Mireille Vallette: «Violences et religions», un cours gratuit

La revue des blogsEsther Alder: Écoutons davantage la voix des enfants! Claude Bonard: Lorsque Fidel Castro offrait des cigares et du rhum au Conseil d’État. John Goetelen: Bonnes nouvelles des coccolithophores. Daniel Warner: Gilets Jaunes, Modern Junk Politics and Robespierre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Mireille Vallette: «Violences et religions»

La Bible, dont le Nouveau Testament, prône-t-elle la violence? Et le Coran? Comment s’est-elle manifestée dans leur histoire? L'université de Genève propose des éléments de réflexion sur la plate-forme en ligne «Coursera», par un cours gratuit de six semaines intitulé «Violences et religions». Michel Grandjean en est le maître d’œuvre. Un ami m’a signalé ce cours, je m’y suis plongée. Avec passion. Il apprend beaucoup, y compris sur le judaïsme, peu traité mais aux riches exposés. Ce cours pousse irrésistiblement à la réflexion, et donc à la critique. L’exercice est encore plus stimulant lorsqu’une partie importante de la matière vous est familière. Et pour moi, alors que j’ai hanté les églises jusqu’à l’âge de 18 ans, c’est l’islam. Du christianisme, j’ai donc beaucoup appris. Il est enseigné ici sans retenue sur les failles des textes, les fêlures des hommes et les fureurs de l’histoire. Pour l’islam, c’est une autre histoire. (...)

Esther Alder: Ecoutons davantage la voix des enfants!

L’année 2018 restera gravée dans ma mémoire grâce à la COP 24, qui s’est déroulée en décembre à Katowice, en Pologne. Non pas que ce sommet ait été un succès, bien au contraire. Mais il a permis de révéler au monde entier une adolescente suédoise d’un courage exemplaire, devenue une icône de la lutte contre le réchauffement climatique : Greta Thunberg. A Katowice, cette jeune fille de 15 ans a prononcé un discours poignant et juste. Fustigeant l’inaction des grands de ce monde, elle a appelé les enfants à « se mettre en colère » et à faire entendre leur voix. Elle-même mène depuis plusieurs mois une grève scolaire tous les vendredis pour manifester devant le Parlement suédois afin d’obtenir l’application de l’Accord de Paris par son pays. Des milliers d’enfants dans le monde entier lui ont emboîté le pas. (...)

Claude Bonard: Lorsque Fidel Castro offrait des cigares et du rhum au Conseil d'Etat

En marge des 60 ans de la révolution cubaine, je vous propose une page de "petite histoire dans la grande" qui va rappeler des souvenirs à quelques personnes ayant vécu l'événement de près. Le leader cubain était venu à Genève en mai 1998 à l'occasion de la Conférence de l'OMC. Il fut accueilli protocolairement à l'aéroport par le Président du Conseil d'Etat d'alors, M. Gérard Ramseyer. Ce sommet de l'OMC donna lieu à Genève à des manifestations altermondialistes et à de violentes échauffourées. Les forces de l'ordre furent passablement malmenées. A l'occasion de sa visite, Fidel Castro avait apporté des cadeaux protocolaires destinés au Conseil d'Etat. De curieux cadeaux puisqu'il s'agissait d'un panier en osier contenant trois petites bouteilles de rhum cubain et d'un coffret de Havanes. Ces objets furent dûment enregistrés conformément à la doctrine de l'Inspection Cantonale des Finances (ICF) et de la Chancellerie d'Etat mais une question cruciale se posait : qu'en faire ? (...)

John Goetelen: Bonnes nouvelles des coccolithophores

On annonçait la mort des océans, à cause du réchauffement et de l’acidification. Or les coccolithophores, ces organismes minuscules porteurs d’exo-squelettes en pierre selon leur nom, vont bien. Et prolifèrent. Ce plancton est essentiel dans la chaîne alimentaire marine. De plus il fabrique une coque en calcaire en présence de CO2 – qu’elle piège ainsi et dépose au fond des mers. Son entassement durant des millions d’années a produit entre autres Beachy Head et les autres grandes falaises crayeuses du Sussex. En chimie, l’acide dissout le calcaire. L’acidification des océans devrait donc freiner la prolifération des coccolithophores. Or, selon une recherche effectuée à l’Université de Californie, c’est l’inverse qui se produit. Plus il y a de CO2 et plus il y a de coccolithophores, en particulier ceux près des côtes où l’eau est la plus chargée en rejets divers. Ils sont donc affectés positivement par la variation climatique en cours. (...)

