Arnaud Cerutti: Contre Nadal, mission impossible pour Federer. Sauf que...

Blogs sélectionnésJean-Michel Olivier: Ombres et lumières de l'amour absolu. Marian Stepczynski:La taxation des robots, ou la quête du Graal. Rémi Mogenet: La technologie ouvre-t-elle sur les étoiles? François Velen: A l'UDC on boit le ”vert vide”. Delphine Perrella: Le mystérieux Milton Erickson.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Arnaud Cerutti: Contre Nadal, mission impossible pour Federer. Sauf que...

Les fans de tennis se retrouvent comme des gamins auxquels on aurait annoncé que Noël a lieu demain. A peine Roger Federer avait-il laissé Stan Wawrinka dans le quart de Roland-Garros que tous les yeux se sont tournés vers la demi-finale qui opposera ce vendredi le Bâlois à son meilleur ennemi, Rafael Nadal. L’affiche vaut effectivement son pesant de cacahuètes. Elle convoque autant les merveilleux souvenirs et les images de combats dantesques qu’elle laisse naître les rêves les plus fous, comme celui de voir «Papy» faire encore un peu de résistance et écrire une autre page d’histoire, à presque 38 ans, dans la droite ligne de sa somptueuse symphonie de l’Open d’Australie 2017, moment irréel qui avait rappelé la grandeur du bonhomme, dans un merveilleux ballet. Tiens, et si «RF» venait à battre enfin l’Espagnol dans son jardin parisien? Poser la question suffit à donner l’envie d’y croire. (...)

Jean-Michel Olivier: Ombres et lumières de l'amour absolu

J'avais (un peu) perdu la trace de Daniel Odier (né à Genève en 1945), écrivain protéiforme, romancier à succès, mais aussi spécialistes des mystiques orientales (l'amour tantrique). Il revient, pour notre grand bonheur, avec un roman singulier,Fédor & Miss Bliss*, qui est une fantaisie inspirée de L'Idiot de Dostoievski. Daniel Odier, rappelons-le, c'est à la fois le scénariste de Les Années-lumière (1981), peut-être le meilleur film d'Alain Tanner, et l'auteur de polars, sous le nom de Delacorda, dont le plus célèbre fut bien sûr Diva, adapté au cinéma par Jean-Jacques Beineix. C'est aussi l'auteur de plusieurs romans importants et d'ouvrages de référence sur les mystiques orientales et la pensée zen. Nous sommes à Vevey (...)

Marian Stepczynski:La taxation des robots, ou la quête du Graal

(...) Les objections économiques demeurent pour autant entières, non pas tant sur le principe même d’une taxation du recours à l’intelligence artificielle (car, à moins d’imaginer à la manière d’un Xavier Oberson, juriste passionné par le sujet, qu’on en viendra à les doter de la personnalité juridique, les robots demeurent du capital physique soumis par conséquent in fine à l’impôt sur les personnes morales) qu’en raison des freins qui en résulteront pour l’innovation, et par conséquent pour l’efficacité économique en général. Ce qui est étonnant, c’est que très peu d’avis s’expriment sur les effets macro-économiques d’une robotisation complète des processus de production. Il devrait pourtant sauter aux yeux que la disparition de la plupart des emplois s’accompagnera d’une réduction parallèle de la demande solvable de biens et de services, engendrant du même coup leur surproduction. Etant donné que l’automatisation réduit massivement les coûts, la réponse des entreprises ne pourra qu’être une réduction massive des prix. (...)

Rémi Mogenet: La technologie ouvre-t-elle sur les étoiles?

Je me souviens avoir eu une petite correspondance avec un écrivain dont j'adorais la fabuleuse imagination: l'auteur de science-fiction Gérard Klein. Dans sa jeunesse, il avait une inventivité géniale, et il a écrit des récits incroyables. Mais plus tard, il s'est intellectualisé, et n'a plus eu la même inspiration, le même feu. Il n'en demeurait pas moins nostalgique et plein d'affection pour le jeune homme qu'il avait été, et qui prolongeait par l'imagination les rêves de conquête de l'espace qu'on faisait alors. Je lui ai écrit que, dans le ralentissement donné à cette conquête de l'espace par les États, il fallait peut-être voir un coup de la Providence, qui invitait l'être humain à pénétrer le monde des étoiles par l'âme, au moyen de l'imagination, plutôt que par les machines. Pour moi, c'est ce qu'avait magnifiquement fait Gérard Klein même, dans sa jeunesse, avec en fait plus d'éclat et de génie que toutes les compagnies aéronautiques du monde. (...)

François Velen: A l'UDC on boit le ”vert vide”

Il y a bien longtemps que je n’ai pas écrit de blog, mais là je me dois de réagir à l’opinion parue ce matin dans la TdG « L’UDC, en vert mais contre tout » de Thomas Wenger, Président Coordination transports et déplacements CDT. Ses lignes sont super lucides et réalistes. Succinctement, le propos porte sur « l’agitation en faveur du climat » décriée par l’UDC. En effet, dernièrement le parti agrarien a tenu une conférence de presse pour présenter un projet qui tend à proposer au Grand Conseil genevois un crédit de 280 millions en vue de remplacer les actuels bus diesels en 230 véhicules TPG électriques. Alors que la parti ne voulait pas en 2011 de la mobilité douce, qu’il était et est toujours contre le CEVA, aujourd’hui, la tête haute et l’air intelligent, il vient avec cette proposition. Depuis ce jour, je suis un ex UDC dans lequel j’ai été un humble petit Secrétaire général... (...)

