depuis trente ans, il n'y a plus rien. (...)

Mireille Vallette: ”Le radicalisme dans les mosquées suisses” est en accès libre!

Le champion de l'interdiction de la burqa au Tessin Giorgio Ghiringhelli, jamais en reste d'une idée, a décidé de sonner l'alarme (une nouvelle fois) auprès des députés de son canton sur les dangers que représente l'islam des mosquées en Suisse. Son arme de conscientisation massive: mon dernier livre. Il vient d'en envoyer un exemplaire à chacun des représentants du peuple de son canton.Je rappelle que pour moi, radicalisme ne signifie pas terrorisme, bien que le premier puisse conduire au second. Mais l'objet de mes démonstrations et analyses concerne exclusivement la doxa orthodoxe propagée par la plupart des mosquées. (Image: Youssef Ibram) Après ce geste en bonne partie sponsorisé par un des supporters de Giorgio, le stock de mon éditeur, Xénia, est épuisé. Le livre avait été tiré à 800 exemplaires. Le mutisme des médias a été quasi total: une seule sollicitation. Dès aujourd'hui, le seul livre critique des arrières-cuisines de l'islam est donc en accès libre et gratuit sur la colonne de droite de ce blog. (...)

Marian Stepczynski: Banques centrales, il ne sert à rien de tirer sur l’ambulance

(...) Mais revenons à la question de la légitimité des décideurs. Ils ne sont pas élus, n’ont pas à justifier leurs actes, ne sont pas sanctionnés, ne publient pas les procès-verbaux de leurs délibérations. N’y a-t-il pas là un grand danger de dérive, dès l’instant où la conduite de la politique monétaire s’écarte des chemins habituels, ce qui est précisément le cas dans les circonstances actuelles ? Des voix commencent à se faire entendre ici et là, qui réclament la subordination de l’autorité monétaire à l’autorité politique tout court. Les pressions se font plus fortes aux Etats-Unis sous la présidence qu’on connaît, mais aussi en Europe, où le conseil de la BCE n’échappe pas à la critique, et au Japon où la banque centrale a accumulé une montagne d'actifs sans réussir à faire bouger d’un pouce le taux d’inflation. Il ne sert pourtant à rien de tirer sur l’ambulance. Si les banques centrales sont devenues impuissantes, c’est que l’Etat ne prend pas le relais qu’il devrait prendre. A moins que. Ainsi l’Allemagne, paraît-il, préparerait un plan de relance de 50 milliards d’euros. Mieux vaut tard que jamais. (...)

Michel sommer: Je rêve, ils ont perdu !

(...) Mais au milieu des sommes astronomiques consacrées aux transferts - le Mercato - des bénéfices et autres produits dérivés, ne voilà-t-il pas que l'on parvient parfois à trouver des informations réjouissantes qui n'appartiennent qu'au sport, dépouillé de ses oripeaux financiers. J'y viens. En déplacement à Rennes dimanche passé, le PSG - le Paris Saint-Germain - s'en est allé perdre (si, si !) contre le club local, alors qu'on se demande, en France, qui terminera deuxième du championnat derrière le PSG. Alors oui, vraiment, cette défaite me réjouit, car elle me remet juste en mémoire une formule que certains clubs semblent avoir oublié et qui s’appelle la glorieuse incertitude du sport… l

Créé: 21.08.2019, 12h34

Articles en relation

Alexandre de Senarclens: Le sens de mon engagement

Blogs à lire Jean-Noël Cuénod: La Franc-Maçonnerie attaquée? Mieux la connaître ! Xavier Comtesse: Horlogerie Suisse : le crépuscule ? Pascal Décaillet: L'Oural, M. Macron ! Jean-Dominique Michel: Cerveau : la grande aventure. Didier Bonny: « Once Upon A Time…in Hollywood » : très inégal Plus...

Sylvie Neidinger: Le Gilet Jaune plie mais ne Rond-Point

La revue des blogs André Comoli: Brasilia : 1ère Marche des femmes indigènes. Pierre Kunz: Des migrants mineurs ? non, des fugueurs. Pascal Décaillet: Macron-Poutine : l'Histoire au rendez-vous. John Goetelen: Le monde de Greta : les deux voyages. Ronald Zacharias: L'équation énergétique pour les nuls... Plus...

Daniel Warner: Is Hong Kong Important? For Whom?

Blogs sélectionnés Olivier Perroux: Manger la politique par les racines. Colette Museur: Pour les siècles des siècles. Michel Sommer: Privé de télé ! Arnaud Cerutti: Daniil Medvedev: bouffée d'air frais... et bien plus encore? Pascal Décaillet: Frères d'armes. Edmée Cuttat: ”Vitalina Varela” de Pedro Costa remporte le Léopard d'or Plus...

Edmée Cuttat: A qui le Léopard d'or?

Bons blogs Leila el-Wakli: Haro! on entend striduler le grillon. Pascal Gavillet: Thomas Gioria: ”Envie de jouer un badass comme Brad Pitt dans ”Alliés””. Hélène Richard-Favre: Abus sexuels, déviances et impunité. Didier Bonny: Série verte estivale (4/6) : la mobilité. Plus...

Jean-Dominique Michel: Dix mythes urbains sur le cerveau

La revue des blogs Aurélie Friedli: Le sport a-t-il un sexe ? Charly Schwarz: Habitat et vieillissement de la population. John Goetelen: L’apparition. Cédric Segapelli: Joe R. Landsdale. André Thomann: Liberter schairye. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le nouveau film de Polanski fait débat
Plus...