Edmée Cuttat: La Palme d'or à ”Parasite”, l'un des favoris

La revue des blogsDjemâa Chraïti: Un looping loupé. Bernard Comoli: Raoni en campagne en Europe. Bruno Hubacher: Amnesty Multinational. Pascal Décaillet: Rappel de mes positions, depuis 30 ans. Maurice-Ruben Hayoun: Gouvernement des juges ou gouvernement des élus… Didier Bonny: Du grand au petit écran : portraits de femme.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Voici la revue des blogs de notre forum blog.tdg.ch. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Edmée Cuttat: La Palme d'or à ”Parasite”, l'un des favoris

Excellente cuvée que ce cru 2019, où un bon tiers des 21 longs métrages sélectionnés pouvait prétendre à la Palme d’or. Certains ont la chance de se retrouver au palmarès, comme on le verra ci-dessous, d’autres pas. A commencer par Douleur et gloire de Pedro Almodovar, pour qui c’est encore raté, Une vie cachée de Terrence Malik, Roubaix, une lumière, Le traître de Marco Bellochio. Nous avons agi comme des amoureux du cinéma et nos récompenses ne reflètent que l’avis de neuf personnes dans le monde, a déclaré le président du jury Alejandro Gonzalez Inarritu. A l’unanimité et sans surprise, ses camarades et lui ont donc décerné le trophée si convoité au brillant Parasitedu Sud-Coréen Bong Joon-ho, l’un des grands favoris de la critique. (...)

Djemâa Chraïti: Un looping loupé

Vendredi, c'était la fête des voisins, un moment sympathique et détendu durant lequel je réalise avec un brin d'étonnement que mes voisins sont de plus en plus jeunes. Ma tortilla avait naturellement cramé, j'ai eu la mauvaise idée de la mettre en route sur la plaque en vitrocéramique et d'aller piquer un petit somme; l'odeur de brûlé m'a extirpée d'un rêve joyeux. Trop tard, les pommes de terre avaient viré au noir intense, mais un voisin à l'empathie incommensurable en piochant dans la noirceur volcanique de mon plat conclut en souriant : votre tortilla a un bon goût de sieste ! Puis, tout en sifflant des verres depuis notre jardin commun proche du Salève, nous voilà, au moment le plus improbable, devenus témoins d'un accident. Tandis qu'on observait un parapentiste faire un looping insensé, sa voile part en torche, il tombe dans le vide, (...)

Bernard Comoli: Raoni en campagne en Europe

« Après ma mort, j’aimerais que les Indiens vivent tranquilles dans la forêt, qu’ils puissent chasser, pêcher et aussi danser au village. C’est cela la vie des Kayapó. » C’est par ce vœu, que le vieux leader indigène brésilien conclue son testament. Un souhait qu’il exprime dans l’ouvrage – Mon dernier voyage - qui vient d’être édité chez Arthaud.* En tournée en Europe depuis le 13 mai, il est à la recherche d’appuis politiques et financiers. Il est accueilli sur les plateaux de télévision et par les hommes politiques. Le 16 mai à Paris, il a été reçu au Palais de l’Élysée par le Président Macron. Dans le passé il avait rencontré les présidents Mitterrand, Chirac et Sarkozy. Le 17 mai, à Bruxelles, il a participé à une « Marche pour le Climat ». Il était à Genève le 22 mai… Comme cela a déjà été le cas au début des années 2000, Raoni est à la recherche de fonds pour sécuriser la réserve du Xingu et protéger les peuples indigènes qui sont les gardiens de l’Amazonie. Voir la Terre Indigène Kapôt Nhinore être démarquée lui tient particulièrement à cœur, c’est là qu’il a vécu. (...)

Bruno Hubacher: Amnesty Multinational

(...) Il se trouve que le mandat du président vénézuélien actuel découle du résultat des élections présidentielles du 20 mai 2018, lui donnant une légitimité par 68% des votants. Le taux de participation de 46% étant certes faible, en comparaison avec de précédentes élections, mais, toujours bien au- dessus de celui qu’on mesure habituellement lors d’élections européennes. (...) On ne peut s’empêcher de comparer les sanctions imposées au peuple vénézuélien, saluées par la communauté internationale et « Amnesty International », aux sanctions économiques et bombardements humanitaires » à l’encontre de l’Afghanistan, l’Iraq, la Libye et la Syrie. (...) Un récent rapport du « Center for Economic Policy Research » CEPR, basé à Londres, sous le titre « Des sanctions économiques en tant que punition collective, le cas du Venezuela » signé par les économistes Mark Weisbrot and Jeffrey Sachs, par ailleurs conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, démontre l’effet pervers de cette « punition collective » sur la population civile, sanctions, dont le peuple iraqien garde un souvenir plus qu’amer. (---)

