Passer au contenu principal

Déflagrations à BeyrouthBerne va envoyer 4 millions de francs au Liban

Après avoir envoyé deux équipes d’experts sur place, la Confédération a décidé ce dimanche, lors de la visioconférence des donateurs, de mettre la main à la poche.

La Confédération a déjà envoyé au Liban deux équipes spécialisées de l’aide humanitaire.
La Confédération a déjà envoyé au Liban deux équipes spécialisées de l’aide humanitaire.
Compte Twitter du DFAE

La Suisse a annoncé ce dimanche une contribution d’au moins 4 millions de francs pour soutenir directement la population libanaise. Cette aide concerne en particulier les couches les plus vulnérables, a indiqué le DFAE.

Les moyens humanitaires et de développement sont destinés aux domaines de la construction, des abris et de la santé, a précisé le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) à Keystone-ATS.

La Confédération était représentée par le délégué à l’aide humanitaire du Conseil fédéral, Manuel Bessler, lors de la vidéoconférence des donateurs conviée par le président français Emmanuel Macron et le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres.

Experts sur place

L’ambassadrice de Suisse à Beyrouth, Monika Schmutz, avait annoncé vendredi que la Suisse ne distribuerait pas d’aide financière au gouvernement libanais. Elle craint que le gouvernement, considéré corrompu, n’accapare les aides financières.

La Suisse était déjà avant l’explosion au port de Beyrouth un des pays donateurs les plus importants du Liban. Elle ne laissera pas tomber le pays, avait précisé la diplomate helvétique.

Berne a déjà envoyé au Liban des équipes spécialisées de l’aide humanitaire. Deux équipes d’experts ingénieurs et architectes, un expert en matières dangereuses et une équipe de médecins spécialisés sont déjà sur le terrain. Ils travaillent en étroite coordination avec les partenaires libanais et internationaux.

ATS