Passer au contenu principal

LibanBeyrouth-Est en ébullition face à «l’incurie» du pouvoir

Cinq jours après l’énorme déflagration, les pays donateurs ont promis d’aider les Libanais mais certainement pas leur gouvernement.

Des nouveaux heurts ont éclaté dimanche soir dans le centre de Beyrouth entre les forces de l'ordre et un groupe de manifestants.
Des nouveaux heurts ont éclaté dimanche soir dans le centre de Beyrouth entre les forces de l'ordre et un groupe de manifestants.
keystone-sda.ch

Beyrouth était de nouveau en ébullition dimanche soir, au deuxième jour d’affrontements entre les forces de l’ordre et des milliers de manifestants en colère à la suite de l’explosion meurtrière, mardi, dans le port de la capitale libanaise. Sur une avenue menant au Parlement, les contestataires jetaient des pierres et tiraient des feux d’artifice en direction de la police qui répliquait avec des tirs de gaz lacrymogènes pour tenter de les disperser. La veille, au cours d’affrontements similaires, la foule avait réussi à prendre d’assaut les Ministères des affaires étrangères, de l’économie et de l’énergie, mais un barrage de sécurité avait empêché la prise du Parlement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.