Edmée Cuttat: "La Mule", road movie intime et mélancolique

Blogs à lireOlivier Emery: Moins de viande moins de voiture et moins d'avion. Michel A. Sommer: Conspiration ? Rodolphe Weibel: Genevois, une enquête publique est en cours. Thomas Bläsi: De l’écoute à l’action. André Naef: L'ombre et les risques d'une destitution.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Edmée Cuttat: "La Mule", road movie intime et mélancolique

(...) Ce road movie intime, à la fois joyeux et mélancolique sur fond de drame familial, de faux polar, de critique d’une Amérique laissant tout juste survivre ses anciens combattants, tient de l’œuvre testamentaire au ton crépusculaire dans la mesure où la mort rôde et où il faut faire vite. Il s’inspire de la vie de Leo Sharp, devenu dans les années 80 le transporteur de drogue le plus âgé et le plus rentable du Cartel de Sinalo. (...) La Mule, au scénario efficace en dépit de situations trop répétitives n’est pas notre préféré de l’auteur. Mais on est touché par cet homme émouvant et tendre en quête de rédemption, à qui le malicieux et charismatique Clint Eastwood chantant de la country en traçant la route, prête, à 88 ans, son physique sec, son visage buriné, ses yeux pétillants et son sourire irrésistible. A ses côtés, il retrouve pour la seconde fois Bradley Cooper, qui avait déjà joué dans American Sniper. Ainsi que sa propre fille Alison et sa petite fille Taïssa Farmiga.

Olivier Emery: Moins de viande moins de voiture et moins d'avion

(...) Greta Thunberg, 16 ans, nous interpelle. Cette jeune Suédoise milite au WEF de Davos pour la défense du climat. A la question "n'est-ce pas là un passe-temps inhabituel pour une fille de votre âge ?", elle répond " ce n'est pas quelque chose que je veux faire, mais quelque chose que je dois faire". Moins de viande, moins de voiture et moins d'avion; nous pouvons le faire, nous devons le faire. La foi chrétienne nous y invite clairement car mépriser la création c'est mépriser le Créateur. (...)

Michel A. Sommer: Conspiration ?

(...) Mais qu'a-t-il pu bien se passer dans la tête de ce gouvernement pour en arriver à un comportement aussi sot. Puisque M. Hodgers est l'actuel président de ce collège amputé, il paraît assez normal de lui attribuer la paternité de cette blague politique. Le seul problème, c'est qu'elle ne fait rire personne. Je ferai volontiers amende honorable si tout ce qui précède n'était que le fruit d'une imagination qui confondrait une vraie "Genferei" avec une mauvaise farce politique. Finalement Luc Barthassat n'est peut-être par mécontent de ne pas avoir été réélu…

Rodolphe Weibel: Genevois, une enquête publique est en cours

L’administration genevoise de la mobilité ne pense pas, elle dépense, et l’Office fédéral des transports ne voit rien, il se couvre les yeux, et la délégation des finances de l’Assemblée fédérale ne veut rien entendre, elle se bouche les oreilles, et tout ce beau monde se couvre la bouche, il ne veut pas en parler. Et pourtant, ce sont 4 milliards de francs qui partiraient en fumée. La République et Canton de Genève a une Loi sur le réseau des transports publics. Pour ce qui est du chemin de fer, cette loi dispose que « tout projet de modification du schéma directeur du réseau sur rail doit faire l’objet, avant d’être approuvé par le Grand Conseil, d’une enquête publique ». « Le schéma directeur du réseau sur rail est représenté sur un plan annexé à la loi ». Une telle enquête court actuellement, depuis le 8 janvier jusqu’au 6 février 2019. Voici ce qu’il en est. (...) Comment se peut-il que le schéma directeur mis sur pied en 2014, il y a à peine 5 ans, doive déjà subir un tel bouleversement ? (...)

Thomas Bläsi: De l’écoute à l’action

Comment donc Pierre l’Admirable a-t-il pu laisser s’évaporer le sens politique que tout le monde louait, au point d’arriver à dire, hier, en pleine conférence de presse sur la 4ème réorganisation des dicastères en moins d’un an : « Je n’ai pas demandé à Mr Hodgers de démissionner parce que je n’ai pas apprécié l’épisode de dimanche, on répond d’un mandat du peuple j’entends l’assumer et j’évalue que c’est possible à ce stade » Allons Pierre le Somptueux ! Bien entendu qu’il n’était pas malheureux le Président du Conseil d’Etat, en tout cas bien moins que Nathalie ou Serge, et probablement autant que Mauro, Anne et Thierry… Comment peux-tu, dans de telles circonstances, tenter une contre-attaque aussi désespérée en imaginant que cela puisse emporter la conviction de quiconque ? « Il n’y a pas de politiques publiques mineures, il n’y a qu’une façon mineure de gérer les politiques publiques » disais-tu ? Certes… la formule est belle, quand bien même elle ne restera qu’une formule à laquelle toi-même, manifestement, tu ne sembles plus croire. Il est dommage toutefois que tu démontres désormais, par ton attitude, qu’il existe aussi une façon minable de faire de la politique… (...) Tu me trouveras sans doute excessif, et je te prie de bien vouloir m’en excuser… mais je me rappelle trop ces accusations d’indignité lorsque j’eus l’outrecuidance de tenter d’exercer mon mandat et de contrôler ton action, je me rappelle trop ces tentatives maladroites et déplacées du président du Grand Conseil de faire taire les quelques voix dissonantes, je me rappelle trop ces menaces sur certains de mes collègues députés, membres de l’alliance, qui se reconnaîtront. Tu ajoutais hier que la démission « c’est un questionnement permanent », et bien Pierre le Majestueux, je crois indispensable de te le dire, il est temps de passer, enfin, de l’écoute à l’action ! (...)

