Passer au contenu principal

Le meilleur des blogsDidier Bonny: «Eté 85», le film de l’été 2020

Nouvelle édition de notre revue des blogs publiés sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève et dans notre Webzine. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Les blogs sont publiés sous la seule responsabilité de leur auteur. Pour retrouver les blogs, sélectionnez la rubrique OPINION! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Didier Bonny: « Eté 85 » : le film de l’été 2020

(...) « Eté 85 » raconte donc l’éveil à l’amour entre deux adolescents. François Ozon a été fidèle au livre qui ne problématise pas l’homosexualité. Il déclare que « le fait que ce soit deux garçons n’est jamais vraiment le sujet. C’est pour ça qu’en tant qu’adolescent il rêvait de voir ce film, car les représentations de l’homosexualité dans le cinéma des années 80 étaient très sombres, douloureuses, même avant l’arrivée du sida. » Il a souhaité rendre cette histoire d’amour universelle et y parvient fort bien, car c’est bien la relation entre Alexis et David qui est au cœur du film et le fait qu’elle soit homosexuelle apparaît au second plan. Le film, très bien écrit, est construit sur le principe des flashbacks qui ne lui enlèvent rien à sa lisibilité. Il ménage un réel suspense qui ajoute un intérêt certain à cette histoire d’amour adolescente qui n’en manque pas au demeurant. La mise en scène ne laisse rien au hasard (...)

Sylvain Thévoz: L'appétit insatiable du gouvernement turc

(...) Cédant depuis des années aux divers chantages de Recep Tayyip Erdogan, preneur d'otage des migrants, l'Europe et la Suisse ont crée, par leur complicité, un monstre puissant. Incapable de se montrer à la hauteur du défi migratoire et d'accueillir les personnes qui fuyaient la guerre en Syrie, l'Europe et la Suisse ont, de par leur refus marqué de l'accueil, donné au gouvernement Turc un puissant incitatif à son expansion et un fort sentiment d'impunité. Cette stratégie des démocraties européennes se montre à terme désastreuse pour la sécurité et la paix dans le Caucase et la Méditerrannée. Croyant gagner la paix en fortifiant leurs frontières, l'Europe et la Suisse n'ont fait que la fragiliser. Au 30 septembre 2019, l’industrie militaire helvétique affichait des chiffres record. Parmi l'un de ses meilleurs clients... la Turquie.

----------

Tous les jours une nouvelle revue des blogs hébergée par @tdg.ch. Les blogs sont publiés sous la responsabilité de leur auteur. Ils n'engagent pas la rédaction de la Tribune.

----------

Maurice-Ruben Hayoun: Pour la pérennité de Sion et de Jérusalem

(...) Alors capitulation ou sagesse, retenue dans l’attente de jours meilleurs ? Là encore, on ne se placera pas dans une situation fictive. Que se serait il passé sans ce deal entre rabbi Yohanan et le futur empereur de Rome ? Je penche un peu des deux côtés. Les Romains auraient chèrement payé leur victoire mais ils auraient eu raison des défenseurs de la ville. Mais le peuple juif a mis presque deux millénaires pour sortir de la condition de réfugiés dans laquelle rabbi Yohanan l’a placé. Mais aujourd’hui, et ce depuis plus de 70 ans, Israël peut se recueillir matériellement sur l’un des murs de ce Temple si aimé : quand vous pressez votre front contre ces pierres gigantesques, vous effacez, comme par magie, deux millénaires de misère, de persécutions et d’humiliations. (...)