Le groumeur genevois (nom connu de la rédaction): On nous prend pour des c... et nous le sommes

(...) - Y a 107 145 nières à G'nève qui doivent se faire aider pour payer leurs cotis à la caisse maladie et moi j'en fais partie après une vie de turbin et des chagnottes bouffées par le mildiou - On n'aurait p't'être pas dû rigoler quand il a desserré ses mandibules pour nous montrer ses molaires déglinguées et ses canines pourries; mais ce fut plus fort que nous, on s'est bidonné jusqu'au moment où il a tenu à préciser que sa caisse maladie ne souhaitait pas participer au ravalement de son dentier. Là on a moins rigolé, surtout ceux qui n'osaient plus ouvrir leurs grandes gueules de peur que l'on observe leurs caries. De Bleu, de bleu...! C'est à partir de cette révélation que la mère patrie Helvetia en a pris pour son grade et que les digues du Pont de la Machine ont failli lâcher sous nos imprécations. Chacun y est allé de son histoire. (...) Et ce sera tout pour aujourd'hui à part la formulation de mes voeux les plus sincères pour une année pleine de Maudet, de Barrazone, de traversées de la rade et de toutes sortes de genevoiseries dont nous raffolons.

Daniel Warner: Gilets Jaunes, Modern Junk Politics and Robespierre

(...) “What is the solution?” My answer to that question refers back to what is considered to be the first act of modern politics, the beheading of King Charles I of England in 1649 during the civil war between the monarchy and parliamentarians. The beheading highlighted the people’s uprising against the established order. The parliamentarians, led by Oliver Cromwell, scored military victories, eventually capturing the monarch and convicting him of treason before sentencing him to death. In this historical example, attention should be on the actions before the beheading, involving rulers, parliamentarians, armies and courts. All were legitimate structures of power. The political, in this sense, took place within a given system. Cromwell’s army had the goal of establishing rule by the people within that system. The actual beheading was the culmination of a political process. The importance of legitimate structures of power is central to politics. “Who are you?” is a typical identity question that has to be answered within some form of authority. (...) My point is not to be against protests. My point is that emotional protests must include politics. The protesters must have alternative politics if they are to be politically successful. (...)

Christian Brunier: Carpe diem du 3 janvier 2019 …

Nous entendons trop souvent : « Les jeunes ne savent plus lire et écrire. Ils ne maîtrisent plus l’orthographe. » Totale connerie ! La jeunesse n’a jamais été aussi instruite, formée, diplômée, intelligente. Nous exigeons de sa part, de plus en plus, de compétences. Lire, écrire, compter ne suffit plus. Nous demandons, de surcroît, aux nouvelles générations, de bien communiquer, de maîtriser les nouvelles technologies, de parler plusieurs langues, de posséder des notions de droit, etc. Le savoir et le savoir-faire restent incontournables. Le savoir-être, le savoir-vivre, le faire savoir et le savoir-devenir sont, désormais, tout autant importants. Nous devons, par conséquent, être fiers de notre jeunesse. Valorisons-la ! Donnons-lui confiance ! Sachons être des passeur-euse-s d’expérience, sans jouer aux vieux cons. En croyant en notre jeunesse, nous croirons en l’avenir …

André Naef: Soeur Anne, ne vois-tu pas le facteur venir ?

L'autre jour, le facteur a battu une sorte de record: il a livré le courrier du jour à 15 h.10 ! D'habitude, c'est entre 13 h. 30 et 14 heures. Il est évidemment loin le temps où il arrivait entre 11 et 13 heures, selon la direction qu'il avait donnée à sa tournée. Et pourtant, nous n'habitons pas au fin fond de la campagne mais en pleine ville de Genève. Pour la Poste, il n'y a pas de problème: selon son mandat, elle serait seulement tenue de distribuer le courrier le jour même. On est rassuré, on pourra lire le journal du matin avant de se coucher ! (...) Comme chaque fin d'année, j'avais laissé sur ma boîte aux lettres une note priant le facteur de monter à l'étage pour recevoir ses étrennes. Mais il n'est jamais venu, trop stressé à la perspective de perdre quelques précieuses minutes. (...)

