Cédric Segapelli: Dans le paysage de la littérature noire helvétique,

Blogs à lireRémi Mogenent: Homéopathie et démocratie . Jean-Noël Cuénod: Poésie à lire et à ouïr: Pour Vincent Lambert . Joseph Daher: Iran/USA. Pascal Décaillet: La puissance allemande, contre l'équilibre européen. Marian Stpeczynski: Et revoilà la monnaie pleine !

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Cédric Segapelli: Dans le paysage de la littérature noire helvétique

Dans le paysage de la littérature noire helvétique, Marie-Christine Horn s’est toujours distinguée en adoptant les codes du genre afin de mieux les transgresser pour surprendre le lecteur au détour d’une écriture aussi maîtrisée qu’incisive qui met davantage en lumière le thème abordé. Ainsi La Piqûre (L’ ge d’Homme 2017) et Tout Ce qui Est Rouge (L’ ge d’Homme 2015), deux romans policiers mettant en scène l’inspecteur Rozier, prennent une tournure déconcertante puisque le policier reste toujours en retrait pour laisser un espace plus important aux protagonistes impliqués dans les enquêtes, ce qui permet d’avoir un regard plus aigu et plus sensible sur les sujets évoqués, que ce soit l’immigration et les défis qui se posent en matière d’intégration ou l’univers psychiatrique et les thérapies des patients au travers de l’art brut. Avec 24 Heures (BSN Press 2018), bref roman oscillant entre le thriller et le roman noir, le lecteur découvrait le monde de la course automobile et de ses rivalités tout en s’immisçant dans l’intimité d’une famille et des secrets qui en découle. D’ailleurs on reste dans le domaine du cercle familial puisque le dernier ouvrage de la romancière aborde le délicat sujet des violences domestiques avec un roman noir engagé, au titre mystérieux et inquiétant, Le Cri Du Lièvre. (...) Rémi Mogenent: Homéopathie et démocratie

(...) Les vins biodynamiques remportent des prix connus d’œnologie, et la biodynamie est fondée sur l’homéopathie. Mais déjà Georges Gusdorf avait montré la cécité de l’Académie de Médecine de Paris, qui, comme l’Église catholique (dont au fond toutes les institutions françaises sont spirituellement issues), tient superstitieusement à ses dogmes. L’homéopathie est d’origine allemande, et prend sa source dans la Philosophie de la Nature qui voulait regarder les forces que portent les éléments, au-delà de leur enveloppe physique. C’est une démarche complètement juste et sensée, car ce qui compte dans l’action d’un homme, c’est l’âme qui utilise le corps, et il en va de même du reste de l’univers, dont l’homme est un rejeton. Rudolf Steiner, sans doute, a indiqué des limites à l’homéopathie: les dilutions excessives ne portent plus la force en question; l’excès de spiritualisme nuit à la médecine, c’est entendu. Mais l’excès de matérialisme aussi. Ce qui est néanmoins consternant, c’est la conception dogmatique et élitiste de la médecine officielle, de la médecine d’État, qui se comporte, à nouveau, comme les évêques catholiques médiévaux, en imposant au peuple des vérités prétendument prouvées par des institutions subventionnées. Où est la démocratie? (...)

Jean-Noël Cuénod: Poésie à lire et à ouïr: Pour Vincent Lambert

Jeudi 11 juillet, Vincent Lambert est parvenu au bout de sa vie. Les polémiques sur l’euthanasie et les conditions liées à la fin de vie se poursuivront. Il reste le souvenir d’un homme libéré des souffrances de ce monde. A LIRE: Je ne sais rien/ De la vie/ Je ne sais rien/ De la mort/ Je sais que la mort/ N’est rien/ Je sais que la vie/ Est tout// Comment je le sais ?/ Je ne le sais/ C’est là dans le ventre/ Quelque chose/ Qui bat des ailes/ Un oiseau/ Cherchant dans sa cage/ La sortie/ Un son silencieux/ Et vibrant/ Surgi des contrées/ Sans âge/ Une évidence posée/ Un cadeau/ Laissé par un inconnu// Je pense à toi/ Vincent Lambert

Joseph Daher: Iran/USA

(...) L'impérialisme US reste le plus menaçant et destructeur du monde. Notre opposition à celui-ci et à ses menaces de guerre contre l'Iran ne doivent néanmoins pas faire oublier la nature dictatoriale du régime iranien. Celui-ci a d'ailleurs augmenté ces dernières semaines sa répression contre les syndicalistes, féministes et autres militant·e·s démocratiques et progressistes dans le pays, comme aussi son soutien au régime despotique de Bachar el-Assad en Syrie. Non à la Guerre! Non à l'impérialisme des Etats Unis! Non à la République Islamique d'Iran! Solidarité avec les classes populaires et les démocrates et progressistes en lutte en Iran!

