Anne Cendre: Bustes contemporains

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Anne Cendre: Bustes contemporains

Tous les bustes masculins qui jonchent les rues et les places de Genève valent la peine qu’on se penche sur eux. Avec attention. Dans la Tribune de Genève des 2-3 novembre, Cathy Macherel a eu l’excellente idée d’apporter sa vision sur ce statuaire genevois. Je voudrais y ajouter un complément, en portant l’accent sur quelques-uns des sculpteurs. Ils forment une sorte d’histoire de la sculpture de la fin du 19e siècle et du 20e. (...) Un autre buste a été l’occasion de prendre contact avec un artiste vivant. Au cimetière des Rois, où est enterré l’écrivain Robert Musil, mort à Genève en 1942 à l’âge de 62 ans, on trouve son buste dont l’auteur est Bernard Bavaud (né à Lausanne en 1946). C’est en 2010 que celui-ci fut approché par le conseiller administratif Manuel Tornare avec le projet d’un buste pour Musil dont, disait-il, L’Homme sans qualités était le livre favori. (...) Aucune femme dans cette liste ! Il le reconnaît, quoiqu’il en ait créé à titre personnel. Cependant, il a présenté un projet pour Clara Haskil qui lui a été refusé par les amis de la pianiste. Elle aurait détesté se voir statufiée, lui a-t-on dit. Il est vrai qu’elle n’était pas très jolie, mais Bernard Bavaud assure qu’il pouvait en tirer une image remarquable. Un autre projet féminin, Barbara Hendrix, ne s’est pas concrétisé. Actuellement, il poursuit ses activités de modeleur pour des projets qu’on découvrira bientôt et que j’ai promis de ne pas divulguer. (...)

Sylvain Thévoz: La masculinité dominante est LA forme dangereuse de radicalisation

Une hotline consacrée aux angoisses liées au port du voile chez des proches? Les islamophobes en rêvaient, le Canton de Genève l'a fait. L'article de la TDG sur le dispositif "gardez le lien" ciblant particulièrement l'Islam est inutilement anxiogène. Pourquoi anxiogène ? Parce qu'il se fait l'écho du sentiment d'insécurité concernant une religion particulière. En résumé : une fille décidant de porter le voile ouvrirait une porte à la radicalisation... ah. Et si mon ado arrête de manger une côtelette de porc j'appelle aussi la hotline ?[1] Au final, on ne sait plus très bien si c'est l'article ou le dispositif lui-même qui crée ce désagréable sentiment d'un réflexe pavlovien anxiogène. Un peu des deux malheureusement. Ce qui devrait conduire à s'interroger sur ce dispositif. (...) surtout, il se cache derrière cette attention particulière aux jeunes femmes une dimension paternaliste et particulièrement sexiste. (...) La hotline ne chauffe pas pour s'inquiéter de jeunes allant au stade... par contre un voile en vue et c'est l'angoisse, avec l'épouvantail agité de la crainte de départ en Syrie… (...) Quelles sont les actions menées pour faire baisser la violence dans le sport? (...)

Jean-Noël Cuénod: Terrorisme islamiste : un bilan de guerre

En quarante ans, le terrorisme islamiste a provoqué la mort de plus de 170 000 femmes, enfants et hommes sur la planète. La France est le pays de l’Union Européenne le plus touché. Principales victimes : les musulmans eux-mêmes. Le laboratoire d’idées Fondapol, de tendance libérale, a dressé le bilan de cette guerre aux multiples visages. Intitulée Les Attentats islamistes dans le monde 1979-2019, cette étude est disponible ici. Elle nous permet de voir en face l’islamisme politique et radical dans sa réalité la plus objective (ou la moins subjective) possible. (...) L’islamisme politique et radical s’est installé dans le paysage mondial depuis longtemps et il y a changé les habitudes de vie et les visions du monde. Il a réussi à modifier les législations de nombreux Etats démocratiques dans un sens répressif et surtout, à installer un climat de peur et de suspicion généralisée qui est en train de fissurer nos sociétés démocratiques. Un peu partout sur la planète, les islamistes dictent leur agenda. Selon des formes diverses, sur de multiples fronts, c’est toujours le même objectif qu’ils poursuivent : renverser les gouvernements en terre d’islam et déstabiliser les Etats démocratiques afin que partout triomphe la chari’a, au besoin par la violence armée et la menace. Dès lors, parler de guerre n’est pas un abus de langage. Une guerre larvée, protéiforme, à bas bruits puis à hauts cris. (...)

