Passer au contenu principal

Le meilleur des blogsDavid Frenkel: Est-ce beaucoup plus grave, docteur ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publiés sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève et dans notre Webzine. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Les blogs sont publiés sous la seule responsabilité de leur auteur. Pour retrouver les blogs, sélectionnez la rubrique OPINION! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

David Frenkel: Est-ce beaucoup plus grave, docteur ?

Je m'élève avec force contre les hommes de presse qui qualifient fallacieusement le seul pays démocratique du Proche-Orient, et guère plus grand que deux département français, de : 1) État "raciste et d'apartheid", 2) État "colonialiste". 1) Je rappelle ceci à leur intention : Deux millions d'arabes sont citoyens israéliens, quinze députés les représentent actuellement à la Knesset, le parlement israélien. Ces citoyens peuvent même aller manifester dans la rue contre l’État dont ils ont la citoyenneté, et en portant des drapeaux palestiniens ! Imaginez cela dans d'autres pays ! Les noms des rues dans tout Israël sont inscrites en hébreu et en arabes. Salim Jurban, est membre permanent de la Cour suprême depuis 2004. (...) 2) La qualification d'Israël d’État colonialiste ne résiste pas aux faits historiques suivants : (...)

Marie-France de Meuron: Passer de l'attrait pour la loi à l'empathie et la compassion pour autrui

Nous traversons une période où la loi et ses décrets imposent un cadre très strict et surtout très défini, comme des échafaudages, avec le prétexte de maintenir l'expansion d'un microorganisme alors qu'il semblerait plutôt que ce soit pour se donner une armature, ersatz d'une stabilité. Les êtres humains doivent s'y conformer, se glisser dans le moule défini par une minorité, quitte à en devenir déformés, ce qui apparaît de plus en plus fort - maintenant que le temps permet un recul certain - et que des lois se figent, que des problèmes sanitaires consécutifs aux mesures sont de plus en plus mis en évidence et que bien des entreprises s'écroulent, elles qui représentent les réelles fondations d'une existence décente pour un grand nombre d'employés et leurs familles. (...) Actuellement, nous subissons surtout le tsunami des lois pro-masques. Même si elles sont plus ou moins arrangeantes, il n'empêche que le masque est en soi très rigide : il impose une respiration limitée voire délétère accompagnée d'autres pathologies. Ce n'est donc pas en le portant que nous nous développons dans la "maison organique" qu'est notre corps. (...)

----------

Tous les jours une nouvelle revue des blogs hébergée par @tdg.ch. Les blogs sont publiés sous la responsabilité de leur auteur. Ils n'engagent pas la rédaction de la Tribune.

----------

Pierre Kunz: Affaire Maudet, le Tribunal fédéral recadre le tribunal médiatique

Pierre Maudet vient de faire connaître le jugement qu'a publié le Tribunal fédéral au sujet d'une émission "tendancieuse et manipulatoire"diffusée par la télévision suisse alémanique il y a deux ans au sujet des ennuis de Pierre Maudet. Comme il est peu probable que les médias reproduisent dans leurs colonnes ce jugement favorable à Pierre Maudet, je pense utile de faire connaître sur ce blog la réaction du conseiller d'Etat. (...)

Pascal Décaillet: Déjà, ils ont perdu

(...) Hélas pour notre brave génération cosmopolite, libérale et libertaire, partisane de l'abolition des frontières, de la dissolution des nationalités, de l'ostracisme des âmes patriotes, c'est le mouvement contraire, aujourd'hui en Europe, qui est en train de s'opérer : le souverainisme revient, le multilatéralisme recule. Et ce retour de balancier n'en est qu'à ses débuts. Alors, les multilatéraux prennent peur. Ils sentent monter, enfin, la sourde résurgence de tout ce que, depuis Mai 68, ils ont voulu laisser gésir dans les entrailles de la terre. L'âme des peuples. L'aspiration à la cohésion interne des nations. La volonté de préférence nationale. Les repères patriotes. L'intransigeance quant à la souveraineté. Ils voient cela, effarés, et n'ont pas les outils de la contre-attaque. Parce que leurs arguments sont au bout de toute capacité de pertinence. Alors, ils étiquettent. Alors, ils diabolisent. (...)

