Alexandre de Senarclens: La Suisse doit investir dans le savoir

Le meilleur des blogsAnne Cendre: Des photos qui parlent. Didier Bonny:« Ad Astra » : un film de haut vol . Edmée Cuttat: Une perle graphique pleine de magie et de poésie. Pascal Holenweg: S'”immerger au coeur des religions” ou ”assécher l'infâme” ? Maurice-Ruben Hayoun: Ethiques du judaïsme.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Alexandre de Senarclens: La Suisse doit investir dans le savoir

La Suisse doit sa prospérité à sa capacité d’innovation. Cette qualité nous la devons à nos ressources entrepreneuriales, académiques et humaines. Au niveau de la Confédération, les Ecoles polytechniques fédérales sont les navires amiraux de la recherche. C’est en 1855 déjà que la Confédération a fondé un institut « polytechnique » avec pour mission d’accompagner la transition vers l’industrialisation et former de la main-d’œuvre spécialisée pour la construction de chemins de fer, l’industrie chimique et l’industrie des machines. A l’époque déjà, il s’agissait de se montrer concurrentiel par rapport à l’étranger. Aujourd’hui, comme en 1855, il est essentiel de se montrer à la pointe de l’innovation alors que nous traversons ce qu’il est communément appelé la quatrième révolution industrielle, l’ère de la numérisation. La nécessité d’investir dans le savoir est primordiale (...)

Anne Cendre: Des photos qui parlent

La Biennale de photographie de Genève 2019 est terminée, mais plusieurs expositions sont encore ouvertes au public. Elles valent le détour. NO'PHOTO! On peut désormais oublier ce titre saugrenu que personne n’a pu me décrypter raisonnablement. Ou plutôt, les explications ont été diverses : no pour nocturnes ; no pour nôtre ; no pour nominé. En tout cas rien à voir avec le nô japonais, ni avec le no anglais semble-t-il. Parmi les innombrables propositions, je vais en choisir quatre : Arcoop à Carouge, l’esplanade Wilsdorf, la Maison Tavel et le parc des Bastions contre la façade de l’Université. (...) Et revenons à nos photos (plutôt qu'à NO’PHOTO). Mon dernier choix s’affiche sur de nombreux mètres carrés en décorant l’échafaudage de l’aile Jura de l’université aux Bastions. C’est devenu une habitude de couvrir de toiles photographiées ou peintes les immeubles en réfection. Quelle excellente idée d’avoir profité de l’occasion pour cette Métamorphose de Mathieu Bernard-Reymond. Elle est tirée de la série Vous êtes ici. Une jeune femme contemple le désert et nous aussi, nous sommes entraînés dans sa méditation. Une incitation pour les étudiants à quitter des yeux leur e-téléphone. L’œuvre a été produite à partir d’un programme informatique liant les couleurs et les formes du personnage à celles du paysage.

Didier Bonny:« Ad Astra » : un film de haut vol

Evacuons d'entrée les deux petits défauts de ce film pour pouvoir se concentrer ensuite sur l'essentiel. Alors, oui, le film manque par moment un peu de rythme et la scène où Brad Pitt s'infiltre facilement dans un vaisseau spatial qui va décoller est totalement invraisemblable, même pour un film de science-fiction. Mais au fond ça n'a guère d'importance, car…la vérité est ailleurs. (...) Tout en retenu, souvent en « voix off », l’astronaute McBride nous fait partager sa douleur rentrée et ses émotions, malgré le scaphandre qu’il porte la plupart du temps, jusqu’à une fin dont la symbolique saute certes aux yeux, mais qui est magnifique. Un film de haut vol, du cinéma de première classe. (5 étoiles) Toujours à l'affiche 5 étoiles. « Parasite ». Palme d’or du Festival de Cannes, (...)

Edmée Cuttat: Une perle graphique pleine de magie et de poésie

Grand écran: "La fameuse invasion des ours en Sicile". (...) Ce film très personnel, qui ne doit rien à l’animation américaine ou japonaise, est signé par le génial illustrateur italien Lorenzo Mattoti. Coécrit avec Jean-Luc Fromental et Thomas Bidegain, il est tiré de La fameuse invasion des ours en Sicile de Dino Buzzati, un roman pour enfants publié en 1945. Le réalisateur livre une perle graphique, pleine de naïveté, de magie, de poésie, de féérie, sublimée par de flamboyantes couleurs. (...) Grand admirateur de Dino Buzzati, un auteur phare qui l’a toujours influencé dans ses dessins, Lorenzo Mattoti s’est lancé un gros défi pour son premier long-métrage, en adaptant l’œuvre réputée inadaptable de l’écrivain. Il l’évoque dans l’entretien qu’il nous a accordé lors de son passage à Genève. (...)

