Claude Bonard: 31 décembre, une belle Genferei

La revue des blogsChristian Brunier: Le nouveau partenariat social. Vincent Schmid: Les marchands de nouvelles. Pascal Décaillet: Meilleurs voeux aux internautes ! Sylvain Thévoz: Nous n'avons rien vécu en 2018 . Carol Scheller: « Mille visages de la vie ». Edmée Cuttat, Didier Bonny: Mes films préférés en 2018...

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur //blog.tdg.ch, tout plein de bons blogs à consulter et à commenter. Rendez-vous sur le portail des blogs de la Tribune de Genève Pour consulter les blogs sélectionnés ci-dessous, cliquez sur la signature. Les blogueurs apprécieront d’autant plus vos commentaires qu’ils seront courtois, argumentés et signés. Pour lire les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre!

Retrouvez toutes les revue des blogs

Claude Bonard: 31 décembre, une belle Genferei

Chacun croit savoir que la Restauration de la République a été annoncée à la population genevoise le 31 décembre 1813. Faux ! Toutes celles et ceux qui assistent chaque 30 décembre au soir à la cérémonie organisée par la Société Militaire de Genève connaissent le texte de la proclamation datée du 31 décembre 1813 rédigée par les “Magnifiques et Très-Honorés Seigneurs Syndics et Conseil de la Ville et République de Genève". Pourtant, ironie de l'histoire, cette proclamation ne sera lue en divers points de la ville qu'un jour plus tard, le 1er janvier 1814 ! En effet, le général autrichien von Bubna exigea d'avoir un droit de regard sur le texte de ce manifeste hautement politique dont la lecture était destinée à informer la population de la restauration de la République. Un témoin du temps, Amédée Jules Pictet de Sergy , avocat et membre du Conseil Représentatif, a décrit ces péripéties dans un livre publié en 1869: "... la journée tout entière s'est écoulée à discuter, corriger, imprimer, réimprimer, et rien ne s'était trouvé prêt avant la nuit. On dut renvoyer la publication au lendemain, mais on oublia d'en changer la date primitive." Ainsi s'écrivit la première Genferei de l'histoire de Genève restaurée !

Christian Brunier: Le nouveau partenariat social

« Si l’on ne construit pas un monde de partage des richesses, c’est un monde de conflits multilatéraux qui nous attend. » José Bové J’ai été syndicaliste. Je suis employeur. Je n’ai jamais changé de valeurs, d’idéaux. Etonnant ? Non, simplement logique ! Que tu représentes le personnel ou que tu sois patron, quel doit être ton objectif ? Défendre au mieux les intérêts de ton entreprise afin qu’elle puisse assurer de belles prestations à ses parties prenantes : un service impeccable à ses clients ; une belle création de valeurs pour ses propriétaires ; des réalisations positives pour la société civile sur les trois axes du développement durable (environnement-social-économie) ; des bons résultats afin de déployer des conditions de travail motivantes. Comme disait Brel : « Nous ne sommes pas du même bord (quoi que ?), mais nous visons le même port. » Pour arriver à cette convergence de vue, il faut tout d’abord se respecter mutuellement. (...)

Vincent Schmid: Les marchands de nouvelles Le récent essai d’Ingrid Riocreux, Les Marchands de Nouvelles, est un texte important qui devrait faire date. En une époque ou les médias sont devenus un pouvoir redoutable, planétaire, doté d’ubiquité et de simultanéité, dont l’influence sur les opinions et les comportements est déterminante, il faut un courage intellectuel certain pour développer une réflexion critique sur le phénomène. De courage, Ingrid Riocreux, esprit libre et indépendant, spécialiste du langage et de rhétorique, n’en manque pas. Le sous-titre de l’ouvrage annonce la couleur : Essai sur les pulsions totalitaires des médias. (...) Le problème trouve son origine dans le fait que les acteurs des médias ont des prétentions qui débordent leur sujet, qui devrait rester la vérification, la diffusion et le commentaire des informations. Ces prétentions tiennent à la mission d’éducation des masses qu’ils se sont fixés en sus. En effet les informations sont traitées en fonction d’une échelle de valeurs implicite qui tend à indiquer au lecteur-auditeur-téléspectateur de quel côté se tiennent le Vrai, le Bien et le Juste. Ce que l’auteur nomme la « moralistique » des médias. Pour s’en convaincre, il suffit de relever les multiples et incessants emballements liés au délit d’opinion. (...)

Pascal Décaillet: Meilleurs voeux aux internautes !

Vous le savez déjà : je suis un partisan fervent des réseaux sociaux. J'estime qu'avec un peu moins de bavardage et de vie privée, et un peu plus de souci de l'espace public (tous domaines confondus), ils deviendront, dans les années et les décennies qui viennent, les principaux vecteurs de transmission des connaissances. Je l'ai déjà dit, maintes fois. Sur un réseau social, nul n'est intelligent tout seul, dans son coin. Nul n'est exact tout seul, non plus (...) je découvre une foule d'informations et de commentaires intéressants. Et je supporte de moins en moins les critiques des gens d'en haut, qui diabolisent le réseau sous prétexte des excès ou dérapages qui, certes bien réels, nuisent pour l'heure à son crédit. Nous tous, ici, sommes des hommes et des femmes de bonne volonté, désireux de s'instruire et d'étendre de champ de leurs connaissances. A tous ceux-là, qui me lisent ici, ou sur mon blog, j'adresse mes meilleurs voeux pour 2019 !

