Passer au contenu principal

Le meilleur des blogsAlfonso Gomez: Mes priorités pour la législature 2020-2025

Nouvelle édition de notre revue des blogs publiés sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève et dans notre Webzine. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Les blogs sont publiés sous la seule responsabilité de leur auteur. Pour retrouver les blogs, sélectionnez la rubrique OPINION! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Alfonso Gomez: Mes priorités pour la législature 2020-2025

(...) Parmi mes priorités, figure bien sûr le dégoudronnage de la Ville de Genève et sa végétalisation, afin de faire face au réchauffement climatique, créer des îlots de fraîcheur et permettre à toutes et tous de bien vivre en ville. Mon objectif est clair : parvenir à une couverture arborée de 30% en Ville de Genève d’ici 2030, contre 21% actuellement. Je travaillerai également main dans la main avec ma collègue Frédérique Perler sur les questions d’aménagement, dans le respect du Plan stratégique de végétalisation 2030, pour renforcer la nature en ville et favoriser la biodiversité, de même que sur les questions liées à la rénovation du parc immobilier municipal, afin de réduire la dépendance aux énergies fossiles et augmenter la part du solaire et de la géothermie. (...) Consacrant depuis 2013 en moyenne 0.6% de son budget annuel à la solidarité internationale, elle agit concrètement pour un monde plus égalitaire. Je souhaite naturellement poursuivre le travail engagé en ce sens, mais en allant plus loin et en ancrant l’objectif du 0.7% du budget dédié à la solidarité internationale comme valeur morale inaliénable. Cet engagement international doit se compléter d’une action déterminée au niveau local en faveur des droits humains. (...)

Anne Cendre: Peinture à Berne

La peinture suisse vue de Berne n’est pas la même qu’à Genève. Alles zerfällt, Tout se disloque, l’art suisse de Böcklin à Vallotton, l’exposition du Kunstmuseum de Berne en est une belle preuve. On y découvre des artistes qui n’ont guère de place sur nos cimaises romandes et particulièrement des femmes. Comme le titre le suggère, les œuvres datent des alentours de 1900. Elles répondent à des explications psychanalytiques qui vont chercher leur genèse chez Freud et le titre dans un poème de Yeats. Nietzsche et Lombroso sont aussi cités. Le choix évoque des humiliations subies par le narcissisme humain à cette époque. Il n’est toutefois pas nécessaire d’approfondir ce questionnement philosophique pour prendre du plaisir à un ensemble sorti des réserves du musée le plus ancien de Suisse. Hodler ayant été abondamment exposé récemment, Berne a la chance de montrer un ensemble hodlérien peu connu, prêté par le Musée alpin de Berne. (...) Mais venons-en à la mise en évidence de plusieurs artistes féminines bernoises dont la plus sélectionnée est Annie Stebler-Hopf (1861-1918). (...)

----------

Tous les jours une nouvelle revue des blogs hébergée par @tdg.ch. Les blogs sont publiés sous la responsabilité de leur auteur. Ils n'engagent pas la rédaction de la Tribune.

----------

Nicolas Chauvet: Ce qui nous rassure du sommeil

"Ce qui nous rassure du sommeil, c'est qu'on en sort, et qu'on en sort inchangé, puisqu'une interdiction bizarre nous empêche de rapporter avec nous l'exact résidu de nos songes" - Marguerite Yourcenar

Jean-Dominique Michel: Hydroxychloroquine versus Remdesivir

Les citoyennes et citoyens intéressés à penser par eux-mêmes ne peuvent qu'être estomaqués par la guerre des médicaments en cours. Après de mois de manœuvres puissamment relayées par les grands médias pour disqualifier l'hydroxychloroquine, après la publication dans les grandes revues médicales d'une avalanche d'études bidouillées ou même falsifiées pour démontrer sa prétendue inefficacité, la partie semble gagnée pour le laboratoire pharmaceutique Gilead et son remdesivir, approuvé précipitamment par les autorités de santé (dont bien sûr Swissmedic !) en dépit de sa toxicité et de l'absence de tout résultat probant. Les mêmes vertueux intégristes qui expliquaient qu'il ne fallait surtout pas prescrire un remède très sûr dès lors que l'on n'était pas absolument certain de son efficacité (au risque de laisser mourir des dizaines de milliers de patients) cautionnent désormais sans vergogne l'adoption de cette nouvelle molécule dans des conditions qui s'apparentent ni plus ni moins à une monstre magouille. (...)

David Frenkel: La violence aujourd'hui dans notre société

La violence, c’est ce déchaînement d’élans, qui se traduit soit par le geste soit par la parole. Elle est propre au règne animé. Toutefois, si le monde animal subsiste grâce à elle, car la loi du plus fort y dicte ses règles, le genre humain, quant à lui, obéit en plus à des lois immatérielles. L’immatérialité englobe tout ce qui se situe en dehors des contingences de survie, comme les sentiments envers autrui. Ceux-ci se manifestant pour le pire et le meilleur, les hommes y sont soumis selon les tendances innées de chacun d’eux. C’est pourquoi lorsque les humains ne doivent pas se battre entre eux pour manger à leur faim, ils peuvent exprimer de la violence pour des raisons immatérielles. L’ambition d’accaparement des ressources économiques ou des territoires à des fins égotiques, le rejet de l’autre pour des motifs de foi, font partie de ces raisons. Arrêtons-nous sur celles-là. (...)

Jean-René Belliard: Les Houthis menacent de viser les palais des dirigeants saoudiens

La semaine dernière, la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a repris de violents raids dans les zones de la capitale contrôlées par les miliciens chiites Houthi. Ces derniers ont à leur tour annoncé qu'ils avaient pris pour cibles un aéroport et une base aérienne au sud-ouest de l'Arabie saoudite. Le groupe chiite yéménite al-Houthi a menacé, mardi 7 juillet, lors d'une conférence de presse à Sanaa, de son porte-parole militaire, Yahya Sari, que les palais des dirigeants saoudiens allaient être pris pour cibles. Il a appelé les civils à rester à l'écart de ces palais. (...)

Hani Ramadan: Trois brèves paroles sur la fraternité

Nombreux sont ceux qui, sans être de confession musulmane, regrettent de vivre dans un monde où l’individualisme est devenu la règle. Ils retireraient un avantage certain à entendre une autre parole, qui invite les hommes à s’engager sur la voie de l’amour et de la fraternité. Nombreux sont les musulmans qui prétendent agir au nom de l’Islam, alors qu’ils sont plongés dans des tensions continues qui les opposent à leurs frères dans la foi. Différends dont ils se sont accommodés avec le temps, alors que le Coran et l’exemple du Prophète (Dieu le couvre de bénédictions et de paix) les appellent impérativement à se réconcilier et à s’unir. À toutes et à tous, j’offre ces trois paroles. (...)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.