Catherine Armand: Des inégalités aussi dans les communes «riches»!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouvelle édition de notre revue des blogs publié sur le forum blog.tdg.ch de la Tribune de Genève.. Pour consulter les blogs cités, cliquez sur leur titre. Les blogueurs apprécient les commentaires. Merci, pour la qualité de notre forum, d'être concis, courtois, pertinents et de signer votre envoi. Pour retrouver les blogs sur les smartphones et les tablettes, sélectionnez la rubrique Vivre! Pour créer un blog, faites acte de candidature à blog@tdg.ch.

Catherine Armand:Des inégalités aussi dans les communes ”riches” !

Les inégalités dans la cossue ville de Chêne-Bougeries ? Nous avons tendance à croire qu'elles se résument à ceux qui ont une piscine, et ceux qui n'en ont pas. Et pourtant... Le dernier rapport de l'Etat sur les inégalités dans les communes (sorti en janvier 2020) donne un éclairage bien différent de ce qu'on peut imaginer. La part de contribuables à bas revenus est de 20.87% à Chêne-Bougeries, et la part des enfants scolarisés d'origine modeste est de 26.8%, principalement à l'école de Chêne-Bougeries (centre). Nous avons également dans la commune 7.6% de bénéficiaires de subsides sociaux. Ces chiffres sont préoccupants, et c'est pourquoi nous avons besoin aujourd'hui sur notre commune de passer d’une politique sociale de "charité" et de "dames patronnesses" (avec distribution de fruits et patates une fois par an pour la somme de CHF 950.-) à une vraie politique d'action sociale avec une vision et des projets, qui informe la population des prestations qu'elle peut offrir, et qui va au devant des personnes ou familles les moins aisées. (...)

Anne Cendre: Londres-Paris-Genève

Londres-Paris-Genève, le samedi 18 janvier 2020. Le ciel était bleu. Le trajet s’annonçait agréable. (...) Entre l’arrivée à la gare du Nord et le départ de mon train à la gare de Lyon, l’horaire est assez serré. Moins de deux heures. Comme ma valise était lourde, j’avais prévu de prendre un taxi. De toute façon, le RER D ne fonctionnait pas, touché par la grève des cheminots. Bêtement, naïvement, je n’avais pas compté sur les manifestations du samedi – gilet jaunes et grévistes confondus. Me croyant maligne, j’évite de me joindre à la file en attente à la sortie de la gare et je hèle un taxi sur le boulevard. Mais il ne pouvait aller plus vite que ses collègues. On était aussitôt bloqué par des cordons de sécurité. Pendant une demi-heure nous avons tourné autour de la gare sans pouvoir nous éloigner. (...) La manifestation n’a pas encore atteint le quartier de la gare de Lyon et j’y suis déposée un quart d’heure avant le départ. Juste le temps d’acheter un gâteau et je me précipite sur le quai. Cinq minutes après, le train s’ébranle. Le wagon est étonnamment calme, après toute cette agitation. Les voyageurs sont comme assommés. Un gros chien noir s’est installé au milieu du couloir et personne ne se plaint de la gymnastique nécessaire pour éviter de piétiner la bête. A l’arrivée à Bourg en Bresse, un couple se lève, l’homme tient le harnais de l’animal et la femme le suit, une canne blanche à la main. Je comprends enfin pourquoi personne n’avait bronché. L’arrivée à Genève se déroule normalement, avec quelques minutes de retard seulement. Rentrée à à la maison, j’apprends les débordements, les quasi-émeutes qui atteignent la gare de Lyon. J’y ai échappé belle.

Sylvain Thévoz: Merci madame la Maire !

(...) Le mâle engoncé dans son costume ne représente plus la société à lui tout seul. (...) Ils sont pourtant très beaux ces panneaux, ils ré-enchantent la ville, amènent de la poésie et de la diversité sur certains des éléments les plus formels et rigides de notre environnement urbain. Il n'y pas de petit combat. C'est aussi en virant l'omnipotence des petits messieurs à chapeaux jusque sur le mobilier urbain que des femmes auront accès à des places centrales et de meilleures rémunérations salariales. Pour conclure, cette action fait plus pour Genève que bien des opérations de communication de Genève tourisme. L'écho est allé bien au-delà de la Sarine, en France, en Belgique... et les réactions enthousiastes se multiplient. On se réjouit d’une si bonne opération qui redore l’image de Genève. Voilà une très belle carte de visite pour notre cité. On attend de voir les communes qui suivront le mouvement. Remerciements à Madame la maire, Sandrine Salerno, pour ce flair et ce courage politique, de mener le combat pour davantage d'égalité, à tous les niveaux et dans tous les espaces. On ne peut pas plaire à tout le monde. Ce petit pas pour l'égalité montre bien le chemin qu'il nous reste encore à parcourir. (...)