Sylvain Thévoz: Nous n'avons rien vécu en 2018

(...) Peut-être encore 5 ans, mais pas une génération, pas même une demie, pas possible, à faire comme si ça pouvait durer toujours, au même rythme, avec la même croissance, à laisser les actionnaires actionner, et les crevards crever, plus au sud, plus au nord, plus au centre; laisser s'écraser frères et soeurs sur les frontières ou se noyer dans la mer, à distinguer selon le passeport ou la couleur de peau, le genre, ou l'origine, comme si cela comptait, comme si chacun.e n'était pas crée de l'éternité, de Dieu, du milieu, appelez cela comme vous voulez, mais priez nom de Dieu, priez. On peut se contenter un moment de l'opération nez rouge et de gratter son ticket de Rento, Tribolo, vivre d'espoir et d'eau fraîche, et se féliciter d'être bien né, au bon endroit au bon moment, et lever haut le drapeau, comme si ce dernier signifiait quoi que ce soit, comme si nous en étions dépositaires, les propriétaires, les héritiers naturels, comme si cela devait amener fierté, ou quoi que ce soit, la main sur la casquette, la chemise bien repassée, et le petit patriote fiérot qui ne se sent plus pisser, alors que ça lui dégouline le long de la jambe. Risée. (...)

Carol Scheller: « Mille visages de la vie »

Le BBC nous livre aujourd’hui le travail de Kholoud Nasser, une jeune femme de Gaza, sur Instagram. Pour ceux qui se débrouillent en anglais ou en arabe, voici un regard personnel qui nous invite à apprécier ce petit monde. «Kholoud Nassar dit qu’il y a un visage de mort à Gaza mais qu’il y a mille visages de la vie. »

Edmée Cuttat: Mes films préférés en 2018

Girl. Caméra d’or à Cannes, le film avait fait chavirer la Croisette en nous laissant découvrir la ravissante timide, solaire et gracile Lara. Les yeux bleus, le teint translucide, l’adolescente de 15 ans a un rêve, devenir ballerine. (...) 2) BlacKkKlansman. Cette charge cinglante contre le racisme, l'extrême droite et le président Trump avait obtenu le Grand Prix du jury cannois. 3) Les chatouilles. (...) Un titre trompeur, car c’est bien d’abus sexuels sur une enfant qu’il s’agit. (...) Parlant surtout de résilience, les deux réalisateurs traitent sans voile, avec une certaine légèreté et une pointe d’humour, ce sujet délicat. (...)

Didier Bonny: Mes 20 films préférés de 2018

J’ai vu plus de septante films au cours de l’année 2018 au cinéma. J’ai mis aux cinq premiers de mon classement la note maximale de 5 étoiles (à voir absolument) et aux quinze suivants la note de 4 étoiles (chaudement recommandé). Puis, je les ai classés de 1 à 20. 1) « Call me by your name , 2) « Les Chatouilles », 3) « The Guilty » (...)

Rémi Mogenet: On a guetté le Père Noël à Genève

Dans le dernier épisode de cette série spéciale, nous avons laissé le démon Mérérim alors qu'il prenait force en s'emparant de l'énergie vitale des Genevois. Ceux-ci l'attribuaient à autre chose, naïvement. Ils préféraient croire à des phénomènes observables au microscope… Quoi qu'il en soit, le 24 décembre arrivait. Et le démon regardait le ciel. Une étrange atmosphère y régnait. (...) (TDG)

Créé: 31.12.2018, 16h58

Articles en relation

Rémi Mogenet: Magie de Noël à Narbonne

La revue des blogs Roland Meige: Territoire et fédéralisme. Alain Meury: Trompe-la-mort. Claude Bonard: Genève et les estomacs d'Autriche. Didier Bonny: « L’Empereur de Paris » : superficiel et violent . Sylvie Neidinger: Année Khashoggi, mais aussi Gilets Jaunes, Suissexit, Brexit, Trumpexit… Plus...

Sylvain Thévoz: L'hypocrite et l'hypercrite

Bons blogs Grégory Pons: Joachim dégage ! Pascal Décaillet: Mes voeux pour Genève en 2019. Demir Sönmez: Les photographes sont là… Courage! Rémi Mogenet: On aurait vu Dracula à Genève. André Thomann: L’UDC n’est rien de tout cela Plus...

John Goetelen: Pardonnons-nous nos offenses

LA revue des blogs Anne Cendre: Cé qu’è l’ainô chez Deutsch, Sylvain Thévoz: Aux Vive Genève, vive la République ! Rémi Mogenet: Le Père Noël attaqué à Genève. Hélène Richard-Favre: Merci à vous toutes et tous! Didier Bonny: Les films que je n’aurais pas dû aller voir en 2018. Plus...

Jean-Marc Genet: Parmelin et l'anglais, Nixon et le chinois

Bons blogs Didier Bonny: « Les Veuves » : trop de lièvres à la fois. Pascal Holenweg: La COP24 accouche d'un bébé malingre. Claude Bonnard: La nuit du 21 au 22 décembre 1602 a porté chance à Genève. Bernard Andrié: Vite, une patinoire! Plus...

Denis Berdoz: L’Etape 2018 des TPG

Blogs à lire Xavier Comtesse: L’horlogerie suisse en chute libre annonciateurs de crise ? Jean-Noël Cuénod: RIC et démocratie directe = extrême-droite? Esther Alder: Sans-abri : la fin de la politique du « thermomètre ». Bruno Hubacher: La privatisation de la guerre Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève des jeunes pour le climat
Plus...