Passer au contenu principal

Alexandre de Senarclens: Le sens de mon engagement

Jean-Noël Cuénod: La Franc-Maçonnerie attaquée? Mieux la connaître ! Xavier Comtesse: Horlogerie Suisse : le crépuscule ? Pascal Décaillet: L'Oural, M. Macron ! Jean-Dominique Michel: Cerveau : la grande aventure. Didier Bonny: « Once Upon A Time…in Hollywood » : très inégal

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Alexandre de Senarclens: Le sens de mon engagement

Je suis un homme de conviction et d’action qui souhaite s’engager sans être spectateur, mais en acteur de notre destin commun. La Suisse ne s’est pas créée par génération spontanée, elle s’est bâtie parce des hommes et des femmes croyaient en elle, à sa spécificité et ont apporté leur pierre à l’édifice. Cette œuvre est complexe et fragile. Quatre langues, quatre cultures, des régions aux héritages différents et la nécessité toujours renouvelée de dialoguer, de se comprendre et de trouver des compromis pour renouveler notre alliance. Je crois à la Suisse. J’aime sa diversité et ses singularités qui la rendent unique. (...) Enfin, la Suisse doit demeurer à la pointe de la formation et de l’innovation. C’est la matière première de notre pays. Investissons dans notre futur ! (...)

Jean-Noël Cuénod: La Franc-Maçonnerie attaquée? Mieux la connaître !

S’inspirant du #balancetonporc des féministes, un complolâtre français vient de créer un mot-dièse (ou haschtag) sur Twitter #balancetonfrancmac afin de dresser des listes de membres de la Franc-Maçonnerie, aux fins de les divulguer via les réseaux sociaux. Si le truchement est moderne, le procédé se révèle fort ancien. Le torchon collabo Au Pilori, paru durant l’Occupation, avait déjà fait de la dénonciation publique de juifs et de francs-maçons sa marque de fabrique. Autant essayer de connaître la Franc-Maçonnerie plutôt que demeurer prostré dans les brumes flatulentes de ces fâcheux fachos. A ce titre, le Guide Suisse du Franc-Maçon– dont le tome 2 vient de paraître – offre de précieuses clefs, pour les francs-maçons et les Suisses, comme pour celles et ceux qui ne sont ni l’un ni l’autre. Ces deux volumes ont été publiés par le Groupe de Recherche Alpina (GRA) qui émane de la Grande Loge Suisse Alpina, plus importante obédience (fédération de Loges maçonniques) de la Confédération. (...)

Xavier Comtesse: Horlogerie Suisse : le crépuscule ?

(...) La vraie information qui fait mal, c’est celle desvolumes. Il s’agit en effet du douzième mois consécutif de baisse et la tendance s’est encore accentuée. En un mois,390'000montres de moins ont été expédiées à l’étranger (sell-in) ! Cela fait mal. Alors comment est-ce possible ? (...) Selon Philippe Dufour, Maître Horloger à la Vallée de Joux qui déclarait au journal Le Temps du 8 juin dernier : « …depuis dix, quinze ans, nous sommes de plus en plus nombreux à nous partager le même gâteau. L’Allemagne (avec Lange & Söhne, par exemple) monte en force. De même que le Japon (on peut citer Grand Seiko et Credor). Mais aussi les Chinois, les Indiens… Et donc les tranches du gâteau sont devenues de plus en plus maigres. Deuxième problème, le gâteau est lui-même devenu plus petit. Des pays comme l’Ukraine ou la Russie n’achètent presque plus de montres. En Chine, il y a davantage de taxes et de moins en moins de corruption. En Europe, le marché est mourant et l’économie américaine ne redémarre pas comme prévu. Malgré ces deux phénomènes, en Suisse, on a continué de produire des montres sans s’arrêter. Un ami qui tient une boutique à Hongkong me dit qu’il a deux ans de stock. Et ici, à la Vallée, les horlogers me disent que les grandes manufactures ont deux ans d’avance dans la production de mouvements. Vous voyez le problème ? (...)

Pascal Décaillet: L'Oural, M. Macron !