Pascal Holenweg: S'”immerger au coeur des religions” ou ”assécher l'infâme” ?

On trouvait deux infos intéressantes, dans "Le Matin Dimanche" d'avant-hier : L'annonce d'une "sacrée exposition" à Genève (Palexpo, du 11 octobre au 19 janvier), "Dieu(x) modes d'emploi", présentée comme une "immersion unique au cœur des religions de notre monde", athéisme compris, et la relation des prêches de l'imam intégriste d'une mosquée de Kriens, à Lucerne, rappelant à la fois l'imminence de la fin du monde et le droit des hommes à frapper les femmes, et à les empêcher de quitter leurs maisons sans la permission du mâle dominant. Disons, pour le moins, qu'il y a des conceptions religieuses en lesquelles on n'a pas une furieuse envie de s'"immerger". Et pour lesquelles on a plutôt à chercher le moyen d'un assèchement. (...) Les religions d'Europe, aujourd'hui, sont monothéistes ? mais aucune des trois grandes (par le nombre de leurs fidèles ou par leur influence culturelle) religions monothéistes n'est née en Europe, toutes y ont été importées du Moyen-Orient -ce qui devrait relativiser considérablement la référence aux "racines chrétiennes" d'une Europe dont, si l'on veut bien porter le regard au-delà de Charlemagne, les racines sont païennes (à commencer par celles grécques et latines, mais sans oublier celles germaniques et celtiques). Le monothéisme est-il d'ailleurs un progrès par rapport au polythéisme (...) La religion ne s’éteint pas comme un incendie : elle s’embourbe comme une inondation. (...) Et cela prend du temps : au début du XXIe siècle de l’ère chrétienne, 70 % des Français se faisaient encore enterrer religieusement (du moins leur famille l’avait décidé pour eux). (...)

Maurice-Ruben Hayoun: Ethiques du judaïsme par Michael Azoulay

Savez vous comment les savants juifs de la Science du judaïsme (Wissenschaft des Judentums) définissaient au XXe siècle leur judaïsme quand la question de l’essence de la religion d’Israël leur était posée ? Leur réponse était toute simple : le judaïsme est un monothéisme éthique. C’est dire combien la dimension éthique compte dans cette confession. On trouve cette intéressante réponse dès la première page du livre fondamental de Julius Gutmann La philosophie du judaïsme (...) Au fondement de cette éthique gît le principe suivant : tous les hommes sont égaux, tous sont dans une égale mesure les créatures de Dieu. Car l’espèce humaine a beau être diverse et variée, son origine n’en demeure pas moins unique et la même partout. J’en veux pour preuve le détail philologique suivant (...) Dans sa sagesse, la tradition orale juive s’est posé la question suivante : mais pourquoi donc, Dieu qui est tout-puissant, n’a t il créé qu’un seul Adam alors qu’il aurait peu en créer tant d’autres, et au moins deux ? La réponse est d’ordre éthique : afin que nul ne puisse dire à son prochain, je descends d’Adam numéro 1 et vous d’Adam numéro 18 ou 25… Cette opinion, ignorée du grand public, coupe l’herbe sous les pieds de toute théorie raciste ou prônant l’inégalité des races humaines… (...)

Cédric Segapelli: Toulouse polars du sud 2019

Pour la seconde année consécutive j’aurai le plaisir de participer à la 11ème édition de Toulouse Polars du Sud qui se tiendra du vendredi 11 au dimanche 13 octobre 2019, dans le quartier populaire du Mirail, autour de la libraire indépendante de La Renaissance. Toujours orienté vers les littératures du sud, on se réjouit d’apprendre que c’est le cubain Léonardo Padura, auteur notamment de 9 ouvrages mettant en scène Mario Conde détective privé et bouquiniste à ses heures, qui officiera comme parrain pour cette nouvelle édition en présentant son nouveau roman, La Transparence Du Temps (Métaillé 2019). Et puisqu’il est question du sud, il faut évoquer la sélection de six ouvrages écrits dans une langue du sud pour le prix Violeta Negra Occitanie, dans laquelle figure La Légende Santiago, nouvel opus de Boris Quercia nous permettant de retrouver Quinones Santiago, un flic déjanté officiant à Santiago du Chili. (...)