Pascal Décaillet: Suisse-Europe : non à l'Accord-cadre !

(...) L’Union européenne d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec les Six de 1957, ni même avec les Douze de 1992. Élargie beaucoup trop vite aux Marches de l’Est, définie comme libérale par essence, avec une primauté dogmatique accordée aux forces du marché, elle est devenue un monstre technocratique, une usine à produire des directives. Et surtout, elle n’écoute pas ses peuples. Ce modèle, promis à l’effondrement, n’est pas celui de la Suisse. Respectons nos amis et voisins européens, passons avec eux des accords commerciaux, précis, sectoriels, mais n’entrons en aucun cas dans la logique institutionnelle d’un accord global. Nous n’avons rien à y gagner. Nous y perdrons notre souveraineté. C’est aussi simple que cela. (...)

Delphine Perrella: Le mystérieux Milton Erickson

Dans cette série d'articles, nous allons porter notre attention sur les grandes figures de l'hypnose en thérapie. Ces personnages hauts en couleur dont leur particularité est plus à rechercher dans leur manière de vivre la vie que dans des techniques reproductibles partout, pour tous et en tout temps.Ne cherchez pas une cohérence chronologique dans le choix de commencer par Erickson. L'ordre de ces articles est complètement subjectif et dirigé arbitrairement par l'influence que chacun d'eux a opérée sur ma manière de pratiquer aujourd'hui. Puisse ma pratique continuer de se transformer au gré de mes rencontres, de mes lectures et de mes clients qui m'apprennent chaque jour. Mais aussi, par vos remarques, chers lecteurs, qui m'obligent à me questionner encore et encore. Qui est Milton Erickson ? (...)

Gérard Prudeau: Graines de cannabis à autofloraison

(... Les graines de cannabis à autofloraison font parler d'elles pour leur puissance et leur état vigoureuse. En effet, si le cannabis pousse facilement dans les endroits chauds et lumineux, les graines auto-florissantes ont l'avantage de pousser facilement dans les endroits plus froids et où il y a peu de lumière. Cette variété est résistante et a un cycle de floraison court. Aussi, quelques heures de soleil par jour lui suffisent pour bien se développer. Les graines de cannabis à autofloraison sont idéales pour les cultivateurs dans les pays froids, les cultivateurs amateurs ou débutants, mais aussi pour ceux qui ont un très petit terrain. Peuvent être concernés ceux qui consomment le cannabis thérapeutique entre autres. (...)

Créé: 05.06.2019, 14h17

Articles en relation

Marie-Agnès Bertinat: Le 14 juin, nous fêterons la femme mais aussi la mère de famille

Blogs à lire Mireille Vallette: ”Mon mariage m'a fait l'effet d'une gifle!” Pascal Holenweg: Les primes d'assurance-maladie transformées en impôt. Pierre Scherb: Tous les peuples ont le droit de disposer d'eux-mêmes. Pascal Décaillet: Le visage énigmatique du destin. Danièle Bianchi: Bravo les Jeunes! Plus...

Pascal Holenweg: Grève des Femmes, inclusive?

La revue des blogs Daniel Warner: Does Truth Matter? Anne Cendre: Raguiller entre dans le Larousse. Pierre Kunz: Inégalités salariales, vraiment ? Pascal Décaillet: Pour une Suisse, un jour, sans multinationales. John Goetelen: Réchauffement : l’autoroute espagnole. Hélène Richard-Favre: Femmes...la mondialisation en marche ou tais-toi Plus...

Eric Bertinat: Julian Assange livré au malheur

Blogs sélection Maurice-Ruben Hayoun: Le régime tribal israélien. Pascal Décaillet: Je crois à la terre, le ciel est si loin. John Goetelen: Mai frisquet : mais que fait El Niño ? Colette Museur: Au-delà de l'ultime horizon. Jean-François Mabut: La grève des flemmes Plus...

Jean-Noël Cuénod: Voter Parti animaliste, est-ce bête ?

La revue des blogs Cédric Segapelli: Hervé Le Corre. Manuel Alonso Unica: Cela s'apparente à une réaction de despote. Patricia Aline: Israël: délires post-pré-électoral. Jean-François Mabut: Le 14 juin, les cloches sonneront 15 minutes pour l'égalité. Didier Bonny: « Rocketman » met le feu. Plus...

Djemâa Chraïti: « Faux réfugiés syriens » pour un vrai Ramadan

Blogs sélectionnés Sylvain Thévoz: Rebaptiser l'Ascension! Maurice-Ruben Hayoun: Le cas Avigdor Lieberman ou l’échec partiel du sionisme… Jean-François Mabut: Rebaptiser l'Ascension? Appelons-la fête des libertés! André Thommann: Le blitz qui blesse. Pascal Holenweg: Les ravages politiques du Brexit Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...