Denis Berdoz: Mobilité durable, un choix pragmatique pour l’économie privée

Blogs à lireJean-Dominique Michel: Quelles sont les meilleures neuro-astuces pour la mémorisation ? Pascal Holenweg: L'Italie dans le labo du docteur Maboul. Jean-Michel Olivier: Yann Moix? Rémi Mogenet: La révélation des machines. Hélène Richard-Favre: BHL, incontournable référence

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Denis Berdoz: Mobilité durable : un choix pragmatique pour l’économie privée

La promotion de la mobilité durable est devenue une nécessité pour l’économie privée. Cette conclusion ressort de mes échanges avec nombre de décideurs. Elle témoigne de leur prise de conscience. (...) Dix minutes de transports publics par jour équivalent à la pratique de deux à trois minutes d’activité physique supplémentaires, ce qui conduit à réduire les risques d’hypertension (de 27%) et de diabète (de 34%), selon des données publiées par l’Union des Transports Publics et Ferroviaires française en janvier 2019. Face à cette prise de conscience, les enjeux sont multiples pour les tpg. Avant toute chose, il s’agit pour nos 2'000 collaborateurs d’assurer notre mission première en exploitant notre réseau de manière sûre, efficiente, durable et innovante. Au-delà de cet engagement quotidien, il y a un travail d’accompagnement mené auprès des sociétés dans la mise en œuvre de leur plan. Ainsi, nous multiplions les démarches auprès des petites, moyennes et grandes entreprises pour réfléchir à la mobilité. A ce jour, 17'000 de nos clients individuels bénéficient de programmes d’encouragement initiés par des entreprises privées (95%) et publiques (5%). Un sondage du Temps indique que les « leaders » sont en majorité en faveur des transports publics en Suisse. (...)

Jean-Dominique Michel: Quelles sont les meilleures neuro-astuces pour la mémorisation ?

On nous pose souvent cette question, et nous en avons écrit des centaines... mais nous n'arrivons pas à nous souvenir d'où nous les avons mises ! Oui, c'est une blague, mais il y a de la vérité dans le propos. Voici quelques points à considérer : 1) Les souvenirs ne sont pas des représentations exactes d'événements passés. Le cerveau est sélectif et ne code qu'une partie de l'expérience originale. 2) Les souvenirs changent chaque fois que nous nous rappelons consciemment d'eux - parfois un peu, parfois beaucoup. 3) Le cerveau est plus susceptible de coder les expériences négatives que les expériences positives. (...) En fait, plus vous êtes heureux, heureux et détendu, plus il devient difficile de vous souvenir de beaucoup de choses ! L'anxiété fait en sorte que votre cerveau code et se souvient de plus de souvenirs, et lorsque l'anxiété est réduite, votre capacité à vous en souvenir l'est aussi. C'est une bonne nouvelle pour les souvenirs négatifs, mais une mauvaise nouvelle quand il s'agit de rappeler des choses qui ne sont pas axées sur la survie !

Pascal Holenweg: L'Italie dans le labo du docteur Maboul

L'Italie a toujours été un laboratoire politique -elle l'était déjà bien avant que d'être un Etat. Mais ce qui sort d'un laboratoire a parfois, comme dirait Mary Shelley, de quoi inquiéter. Après tout, si l'Italie de Machiavel a inventé la science politique, celle de Mussolini a inventé le fascisme. Que nous inventerait celle de Salvini ? Ni les populistes des "5 Etoiles" ni les "sociaux libéraux" du Parti Démocrate n'ont voulu courir le risque de l'expérience. Ils se sont alliés pour former un gouvernement sans Salvini et sa Ligue, sous la présidence de celui qui présidait déjà le gouvernement de l'alliance entre les "5 Etoiles" et la Ligue fascisante, Giuseppe Conti. C'était cela ou des élections législatives anticipées dont les sondages donnaient tous la Lega (actuellement soupçonnée d'avoir tenté de faire financer sa campagne électorale des Européennes par la Russie poutinienne) gagnante. Mieux valait sans doute accoucher d'une nouvelle chimère... Reste toutefois à la faire vivre… (...)

Jean-Michel Olivier: Yann Moix, mendiant ou imposteur ?

En France, c'est l'heure de la rentrée, qui est surtout littéraire. Pour s'extraire des 450 nouveaux romans à paraître — un véritable tsunami — il faut lancer une polémique. À ce jeu-là, les Parisiens sont les plus forts. On oublie vite les livres pour se focaliser sur celle ou celui ou qui l'a écrit. Après Amélie Nothomb, qui se prend pour le Christ, dans un roman aussi vite lu qu'oublié, Soif, il y a donc l'ancien trublion d'On n'est pas couché, Yann Moix, ami des puissants et habitué des plateaux télé. Il règle ses comptes, dans son dernier « roman », Orléans, avec sa famille et l'institution scolaire, qu'il exècre. (...) Cette posture victimaire, Moix la maîtrise à la perfection. Il l'a encore jouée samedi dernier dans On n'est pas couché. Invité par son ami Laurent Ruquier, il a joué la contrition, l'émotion au bord des larmes, le mea culpa, l'autoflagellation. Il faut dire qu'il devait répondre de quelques dessins abjects parus il y a vingt ans. Pour une pauvre victime de maltraitante, ça fait beaucoup…

Rémi Mogenet: La révélation des machines (Alan Moore)

