Passer au contenu principal

Alain-René Arbez: Noël !

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Alain-René Arbez: Noël !

(...) L’actualité nous le rappelle, nous vivons dans un univers tourmenté et difficile. Bien souvent, les souffrances apparaissent plus pesantes que les joies, et dans tellement de situations humaines, on a cette impression que les ténèbres l'emportent sur la lumière…Le mal s’affiche et le bien se fait discret. Le vrai message de Noël, ne l’oublions pas, c’est que la gloire de Dieu a voulu être définitivement liée au bonheur des hommes sur cette terre et dans le monde à venir. St Irénée de Lyon a dit : « qu’est-ce que la gloire de Dieu ? la gloire de Dieu, c’est l’homme vivant ! » Noël témoigne ainsi de la confiance que Dieu a exprimée en notre humanité : en s’incarnant, il accepte de se vouer corps et âme au destin des hommes. (...)

Maurice-Ruben Hayoun: L’expression politique de la haine juive de soi-même…

Avec tout le respect et la considération pour celle et ceux qui pensent autrement, je dois bien reconnaître que cette nouvelle m’a fait chaud au cœur : la victoire (plus de 70%) sans appel du Premier ministre israélien sur son challenger qui a fait un pas de clerc… Chercher par tous les moyens à prendre date pour la succession alors que celle-ci n’est pas encore ouverte. Et en politique, surtout dans un pays comme Israël, les erreurs d’appréciation et de comportement coûtent très cher… Certes, le vainqueur fera preuve du libéralisme de l’homme fort, il ne cherchera pas à écraser son rival malheureux, déjà à terre, ce qui compromettrait un peu sa prochaine campagne des législatives,. C’est un animal politique redoutable que Benjamin Netanyahou, il se contentera de marginaliser son adversaire qui ne représente plus grand chose dans son parti. Certains, et non des moindres, n’ont pas hésité à le qualifier de traitre car il s’est joint, directement ou indirectement, à la meute de loups qui hurlaient à l’hallali. .. Le monde politique est dur, ce n’est pas nouveau, mais en Israël, c’est bien pire qu’ailleurs. (...) mais d’où vient cette haine, de quoi se nourrit elle ? Certes, la recherche du pouvoir est dans la nature des choses et des humains. Mais dans ce cas précis, il y a plus. C’est cette fameuse haine de soi, sinistre héritage des persécutions passées qui ont largement modifié la psychologie des juifs en tant que peuple : aimer passionnément sa foi, ses origines, sa patrie ancestrale, et en même temps, les détester car ils sont la cause directe de tous nos tourments. (...)

Claude Bonard: De décembre 1813 à juin 1815, Genève et les « Estomacs d'Autriche »

Dans son ouvrage publié en 1911 intitulé « 1814 - roman historique genevois » Théodore Aubert nous brosse le portrait savoureux de madame Rosine, l'épouse de Narcisse, le tenancier de l'hôtellerie du Lion d'Or à Nyon dont le désespoir est perceptible après le passage de la soldatesque autrichienne en marche sur Genève : « Ces affamés, ces assoiffés payaient avec de jurons, accaparaient tout ce qui pouvait être englouti et saccageaient la salle à boire en poussant des hurlements incompréhensibles. Ces soudards m'ont ruinée ! Glapissait-elle après le départ des soudards ! » Un autre auteur genevois, Louis Dumur, à la plume facétieuse publia un roman en 1913 sous forme d'un feuilleton au titre évocateur “Un estomac d'Autriche” qui évoque aussi Genève au moment de l'arrivée des régiments “libérateurs” du comte Ferdinand von Bubna et Littitz. Un ouvrage judicieusement réédité chez Infolio en 2014. Avec l'arrivée des Autrichiens, d'énormes quantités de vivres, de boissons et de fourrages sont réquisitionnés jour après jour pour ravitailler les hommes et les chevaux. Un casse-tête pour la population genevoise. Les gens de Piogre effarés affublèrent les Autrichiens du sobriquet d' “Estomacs d'Autriche” . (...)

Philippe Souaille: Finance et coups tordus

Les Oligarques russes, qui vivaient des crédits occidentaux, ont été particulièrement impactés par la crise financière de 2007-2008, certains d'entre eux accusant même la CIA de l'avoir déclenché exprès pour leur nuire! Ce qui explique en partie l'agressivité actuelle du Kremlin. Mais au-delà de cela, l'économie russe s'épuise dans une course à la propagande et à l'armement qui n'est pas sans rappeler celle qui causa la perte de l'URSS. La principale différence étant qu'entretemps, la Chine est devenue maîtresse du jeu.

John Goetelen: Bordeaux, une joyeuse sapine de Noël

La Meca (Maison de l’économie créative et de la culture de Nouvelle-Aquitaine, à Bordeaux) expose actuellement une oeuvre de l’artiste contemporaine Carol Bîmes, dite aussi Madame Bim (image 1). Le titre de cette oeuvre: La Sapine. Elle représente un sexe féminin à plat, parce qu’un directeur de l’expo en a marre du sapin érectile généralement enguirlandé. Le sapin, symbole du phallus? Avec ses branches on dirait une bite à tentacules. Raaahhh, méchant patriarcat sexiste et colonialiste et toussa, où vas-tu te cacher? (...)

Thierry Cerutti: Joyeuses fêtes

(...) Œuvrer en politique est une mission noble et belle, mais difficile, et je suis particulièrement fier de savoir que je peux compter à tout moment sur l’engagement sans faille des militants et militantes de mon parti. Ensemble nous formons une équipe dynamique, courageuse et honnête pour relever les défis de demain. (...) Je vous souhaite à toutes et à tous de belles fêtes, beaucoup de joie et de plaisir, et une bonne et heureuse année 2020. Je me réjouis de vous retrouver en janvier pour poursuivre ensemble notre odyssée, une riche et belle histoire que j’ai la chance d’écrire conjointement avec vous.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.