Pascal Décaillet: Rappel de mes positions, depuis 30 ans

Voici mes engagements éditoriaux de ces trente dernières années (...) * 1989 - Très sceptique sur la réunification allemande, si elle doit se résumer à un triomphe du capitalisme et un phagocytage de la DDR par le bloc libéral et atlantiste de l'Ouest. (...) * 1992 - Favorable (eh oui !) à l'Espace économique européen. Il est vrai que j'étais sous influence de l'homme dont je couvrais passionnément la campagne, Jean-Pascal Delamuraz. * 1992 - Contre l'Europe de Maastricht. Pour Séguin, contre Mitterrand, dans le fameux débat. * 1995 - Pour un Etat palestinien. Je l'étais déjà bien auparavant. Je le suis, plus que jamais. * 1999 - Contre les bombardements de la Serbie par les avions de "l'OTAN". (..) * 2017 - Contre Macron. Que je perçois et décris, dès la campagne, comme une pure créature des milieux d'affaires cosmopolites. 2019 - Pour le réveil démocratique des peuples d'Europe. Ce petit rappel, loin d'être exhaustif, parce que je commence à en avoir plus qu'assez d'entendre des confrères ou consœurs, s'arrogeant le droit de parler au nom de tous les journalistes, ou tous les éditorialistes, dire : " Nous n'avons pas vu venir ceci, nous n'avons pas vu venir cela, nous avons tous combattu Trump, etc.". Comme si la corporation formait un blog idéologique monolithique. (...)

Maurice-Ruben Hayoun: Gouvernement des juges ou gouvernement des élus…

Quand benjamin Netanyahou demande qu’on réactive cette vieille loi (dite française) de l’immunité des députés et des ministres (à commencer par lui-même en tant que chef du gouvernement), il ne veut pas échapper à je ne sais quelle justice, mais il veut simplement pouvoir se consacrer aux affaires de l’Etat durant la durée de son mandat. nous le savons tous, la justice a une longue mémoire et si Benjamin Netanyahou doit rendre des comptes, je ne vois pas comment il pourrait s’y soustraire. Prenons le cas de Jacques Chirac, président français disposant de pouvoirs sensiblement proches de ceux d’un vrai monarque républicain, de par la constitution elle-même. eh bien, au terme de son mandat présidentiel, il fut déclaré coupable et condamné. ce qui, je le dis au passage, n’a pas manqué de m’attrister, comme mes lecteurs d’ici ou d’ailleurs ont pu le lire sous ma plume. (...)

Didier Bonny: Du grand au petit écran : portraits de femme

(...) « Folles de joie » est un film touchant, tendre, douloureux, bienveillant, lumineux et aussi par moment très drôle. Il est porté par deux excellentes actrices très complémentaires. Valeria Bruni Tedeschi est tout simplement géniale. Elle dégage une énergie…folle à l’écran, un régal. Quant à Micaela Ramazzotti, elle tire le meilleur parti d’un rôle beaucoup moins exubérant, mais tout en finesse. Il y a certes quelques facilités scénaristiques dans « Folles de joie », notamment la rencontre entre Donatella et son fils un peu tirée par les cheveux, mais pas de quoi gâcher le plaisir de visionner un film qui fait une grande place aux émotions. Et ça, on en redemande ! 4 étoiles. « Folles de joie ». ARTE, mercredi 29 mai, 20h55. (...) (TDG)

Créé: 26.05.2019, 16h26

Articles en relation

Pascal Holenweg: Elections européennes : vingt-huit élections nationales

Blogs sélectionnés John Goetelen: Capturer le CO2 (1) : la planète verte. Patricia Aline: Rien de nouveau sous le soleil. Rodolphe Weibel: L’intérêt général à Cornavin. Thierry Cerrutti: Création d'un Conseil administratif Populaire à Vernier. Rémi Mogenet: Le Lare et la vie Plus...

Antoine Vielliard: Pour une Renaissance de l'Europe

Excellents blogs Jean-Noël Cuénod: Affaire Vincent Lambert : où est l’amour ? Anne Cendre: Hameaux pour une vie nouvelle. Daniel Warner: To be or not to be a Good Samaritan. Pascal Décaillet: Deux siècles, un bel âge pour mourir. Pascal Holenweg: L'opium des commerçants genevois. Plus...

Maurice-Ruben Hayoun: Où se cache le vrai, l’authentique Sartre ?

Blogs en vue Pascal Holenweg: L'amer de toutes les batailles ? Hélène Richard-Favre: Au-delà de l’être, au-delà de sa famille, le poids des valeurs. Bruno Hubacher: En attendant la révolution. Charly Schwarz: Comment expliquer le « Green business ». Adrien Faure: Le postmodernisme et l’héritage hippie Plus...

Vincent Schmid: Pour Shafique Keshajee

La revue de presse des blogs Jean-Souhel Gowrié : Les dhimmis de Bienne et le PDC. Edmée Cuttat: Terrence Malick, sérieux prétendant à la Palme d'or. Rémi Mogenet: Le mythe républicain de l'ancienne Rome à la France moderne. Hani Ramadan: Avec nos frères persécutés. John Goetelen:Alain Delon : « Je vais partir » Plus...

Haykel Ezzeddine: Eurovision 2019: bravo Hatari pour ce message politique!

Sélection des blogs Pascal Décaillet: Indépendants, réveillez-vous ! Jean-François Mabut: Ce résultat n'est pas un vote de gauche. Jean-Michel Olivier: Reinhardt revient à l'Estrée de Ropraz. Djemâa Chraïti: En hommage à Pierre Losio. Daniel Warner: Swiss President Maurer in the Oval Office Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les polices municipales pourraient disparaître
Plus...