(...) Dans l'histoire des comics, le rôle joué par Alan Moore est à cet égard significatif. Il est l'auteur reconnu d'intrigues bien plus subtiles, bien plus complexes que celles des mythiques Stan Lee, Jack Kirby ou Roy Thomas, et son suspense est plus profond, plus prenant que les leurs. Mais il est continuellement fondé sur le secret dévoilé d'une mystification qui sent trop le merveilleux, et n'a de vérité qu'en la technologie humaine. L'avantage d'une telle démarche est le réalisme apparent, l'impression de l'intelligence, supprimant la crédulité. Mais dans les faits, Moore attribuait le merveilleux quasi divin des super-héros à de la technologie encore à élaborer, avec une crédulité plus grande encore. Dans le monde spirituel, et donc dans le symbole vivant, bien plus de choses sont possibles que dans le monde des machines. Moore pouvait néanmoins s'appuyer sur la confusion, délibérément entretenue par les pères des super-héros, entre le niveau symbolique et le niveau physique, à la manière médiévale. Comme le symbole était présenté comme physique, le célèbre scénariste avait beau jeu de montrer que, sur le plan physique, seules les machines avaient un effet magique. Et en ce sens il faut lui rendre hommage, il rend un inestimable service: car dorénavant, le symbolique, s'il subsiste, s'assumera mieux. Il sera plus littéraire, en quelque sorte, plus mythologique au sens propre, plus digne de Virgile et d'Ovide. C'est en tout cas ce à quoi, avec toute ma maladresse congénitale, je m'efforce dans mes séries de super-héros sur blogs.

Hélène Richard-Favre: BHL, incontournable référence

J’ai regardé On n’est pas couché dans sa nouvelle formule, ce samedi 31 août. Question de me faire une idée de ce qui anime la France médiatico-cultuelle de nos jours. J’avais évoqué, ici, comment elle entretient son goût de la sensation. Parmi les invité(e)s, Yann Moix l’écrivain qui a fait beaucoup parler de lui récemment. L’homme contrit qu’on découvrait n’a, bien sûr pas touché tout le monde.Il a, néanmoins, emporté l’adhésion de Bernard-Henri Lévy, autant dire, le graal. A vrai dire, tout cela n’a à peu près rien de très surprenant. Le fait est que ce qui se passe autour de l’ancien chroniqueur de l’émission de Laurent Ruquier est révélateur. Et dans ce sens, faire l’impasse d’une réalité, qu’on l’aime ou pas, serait se voiler la face. Car ce qui se passe n’est que la confirmation de ce qui n’a pas attendu Moix pour exister. Autant en prendre acte. S’en offusquer n’y changera rien.

Hank Vogel: El Pirata (16, à suivre)

(...) Subitement, Joslyn me foudroie du regard. A-t-elle l’intention de me gifler? Comme lors de notre tout premier rendez-vous. Aussitôt, mon cœur se met à battre la chamade. Instinctivement, je pose ma main sur ma poitrine en murmurant: - Miseria negra. Curieuse de nature ou terrifiée de voir la mort agir devant elle, sans vergogne ni tact, la belle rousse se penche vers moi et me supplie presque, en caressant mon bras droit: - Pas maintenant El, pas maintenant, s’il te plaît! Tu ne mérites pas ça maintenant... Tu jures aussi en espagnol maintenant?

Créé: 03.09.2019, 10h56

Articles en relation

Marie-France de Meuron: ”Pour endiguer les coûts de la santé, il faut diminuer le nombre des médecins”

La revue des blogs Christina Kitsos: Pour une relance budgétaire écologique. Vincent Schmid: Les mots sont aussi des armes. Valentin Dujoux: L’accord de libre-échange avec le Mercosur, et si on en parlait ? Bruno Hubacher: Marche forcée vers la pensée unique. Antonio Gambuzza: Dal Busco, Maudet et les Blues Brothers. Plus...

Christian Brunier: La bienveillance pour contrer l’obscénité populiste …

Bons blogs Mireille Vallette: Mohamed Bajrafil invité du CSIS... Claude Bonard: Louis XI joua un mauvais tour aux foires de Genève. Olivier Perroux: Un principe qui a du mal à s’imposer. Daniel Warner: School Recess and the “Friend Bench”. Pascal Holenweg: Quel meilleur faire-valoir pour Macron que Bolsonaro ? Plus...

Bernard Comoli: René Fuerst et l'Amazonie, vingt belles années

La revue des blogs Anne Cendre: Féminisation des mots. Pierre Kunz: Les 10'000 francs de Dal Busco. Delphine Perrella: Rentrée scolaire. Stop galère! Pascal Holenweg: (...) En face, le mouvement "Grève pour le climat" a présenté fin août. John Goetelen: Les acteurs du problème, la responsabilité de Bolsonaro Plus...

André Naef: L'autogoal de Matteo Salvini

Blogs sélectionnés André Pfeffer: Bétonnage et massacre de la zone villas! Claude Bonard: En marge du prochain Jeûne genevois, les destins croisés de Genève et Lyon. Pascal Décaillet: Du courage individuel, SVP, pas des "collectifs" ! Olivier Perroux: La survie d'Adèle Plus...

Guy Mettan: Pourquoi Planète bleue

Blogs en marche Claude Bonard: Vous m'avez lu parce que j'étais Genevois ... Alexandre de Senarclens: Pour une politique environnementale innovante et ambitieuse. Jean-Noël Cuénod: Bolsonaro le Trumpical ou la banalité du mâle. Jean-Michel Olivier: Combien vaut un Conseiller d'État ? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après les frappes iraniennes sur l'Arabie saoudite
Plus...