Passer au contenu principal

Politique d’asileBerne pourrait fouiller dans les téléphones des migrants

Les demandeurs d’asile pourraient être contraints de remettre leur portable aux autorités. Celles-ci pourraient en fouiller le contenu lorsqu’il y a un doute sur l’identité du requérant.
Gregor Rutz (UDC/ZH) trouve absurde que les autorités n’aient pas la possibilité de consulter les appareils numériques des requérants dont l’identité n’est pas clairement établie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.