Comment Macron peut-il sérieusement, sans le moins du monde être contrarié par quiconque, déclarer que l'Europe s'étend jusqu'à Vladivostok ? C'est la Russie, oui l'immense Russie, qui s'étend jusqu'à la mer du Japon. Mais toute personne, ayant étudié un minimum d'Histoire (énorme point faible de l'actuel locataire de l'Elysée) et de géographie, sait que la Russie se compose d'une partie européenne, jusqu'à l'Oural, puis d'une partie asiatique, jusqu'à Vladivostok. L'intention du discours est pourtant à saluer. Macron reconnaît l'importance capitale de la relation franco-russe, et lui rend hommage. Ça nous change un peu des génuflexions atlantistes et du culte cosmopolite du Veau d'or. (...)

Jean-Dominique Michel: Cerveau : la grande aventure

Vous n'êtes pas qui vous croyez être ! Et vous n'avez pas eu la vie que vous croyez avoir vécue. Le saviez-vous ?! La compréhension du cerveau est la grande aventure scientifique de notre temps. À travers le monde entier, des milliers d'équipes de recherches scientifiques travaillent d'arrache-pied dans des laboratoires pour décrypter les fonctionnements de ce fabuleux organe. C'est une des caractéristiques de la démarche scientifique que d'être lente. Autant une révélation spirituelle ou une production artistique peut apparaître du jour au lendemain, autant la démarche scientifique avance de manière méticuleuse et prudente, avec un temps de décalage entre l'annonce d'une possible découverte et sa confirmation éventuelle - dépendant de sa réplication par d'autres équipes. La révolution numérique, à l'origine des progrès de l'imagerie médicale, a permis de voir littéralement à l'intérieur du cerveau. (...)

Didier Bonny: « Once Upon A Time…in Hollywood » : très inégal

Le nom de « Tarantino » suffit apparemment à bon nombre de critiques, pas tous heureusement, pour perdre leur sens…critique et qualifié de chef d’œuvre le dernier film du réalisateur, notamment, de « Pulp Fiction ». Comment peut-on encenser à ce point un (très) long métrage de 2h40 dont la première partie comporte des longueurs abyssales et qui nécessite pour bien comprendre l’histoire de s’être renseigné auparavant sur le contexte dans lequel se déroule le film au risque de passer à côté ? (...) Au final, un film formellement impeccable, mais très inégal dans le fond avec des scènes jubilatoires et d’autres où on s’ennuie ferme. (2 étoiles) Toujours à l'affiche 5 étoiles. « Parasite ». Palme d’or du Festival de Cannes (...) et neuf autres films...

Rodolphe Weibel: La 1ère étape à Cornavin, une folle dépense pour presque rien!

(...) Et après? Il faudra bien réaliser la seconde étape d'extension de Cornavin. Sans la seconde, on l'a vu, la 1ère ne sert presqu'à rien: Sans la seconde étape, la somme énorme de 1,65 milliard aura été dépensée pour presque rien! Et le chantier de la 1ère étape, énorme, n'aura réduit en rien celui de la seconde. Et après la seconde étape de Cornavin? L'aéroport continuera à n'être desservi que par des trains de grandes lignes. Il faudra réaliser la seconde gare de l'aéroport, en sous-souterrain, desservie par la "Diamétrale-Raquette", coûtant deux milliards encore. La solution de la boucle. Coût: moins d'un milliard. Contrepartie: 22 dessertes par heure de l'aéroport, 34 dessertes de Cornavin, au minimum 2 dessertes de l'aéroport, de Cornavin, de Châtelaine, de Lancy et des Eaux-Vives depuis toutes les gares et haltes du réseau régional (Coppet - La Plaine - Annemasse), 10 dessertes de Genève par des trains de grandes lignes venant de Suisse. Date de réalisation: 2030.

Patricia Aline: Sale gauchiste!

(...) Trente deux partis sont en lice pour le 17 septembre Chaque voix compte. Alors les insultes continueront de pleuvoir. Qui convainc-on avec ? j'en ai aucune idée, mais visiblement l'argument "insulte violente" est très utilisée chez les bibistes! "Sale gauchiste," me semble la plus commune et celle la plus régulièrement utilisée comme l"argument". Ce que l'on ne comprends pas, c'est le fait que l'état israélien a été bâti par des gauchistes. Que sans ces socialistes, l'état n'aurait pas pu naître ou renaitre, et en guise de conclusion du jour une analyse excellente que j'aurais aimé écrire ou presque : Personne n’a changé Israël. Ses pionniers pensaient avoir créé autre chose... A lire ici…

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.