Edouard Dommen: L’aéroport fait un geste

Le contraire de la vérité, c’est le geste, disait Martin Luther King. Face aux inquiétudes des riverain.e.s, répercutées par leurs élu.e.s - cf. le vote unanime lundi du Conseil municipal de Versoix - les autorités ont organisé le 9 octobre une soirée d’information sur l’aéroport. Destinée aux communes de la rive droite, du Grand-Saconnex à Versoix, soit un bassin d’environ 30’000 habitants sans compter les riverain.e.s du côté français de la frontière, les autorités choisirent la salle de l’une des plus petites communes pour la rencontre. Elle fut évidemment vite remplie à ras bord et les organisateurs refoulèrent le public nombreux - et souvent remonté - qui continuait d’affluer. On les félicite : leur geste aura sûrement apporté chez les refoulé.e.s un nouveau souffle de soutien à l’initiative pour un pilotage démocratique de l’aéroport.

Marie-France de Meuron: Hold-up sur la médecine

Cette appellation m'est apparue à la suite de l'article de Me Poggia: Hold-up démocratique. La dynamique de hold-up a aussi inspiré un livre au Dr François Choffat: Hold-up sur la santé. Est-ce que la santé mérite de subir pareillement des hold-up? Apparemment oui puisque le système politique le gère et, à travers Swissmedic, commet aussi un hold-up sur les produits thérapeutiques. En favorisant la liste des spécialités, il soutient grandement les industries pharmaceutiques au détriment de remèdes connus de longue date ou même qui ont été testés par des scientifiques alors que mis de côté par la science officielle. Par exemple les huiles essentielles d'autant plus qu'elles donnent une alternative aux antibiorésistences. Nous subissons aussi un hold-up sur la prévention. (...) On en vient par là au hold-up sur les lois de la nature. (...) Les hold-up ne s'arrêtent pas là. Nous découvrons aussi le hold-up sur les connaissances scientifiques. (...)

Créé: 10.10.2019, 12h19

Articles en relation

Edmée Cuttat: «Joker», un grand film

Le meilleur des blogs Andreas Dekany: Mon hommage à Jacques Chirac. Roger Deneys: Genève, les caissières et le Grand Conseil pris en otage. François Velen: Les vélos et les autres ? Olivier Emery: Le top 5. Pascal Décaillet: Julian Jackson. Plus...

Jacques-Simon Eggly: Gros dossiers fédéraux ouverts

Le meilleur des blogs Ronald Zacharias: Climat: Le PLR en veut? L'UDC en a! Bernard Comoli:Nouveaux Chemins pour l’Église et pour une Écologie intégrale. Marie-France de Meuron: La médecine pratique. Maurice-Ruben Hayoun: Le naufrage des civilisations par Amin Maalouf. Didier Bonny: Lutte contre les inégalités et le changement climatique. Plus...

Sylvain Thévoz: Lettre d'amour à un.e candidat.e

Sélection des blogs Maxime Provimi: En route pour Berne. Alonso Gomez: Evaluer avant d’élire! Rémi Mogenet: Récital des Poètes de la Cité le 12 octobre. David Frenkel: C'est l'acte d'un déséquilibré... Demir Sönmez: Le drame humanitaire des exilés africains en Libye. Plus...

Christina Kitsos: Renversons la majorité !

Le meilleur des blogs Alexandre de Senarclens: La finance durable fait partie d’une politique environnementale innovante. André Naef: Trump rattrapé par l'hubris. Magali Orsini: Ultimatum au PDT. Rémi Mogenet: Guy de Maupassant et le monde élémentaire. Jean-Noël Cuénod: Rodin-Giacometti ou l’immobile en mouvement. Anne Cendre: Poèmes d'automne. Plus...

Pierre Kunz: Justice sociale et transition écologique ?

Le meilleur des blogs Edmée Cuttat: Polar remarquable, ”Roubaix, une lumière” décroche le Bayard d'Or. Jean-Noël Cuénod: Le fond de l’air effraie. Mireille Vallette: Assassinats de Paris: le «19h30» gagne la timbale! Djemâa Chraïti:« L’art est la rupture du silence». Jean-S Gowrié: Tuerie islamiste (islamiste ?) au cœur du pouvoir à Paris Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...