Marc Schindler: Les quatre roues de la fortune électrique

En 1968, l’économiste et sociologue Alfred Sauvy avait publié un essai sur l’automobile intitulé : « Les quatre roues de la fortune ». Aujourd’hui, il affirmerait : The future is grid. La fée électrique est l’avenir de la bagnole ! Tout le monde le proclame : les écolos, bien sûr, mais aussi les politiciens, qui la subventionnent, et surtout, les fabricants de voitures, qui espèrent éviter la faillite. C’est le rêve d’une société propre où tout le monde ira travailler avec une bagnole silencieuse, un bus et un métro sans bruit. Finies, ces vieilles bagnoles, ces autobus hors d’âge, ces rames bruyantes qui polluent nos villes et nos campagnes ! Qu’est-ce que vous attendez ? (...) Ecoutez les vendeurs de bagnoles, mais ne croyez pas tout ce qu’ils vous racontent. Le sage Alfred Sauvy le savait bien : « Le but de l’économie n’est pas le travail, mais la consommation ».

Rémi Mogenet: René Guénon et l'Évolution

J'ai récemment parlé de René Guénon, à propos d'une vidéo publiée sur Youtube me concernant. Je l'ai un peu lu, pas beaucoup, car il s'en prenait à H. B. Blavatsky et à Rudolf Steiner, que j'aime bien. Il leur reprochait d'avoir penché vers l'évolutionnisme – d'avoir intégré, à leurs concepts tirés de l'Inde, des idées selon lui typiquement occidentales. Ayant fréquenté d'abord des occultistes proches des milieux catholiques, il rappelait ces religieux chrétiens stigmatisés par Pierre Teilhard de Chardin – enfermés dans la tradition dogmatique et en inadéquation complète avec les découvertes de la science moderne. Car la succession des espèces et des hominidés est simplement un fait établi par la paléontologie, et rejeter l'Occident parce qu'il a pu l'établir est plutôt ridicule. C'est vrai, les anciennes traditions spirituelles ne présentent pas les choses de cette façon. Elles prétendent pourtant bien présenter les choses telles qu'elles se sont déroulées. Comment dès lors concilier les deux? (...)

Marie-France de Meuron: La monoculture de la santé

Je compare la santé à un immense champ cultivable, cultivé et soignable, lequel fait partie de notre planète terre. De la sorte, je la considère comme une étendue très dense, dont nous sommes les agriculteurs - agricultrices qui s'allient aux forces de la nature ou doivent se plier aux règlements du gouvernement. Il est intéressant de s'approcher du sens de chacun de ces qualificatifs et de découvrir la relation entre nous, êtres humains qui faisons partie de la vie de la terre, et notre planète intégrée dans le cosmos, chacun-e étant en relation avec le tout. Notre terrain est en quelque sorte notre corps qui vit et respire comme le sol, reçoit de l'eau et des aliments ainsi que les énergies du soleil et des astres. Sa vie est rythmée par le jour et la nuit, de même les différents organes comme le coeur et les poumons suivent leurs rythmes. (...)

John Goetelen: Sainte Sophie, signe des temps

Faut-il vraiment s’offusquer de la transformation de Sainte Sophie en mosquée ? Une condamnation internationale a-t-elle du sens ou de l’efficacité ? Je vois les choses autrement. Sainte Sophie n’était pas placée sous un mandat international. Son statut a déjà été modifié dans le passé. Il est de la responsabilité de la Turquie. (...)

André PFeffer: Faut-il subventionner le travail illégal ?

Genève propose d’étendre les indemnités pour perte de gains aux personnes ne pouvant pas bénéficier des prestations fédérales RHT ou APG, inclus aux personnes sans titre de séjour ! Le projet découle certes d'une bonne intention, mais ce procédé pose de multiple problème et de contradictions ! Est-ce qu’il est possible de combattre le travail illégal et d’indemniser les travailleurs illégaux ? Est-il acceptable d’indemniser une perte de salaire à des personnes qui ne sont plus en emploi ? Est-il juste d’indemniser une perte de gains à des personnes qui n’avaient pas déclaré leurs revenus antérieurs ? Est-il correcte d’indemniser, en cas d’absence de justificatif, sur la base d’une déclaration écrite du bénéficiaire ? Est-il équitable (...)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.