Michèle Roullet: “La mairesse” de Genève agit au gré de ses caprices

(...) D’après la magistrate, ces panneaux poursuivent un travail sur la parité hommes et femmes et permettent de lutter contre les stéréotypes, d’égayer nos rues et de questionner la place des femmes dans l’espace public. Le militantisme de notre magistrate manque, une fois de plus, sa cible, car ces nouveaux panneaux (à 56'000 francs !) ne déconstruiront aucun stéréotype. En revanche, ils ouvriront une boîte de Pandore. Avec ces panneaux “genrés”, la Ville introduit de l’exclusion. (...) La priorité d’un maire ne devrait-elle pas être d’instaurer des mesures, voire des réformes, qui rassemblent les habitants de sa commune ? Or, les décisions de Mme Salerno, reconnaissons-le, divisent, séparent la population et favorisent le communautarisme. (...)

JF Mabut: #œcuménique: Je te prête ma maison pour faire la fête

A Saint-Pierre de Genève ce matin, deux poupées blanches accueillent les chrétiens de la cité, tous les chrétiens quelle que soit leur église. Sont-ce des anges? Il.elle.s portant une coiffe du temps de la Réforme. Une réforme qui se poursuit. En 2020, une messe catholique aura lieu à Saint-Pierre le 29 février prochain, à 18h30. Trois cents personnes, plutôt âgées, ont bravé la bise et pénètrent dans l'austère temple pour le culte de 10 heures. Le culte, dit par six hommes et une femme, est en fait une cérémonie œcuménique. Elle ouvre la semaine de l'unité des chrétiens. Une tradition vieille de quelques décennies, une goutte d'eau dans l'histoire bimillénaire de la chrétienté. De l'eau, chacun en a mis dans son vin. On s'en tient à la liturgie de la parole, désormais presque consensuelle, dit le pasteur de la cathédrale Emmanuel Rolland, pour qui l'Ecriture compte plus que tout. L'Eucharistie, le partage du pain et du vin consacrés, reste une pomme de discorde. Surtout aux étages supérieurs, souligne le pasteur, où les théologiens et les doctrinaires font la loi. (...)

Hank Vogel: Staline et le dinosaure

A ma naissance, j’étais déjà quelqu’un grâce à mes parents, mes grands-parents et tous mes arrière-grands-parents. Et durant toute mon enfance, on m’a aimé, gâté, choyé comme un prince. Suite à cela, mais surtout grâce aussi aux nombreux amis de ma famille et de mes copains de collège qui m’ont soutenu et aidé aux pires moments de ma jeunesse, j’occupe actuellement le poste de conservateur de musée. A vrai dire, je viens tout juste d’être engagé. Forcément, j’appartiens au clan invincible des von Adler du Toggenbourg. Un pour tous, tous pour un jusqu’au portail de l’enfer! C’est notre devise. (...)

Pascal Décaillet: D'un trait. Sans points, ni paragraphes.

Je macère à mort, comme un possédé, dans l'Histoire allemande. En vrac et sans prétention exhaustive, j'ai encore envie de vous raconter l'émancipation des Juifs d'Allemagne par Moses Mendelssohn (18ème siècle), la publication de Cassandra par Christa Wolf en 1983, la traduction d'Antigone par Hölderlin, la reprise d'Antigone par Brecht, le passage de la Meuse en Mai 1940, la première Diète de Francfort en 1848, la première du Deutsches Requiem de Brahms, la traduction de la Bible par Luther, la grande exposition (j'y étais) pour le 500ème de Dürer à Nuremberg en 1971, le suicide de Kleist et d'Henriette à Wannsee en 1811, le travail théâtral de Heiner Müller dans le Berlin de l'après-Brecht, le suicide de Paul Celan à Paris en avril 1970, les dernières décennies de Friedrich Hölderlin dans sa tour, le cimetière militaire allemand que nous avons visité, en famille, en Italie du Nord, en 2001, la Première de Lohengrin, Wagner, tout Wagner, rien que Wagner et encore Wagner, le rapport de Thomas Mann avec sa ville de Lübeck, ma rencontre avec Genscher (j'ai la photo et les autographes) à 14 ans (...)

Marc Schindler: Des crocs et des crottes

Les électeurs de Genève, ma ville natale, ont bien de la chance. S’ils ne sont pas d’accord avec une loi votée par leur Parlement, ils n’ont pas besoin d’enfiler un gilet jaune, ni de faire grève, ni de défiler en cassant quelques vitrines comme…vous voyez de quoi je parle ! Ils n’ont qu’à lancer un referendum, réunir quelques milliers de signatures et hop, la loi est soumise au vote populaire. Epatant, non ? Même moi, qui vit depuis 14 ans en France, j’ai le droit de donner mon avis. (...) Heureux pays, où les citoyens mécontents peuvent contester démocratiquement les autorités dans les urnes. Un pays champion de la négociation au lieu de la grève, un pays où le chômage atteint 2,3%, où 35% des actifs voudraient travailler au-delà de l’âge légal de la retraite, 65 ans. Pas la peine de réformer le système des retraites : il assure à tout le monde une pension de 60% du dernier salaire. (...)