André Naef: L'ombre et les risques d'une destitution

(...) En 242 années d'existence, la république américaine n'a connu que deux procédures d'impeachment contre un président en exercice. En 1868, Andrew Johnson fut sauvé à une voix près. En 1999, Bill Clinton fut acquitté à une confortable majorité. A ces deux exemples, il faut ajouter le cas de Richard Nixon, en 1974, qui, pour échapper à une destitution inéluctable, avait démissionné contre la promesse d'une grâce par son successeur, Gerald Ford. Ces précédents ne parlent pas en faveur des contempteurs les plus acharnés de l'actuel président. Certes, à la Chambre, les démocrates ont largement la majorité nécessaire pour voter son impeachment, au point que certains députés ont déjà rédigé des chefs d'accusation. Mais au Sénat, il leur faudrait rallier au minimum vingt républicains, ce qui, à moins de révélations particulièrement accablantes du procureur Robert Mueller, paraît très aléatoire. A l'exemple de Clinton qui avait vu sa cote de popularité prendre l'ascenseur après son acquittement, Trump, ayant à son tour échappé au limogeage, pourrait se présenter en victime face à l'opinion publique, en vue de sa réélection en 2020. (...) Plutôt que de suivre la voie très étroite de l'impeachment, les démocrates n'auraient-ils pas intérêt à opter pour celle plus prometteuse du bulletin de vote ? (...)

Bernard Comoli: Montagne d’Or, le CERD interpelle la France

C’est une première concernant la France : le 14 décembre 2018, lors de sa 97e session, le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale - CERD* a adopté - sous forme d’ « Alerte rapide » - un document, rendu public le 10 janvier dernier, adressé au Représentant permanent de la France auprès de l’Office des Nations Unies à Genève. Le Comité, chargé de l’application de la « Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale »**, se dit préoccupé par le manque de consultation des peuples autochtones de Guyane à propos du projet de mine aurifère « Montagne d’Or » qu’un consortium russo-canadien veut exploiter à 125 km de Saint-Laurent du Maroni. Cette société, qui attend le feu vert des autorités françaises, prévoit de commencer la construction et les aménagements de la mine en 2019. À plusieurs reprises, les organisations autochtones ont fait connaître leur opposition à ce projet. (…)

Pascal Holenweg: Les dents de l'amer

On est donc bien invité à répondre à la fois à une question de justice sociale et à une question de santé publique. Et l'assurance proposée par l'initiative du Parti du Travail, que toute la gauche politique et syndicale soutient, et que toute la droite, MCG compris (et aussi les dentistes, on se demande bien pourquoi) combat, donne la bonne réponse à ces deux questions. En proposant une assurance financée essentiellement par un prélèvement sur le salaire, à parts égales de 0,25 % à la charge de l'employeur et de 0,25 % à la charge de l'employé-e, elle répond à l'impératif de justice sociale… (...) "Mieux vaut être assuré qu'assisté", résument les initiants. (TDG)

Créé: 24.01.2019, 21h19

Articles en relation

Edmée Cuttat: "La Mule", road movie intime et mélancolique

Blogs à lire Olivier Emery: Moins de viande moins de voiture et moins d'avion. Michel A. Sommer: Conspiration ? Rodolphe Weibel: Genevois, une enquête publique est en cours. Thomas Bläsi: De l’écoute à l’action. André Naef: L'ombre et les risques d'une destitution. Plus...

Houda Khattabi: Les vaches à lait du Genevois

Bons blogs Gorgui Ndoye: La Suisse ne rend pas fou le politique. Edmée Cuttat: Keira Knightley incarne Colette. Béatrice Deslarzes: Ras le bol... Rémi Mogenet: Christian Sorrel et la littérature savoisienne. John Goetelen: #gillettenomore Plus...

Anne Cendre: Le mystère Houellebecq

La revue des blogs Pascal Holenweg: Laïcité : une loi qui ne mérite ni d'être soutenue, ni d'être combattue.Daniel Warner: Pierre Maudet’s Responsibilities. Claude Bonnard: Gambetta : « Et l’État doit être laïque (1875)». Nathalie Hardyn: Traversée du lac. Maurice-Ruben Hayoun: La conscience juive de l’église Plus...

Arnaud Cerutti : Tsitsipas: cheveux longs, talent majuscule

Bonne cuvée de blogs René Longet: Des milliers de jeunes dans la rue pour leurs droits. Djemâa Chraïti: #BreadMeToo. Maurice-Ruben Hayoun: Henry Bonnier sur André Chouraqui. Christian Brunier: Le patriotisme, c’est aimer son pays, pas détester les autres ! Demir Sönmez: Manifestations anti-WEF Plus...

Jacques-simon Eggly: Pierre Maudet s’aveugle

La revue des blogs Maurice Gardiol: Un cadre pour la liberté de conscience et la paix religieuse. Pascal Holenweg: Justice climatique, justice sociale. Denis Grobet: Bravo Monsieur Geiger. André Naef: Brexit, seuls les imbéciles ne changent pas d'avis. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Sortie du livre 'Sodoma, enquête au coeur du Vatican'
Plus...