Maurice-Ruben Hayoun: Sénèque, De la vie heureuse

(...) Sénèque développe sur bien des pages que les hommes deviennent les esclaves de leur ventre et de la débauche, qu’ils gaspillent leur temps en ne vivant pas pour eux mêmes mais pour d’autres, en se faisant les zélateurs d’étrangers au lieu de se concentrer sur eux-mêmes, en favorisant les idéaux de la vraie vie et non pas en se soumettant à leurs illusions. La vie humaine se divise forcément en trois parties : le passé, le temps présent et l’avenir ; or, on ne peut rien contre le passé, quant à l’avenir, il dépend de la fortune, entendez le sort ou le destin. Les passions de l’homme, voilà ce qu’il fut vaincre car elles nous empêchent de fixer notre attention sur les vrais sujets ? Sénèque qui avait aussi tâté de la politique, se livre à une critique féroce de toutes ces pertes de temps, de ces futilités qui vous donnent ensuite l’impression que la vie est courte alors que c’est vous qui avez fait preuve de prodigalité en offrant votre temps, si précieux pour sculpter votre vie, au lieu de l’utiliser à meilleur escient… (...)

John Goetelen: Joe Biden épargné par les féministes. What else ?

(...) De l’autre côté de l’Atlantique le candidat démocrate à la présidentielle, Joe Biden, est aussi sous le feu d’une accusation d’agression sexuelle portée par une ancienne collaboratrice, Tara Reade. Les faits dateraient de 1993. 27 ans après des faits supposés elle accuse publiquement, alors que Biden vise la présidence. C’est dérangeant. Tout aussi dérangeant est l’assourdissant silence des féministes. L’actrice Alyssa Milano, à l’origine du hashtag #metoo, le soutient (...) Une procédure équitable pour les hommes? Quand une féministe propose cela c’est de l’opportunisme. En l’occurrence elle préfère, comme d’autres, faire profil bas sur les accusations contre Biden (Tara Reade n’est pas la seule à l’accuser) plutôt que de l’affaiblir avant l’élection. La peur de perdre est plus forte que les convictions. (...) Les féministes ls plus braillardes, dans leur haine quotidienne, ne veulent pas de cette présomption d’innocence pour les accusations d’agression sexuelle. Or c’est très gênant. C’est un pilier du Droit. L’exposition médiatique peut détruire une personne, et une fausse accusation n’est jamais à exclure. (...)

Mireille Vallette: Hugo Micheron diagnostique le jihadisme, mais n’imagine aucune réponse

(...) Plus de 8000 personnes sont inscrites au «Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste» a annoncé Gérald Darmanin le 31 août. Une déclaration faite à la veille du procès lié à Charlie Hebdo. Cette actualité m’a rappelé le livre de Hugo Micheron -grand succès de presse- qui explique comment le djihadisme a évolué, et reproche aux autorités et aux chercheurs de n’avoir pas compris ce qui se passait. «Aucune recherche empirique de grande ampleur n’a été menée pour expliquer l’attrait de cette guerre sainte.» Sauf la sienne. Micheron fait partie avec Rougier de «l’école» de Gilles Kepel, son directeur de thèse. Pour décrire ces forges de l’horreur califale dans «Le jihadisme français. Quartiers, Syrie, prisons», Micheron a consulté une immense masse de documents, réalisé de nombreuses interviews, dont celles de quelque 80 djihadistes . Son livre, dense, fourmille d’informations. J’ai cependant ressenti la même frustration qu’en lisant Bernard Rougier et ses «Territoires conquis de l’islamisme». Une semblable question se pose: (...)

Bernard Comoli: Brésil, la mort violente d’un défenseur des peuples isolés

Franciscato (56 ans), un indigéniste de renom est décédé - selon les premières informations diffusées dans la presse - après avoir reçu une flèche en pleine poitrine. Une flèche vraisemblablement tirée par un membre d’un groupe d’indiens dénommés « Isolés du Cautário » dans la Terrre Indigène (TI) Uru-Eu-Wau-Wau, sur la commune de Seringueiras (État de Rondônia). Fonctionnaire de la Fondation Nationale de l’Indien – FUNAI, il était le coordinateur du « Front de protection ethno-environnemental des indiens isolés » - FPE de cette TI. Il était présent en forêt en raison d’un probable conflit entre ces indigènes et la population avoisinante. (...)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.