Pascal Décaillet: La puissance allemande, contre l'équilibre européen

(...) on a, d'un trait, rayé de la carte un pays membre (au même titre que la RFA) de la communauté des nations. L'Ouest a purement et simplement annexé l'Est. Le glouton Kohl, Rhénan totalement insensible aux réalités de l'Est, notamment à la dignité germanique des Prussiens et des Saxons, s'est comporté comme le valet des Américains et d'un système capitaliste mondial n'ayant plus rien à voir avec le vieux capitalisme rhénan, celui justement de sa région d'origine, à lui. Ce géant réunifié, la Prusse définitivement rayée de la carte, et jusqu'à son nom (depuis 1945) jeté aux oubliettes, ce géant devenu de loin la première puissance démographique du continent (alors que les forces, avec la France, étaient équilibrées jusqu'en 1989), allait dès lors entraîner la construction européenne dans sa deuxième grande phase, totalement différente de l'esprit de la première. (...)

Marian Stpeczynski: Et revoilà la monnaie pleine !

Le débat suscité par l’émergence des crypto-monnaies conduit en effet à postuler qu’un beau jour, sans doute pas si lointain, les banques centrales pourraient être amenées à émettre leurs propres monnaies numériques. (...) La banque universelle telle que nous la connaissons n’aurait du coup plus de raison d’être, ce qui revient à dire que les banques, au sens courant, disparaîtraient, dépassées qu’elles seraient comme tant d’autres acteurs de secteurs rendus complètement obsolètes par le changement technologique. La résistance sera forte, car la rente de situation des banques est protégée par tout le dispositif réglementaire et prudentiel auquel elles doivent se soumettre. Mais ne sous-estimons pas l’effet des pressions concurrentielles. Car les marges bancaires dégagées par le trafic des paiements (tenue des comptes, commissions sur les virements, e-banking, droits de garde, etc.) sont proprement indécentes (...)

Créé: 14.07.2019, 09h18

Articles en relation

Pierre Kunz: Ne plus avoir d’enfants pour sauver l’humanité ?

La revue des blogs Pascal Décaillet: L'Europe, c'est l'Allemagne augmentée. Sylvain Thévoz: Sur le chemin des vacances... Maurice-Ruben Hayoun: L’injustice subie par un animal. Gorgui Ndoye: En attendant, l'humaniste JoanBaez. JF Mabut: Quel Genève en 2030? Quel Genève en 2050? Plus...

Pascal Gavillet: Bologne 2019, le cinéma d'il y a cent ans

Blogs sélectionnés Aurélie Friedli: Les quotas, ce mal nécessaire. Xavier Comtesse: Le point sur la guerre du poignet. Edmée Cuttat:Dupieux filme un fou dans ”Le daim”. Avec un excellent Dujardin. Maurice-Ruben Hayoun: Qu’est ce que le sacrifice ? Plus...

Charly Schwarz: Un second souffle…

Blogs: Inspirés Ronald Zacharias: Bureaux convertis en logements. Mireille Vallette: Au Conseil national, une initiative parlementaire contre le voile des élèves. Le groumeur genevois: Lettre ouverte au Chef de Gare. John Goetelen: Orages exceptionnels : pas de tendance à l’aggravation. Djemâa Chraïti: ”Si l'on vous retire la fierté de vos origines, on vous retire tout votre être” Plus...

Michèle Roullet: « Genève, zéro pub », encore une initiative toxique de la gauche !

La revue des blogs Vincent Schmid: Le déclin de la raison. Maurice Gardiol: Des sourciers pour notre temps. Christian Brunnier: La bibliothérapie ; des livres qui nous veulent du bien. Rémi Mogenet: Le mythe du réalisme primordial Plus...

Pascal Gavillet: Pourquoi la conjecture de Syracuse résiste-t-elle?

Blogs: Enigme Jean-Philippe Accart: Une politique culturelle pour Genève. Valentin Dujoux: Taxer les voitures selon leur poids, et si on en parlait ? Bruno Hubacher: Reversal of fortune. André Thomann: Exprimons nous gaîment! JF Mabut: Genève 2050, urinoirs fleuris au menu de la Une Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jeanne Calment est bien la doyenne de l'humanité
Plus...