Créé: 19.01.2020, 21h05

Le meilleur des blogs

Valentin Dujoux: Des panneaux de signalisation féminisés

Edouard Dommen: Munitions englouties

Christian Brunier: Défendons la parole libérée des femmes

Patrick -E. Dimier: Un renoncement à juger

Link

Manuel Alonso Unica: Les Pâquis contrent les vélos

Edouard Dommen: Les vaches à lait sont des travailleuses

Djemaâ Chraïti: Sur les traces du héros, l'esclave Benkos Biohò


Philippe Meyer: Après le crash ?

Pierre Béguin: L'ogre Matzneff

André Naef: Trump et l'Iran: la loi de la jungle

Didier Bonny: L'enjeu de la votation du 9 février

Abbas Aroua: Critères pour différencier les entités à référence religieuse

Arnaud Cerutti: Roger Federer: 2020, avec l'envie d'y croire

Rolin Wavre: Souffrance et incompréhension

Charly Schwarz: Une démocratie à réinventer

Hank Vogel: Bonne année 2020!

Marc Schindler: Dr Carlos et Mr Ghosn

Olivier Emery: Enfant de Dieu ou du diable ?

Claude Bonard: Les nappes du Père Glôzu

Pascal Décaillet: Glôzu, pour toujours

Alain-René Arbez: Noël !

Edmée Cuttat: «Echo», singulier Noël à l'islandaise

Jacques-Simon Eggly: Vers un retour de l’éthique

Pascal Holenweg: PS genevois : du bon usage d'une crise(tte)


Vincent Schmid: La joie rare

Jean-Noël Cuénod: Amorce d’un grand ras-le-bol mondialisé ?

André Naef: Un camélon nommé Boris

Jean-Michel Olivier: Grâce à Venise

Demir Sönmez: 81e édition Coupe de Noël

Bernard Comoli: Davi Kopenawa « Prix Nobel alternatif »

Sylvain Thévoz: Les casseurs sont au parlement!

Michèle Roullet: Le PISA Nouveau est arrivé!

Marc Schindler: Jeu de Mikado en France

Gabriel Jaccard: Les Verts, pas mûrs pour le Conseil fédéral

André Naef: Menaces sur l'universalité du football

Cédric Segapelli: Morgan Audic, “De Bonnes Raisons De Mourir”

Jean-Philippe Accart: Genève, la Ville-Monde

Maurice-Ruben Hayoun: La France va de plus en plus mal…

Didier Bonny: « J'accuse » : un peu trop sage

Mathias Buschbeck: Le pire des projets de budget

Eric Bertinat: Pannes de sport

Gabriel Jaccard: Motion ”Blockchain GVA”

Bruno Hubacher: Propagande

Alain-René Arbez: Quels calendriers de l'Avent?

Mireille Vallette: Loi sur la laïcité, encore une lutte…

Pascal Décaillet: Vital, la simplicité des Justes

Claude Bonard: Une Escalade oubliée, La nuit des échelles de mars 1529

Anne Cendre: Le musée forteresse de Lausanne

Jean-Noël Cuénod: Voile, croix et kippa pour les élus genevois

Vincent Schmid: La belle Escalade et la paix de Saint-Julien

Antoine Vielliard: La question de la scolarisation des Genevois de France

Rolin Wavre: «Je suis fatigué des postures qui phagocytent le débat public ou privé»

Catherine Armand: La passion de la Commune

Pascal Holenweg: A propos de la succession de Christian Levrat

Pierre Béguin: Rhinocérite

John Goetelen: La faute d’Antonio Hodgers


Edmée Cuttat: Un brûlot social sur la banlieue

Patrick Dimier: Genève aura-t-elle un budget en 2020 ?

Sylvie Neidinger: Gilets Jaunes, Brumaire An 1

Adrien Faure: L’égalitarisme strict et la pauvreté

Vincent Schmid: J'accuse, un film de Roman Polanski

Cyril Aellen: La droite a perdu. La droite peut gagner

Anne Cendre: Bustes contemporains

Valentin Dujoux: Les combats rétrogrades de certain-e-s

Aurélie Friedli: l’OHGe fait rayonner Genève

Arnaud Cerutti: Et si Constantin avait perdu la flamme?

Jean-Marc Guinchard: L’IN 163 et la délégation genevoise à Berne

Leila el-Wakil: Marcher pour les arbres

Maurice Gardiol: Dieu(x)... pour combler un déficit de culture

Grégory Pons: Est-ce décent et est-ce même intelligent ?

Pascal Gavillet: L'appel de Clotilde Courau

Daniel Warner: Sadako Ogata

Claude Bonard: Terrorisme à Genève

Maurice-Ruben Hayoun: Conseils de Régis Debray à son fils

Michèle Roullet: Ouverture à l’Autre et reniement de soi !

Andreas Dekany: C'était il y a trente ans!

Sylvie Neidinger: Marianne détournée en Oncle Sam...

Pierre Scherb: On continue (de perdre)

Mireille Vallette: Dernières nouvelles de l’islamophile Helvétie

Olivier Perroux: La nouvelle lutte des classes

Pierre Kunz: Sus aux inégalités !

Alain Meury: Cure de jouvence

Vincent Schmid: Edit de Nantes 2.0

Sylvain Thévoz: Mettons le racisme hors-jeu!

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...