Alain Meury: Piédestal

Le pouvoir est une addiction et le goût du lucre le meilleur moyen de le perdre. (...) La liste n’est pas exhaustive, tant s’en faut. L’année 2018 a enrichi notre savoir (et c’est tout) avec les affaires Maudet et Barazzone à Genève. Le premier est innocent. Il a eu recours à Emmaüs car il était à bout d’habits (facile, je sais). Le second s’est trouvé dénudé (c’est la rumeur) à la sortie d’un bar à champagne et a fini par sortir la carte de crédit des citoyens, pour se couvrir. C’est aussi de l’innocence. L’un s’entête, l’autre sans tête. Mais le deuxième a au moins eu la classe de tirer sa révérence. (...) Tous ces seigneurs sont en fait prisonniers. L’un derrière les barreaux. Tous les autres enfermés dans la prison de l’argent pour l’argent, du clinquant, de l’avidité, du pouvoir comme raison de vivre. Le fric n’est pas propre à une religion plus qu’une autre. Il est la religion universelle.

Didier Bonny: « Au bout des doigts » : un scénario lourdingue

« Au bout des doigts » fait partie des ces films qui procurent un certain plaisir lors de leur visionnement, mais qui à regarder de plus près sont pourtant plein de défauts. C’est le choc des cultures entre les tripes et le mental et suivant qui l’emporte sur l’autre, on appréciera le film ou pas. (...) Les scènes en lien avec la musique soient les plus réussies. Et pour être juste, elles procurent même des moments d’intenses émotions avec en particulier un dernier quart d’heure, quand bien même là encore le scénario en rajoute des couches, plutôt réussi. Au final, un film qui donne surtout envie d’écouter le Concerto n°2 de Rachmaninov. Ce n’est déjà pas si mal. (2 étoiles) (TDG)

Créé: 03.01.2019, 13h55

Articles en relation

Bernard Comoli: Joênia Wapichana, prix 2018 des Droits de l’Homme de l’ONU

Blogs à lire Pascal Décaillet: 2019, l'Année des peuples ! Arnaud Cerutti: En Australie, un gros manque nommé Del Potro. Claude Bonard: 18 mois d'occupation autrichienne à Genève. Hélène Richard-Favre: Emmanuel Macron consulte. Fred Oberson: 1789-1989-2019 Plus...

Claude Bonard: 31 décembre, une belle Genferei

La revue des blogs Christian Brunier: Le nouveau partenariat social. Vincent Schmid: Les marchands de nouvelles. Pascal Décaillet: Meilleurs voeux aux internautes ! Sylvain Thévoz: Nous n'avons rien vécu en 2018 . Carol Scheller: « Mille visages de la vie ». Edmée Cuttat, Didier Bonny: Mes films préférés en 2018... Plus...

Rémi Mogenet: Magie de Noël à Narbonne

La revue des blogs Roland Meige: Territoire et fédéralisme. Alain Meury: Trompe-la-mort. Claude Bonard: Genève et les estomacs d'Autriche. Didier Bonny: « L’Empereur de Paris » : superficiel et violent . Sylvie Neidinger: Année Khashoggi, mais aussi Gilets Jaunes, Suissexit, Brexit, Trumpexit… Plus...

Sylvain Thévoz: L'hypocrite et l'hypercrite

Bons blogs Grégory Pons: Joachim dégage ! Pascal Décaillet: Mes voeux pour Genève en 2019. Demir Sönmez: Les photographes sont là… Courage! Rémi Mogenet: On aurait vu Dracula à Genève. André Thomann: L’UDC n’est rien de tout cela Plus...

John Goetelen: Pardonnons-nous nos offenses

LA revue des blogs Anne Cendre: Cé qu’è l’ainô chez Deutsch, Sylvain Thévoz: Aux Vive Genève, vive la République ! Rémi Mogenet: Le Père Noël attaqué à Genève. Hélène Richard-Favre: Merci à vous toutes et tous! Didier Bonny: Les films que je n’aurais pas dû aller voir en 2018. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Danger d'avalanche maximal en Suisse
Plus...