Claude Bonard: L'expert, le think tank et l'avion, une nouvelle fable de Jean de La Fontaine

J'ignore si M. Michael Unbehauen expert américain qui s'exprime au nom d'un “think thank” mandaté par le PS à propos du concept de défense aérienne Air2030 a lu les oeuvres Jean de La Fontaine. Dans le doute, je publie à son intention cette fable qui, comme toutes les fables, n'est qu'une fable ... mais qui a son fond de vérité ... et comme chacun sait, toute vérité n'est pas bonne à entendre : "Les adversaires du nouvel avion ayant chanté / Tout l'été et s'imaginant déjà avoir gagné / Se trouvèrent fort dépourvus / Quand la bise et les crises furent venues / Pas un seul coucou dirent-ils surpris / Vers nos voisins ils se tournèrent / Les priant de leur prêter / Quelque avion pour nous aider / Jusqu'à crise nouvelle (...)

Pascal Décaillet: Frontaliers, un chiffre, un scandale

Frontaliers actifs à Genève : ils sont 85'199, soit une augmentation de 4,9% en un an ! Le chiffre est celui de l'Office de la statistique, cité par la Tribune de Genève. Désolé si je viens troubler l'ordre libéral ambiant, et la silencieuse quiétude autour de ce tabou, mais ce chiffre est tout simplement hallucinant. Il ne s'agit pas d'en vouloir aux personnes qui viennent travailler à Genève, mais bel et bien à une classe politique qui, après avoir fait un petit effort juste avant les élections du printemps 2018, semble avoir perdu le contrôle de cette folle croissance, malgré les grands discours du ministre de l’Économie sur l'inspection du travail, et la pseudo-application de la préférence cantonale. 85'199 frontaliers, chaque jour, sur Genève ! Tant qu'il y aura, dans notre canton, une seul chômeur genevois, un seul jeune sans emploi, un seul senior laissé sur le bord du chemin, ce chiffre demeurera un scandale. (...)

Hugo Roppel: Un bijou pour nos exportations !

Le 11 octobre 1919, le Grand Conseil donnait naissance à l’aéroport, pendant que la Société des Nations prenait racine sur notre territoire. Il fut question de l’installer à Collex-Bossy. Trois propriétaires s’y opposaient et un domaine forestier contraignait les enthousiasmes. Le parlement et le Gouvernement trouvèrent une solution, au motif que la plaine de Cointrin n’accueillait que des pommes de terres et était vierge de toutes traces… arboricoles ! Ainsi naissait Genève Cointrin. Depuis lors, l’aventure se poursuit. Face aux défis internationaux, les rêves de voir des hydravions dans la rade - en lieu et place de la piste en béton – s’évaporaient. L’aventure de notre aéroport débuta, pendant que Berne regardait le train passé, en nourrissant le romantisme d’une piste herborisée. Le 24 novembre, notre aéroport est en danger. Une coalition hétéroclite tente de convaincre les genevois que nous devrions jouer la carte du provincialisme. Je ne peux me résoudre à cette hypothèse et crains réellement pour notre capacité d’exportation. (...) Pour mon activité, je suis donc ravi de jouir d’une excellente connectivité, avec 124 destinations européennes et 24 intercontinentales. (...) Pascal Holenweg: ”Construisons des logements pour toutes et tous”

Un vote chasse l'autre : dans dix jours, les urnes genevoises scelleront le destin de l'initiative populaire cantonale "Construisons des logements pour toutes et tous : une priorité en période de pénurie !". Lancée par la gauche, l'initiative propose de rendre obligatoire, tant que sévira une pénurie de logements (moins de 2 % de logements vacants) le recours à la zone de développement en cas de modification des limites de zones pour construire des logements. La droite, fidèle aux milieux immobiliers, combat l'initiative. Aux côtés de la gauche, les syndicats, les associations d'habitants, l'Asloca et la Cigüe (coopérative de logements pour étudiants) soutiennent l'initiative. Par ailleurs, un référendum a été lancé contre une modification de la loi sur les zones de développement, modification qui permettrait d'y construire 70 % de logements destinés à la vente alors que 80 % de la population n'a pas la possibilité financière de cette acquisition. Signez-le, et renvoyez la feuille de signature (téléchargeable sur https://www.fichier-pdf.fr/2019/11/14/referendum-asloca/) avant le 6 décembre. (...)

Créé: 15.11.2019, 07h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Conseil fédéral contre l'interdiction totale de la pub pour le tabac
Plus...