Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Interview sur la surmortalité«Beaucoup pensent à tort qu’il n’y a plus de danger»

«Nous savons depuis longtemps que les personnes âgées ayant des antécédents médicaux meurent davantage lors d’infections virales aiguës»: Urs Karrer, médecin-chef de la policlinique médicale de l’Hôpital cantonal de Winterthour.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter