Passer au contenu principal

Expulsion programméeBail résilié, une Église vit un calvaire

Établie à Vernier depuis près de dix-sept ans, l’Église orthodoxe Tewahedo éthiopienne est sommée de partir. Sa communauté est sous le choc.

L’Abba Gyiorgis Haile entouré de quelques membres du comité, devant la maison qui sert de lieu de culte, de partage et d’accueil à l’Église orthodoxe Tewahedo Éthiopienne.
L’Abba Gyiorgis Haile entouré de quelques membres du comité, devant la maison qui sert de lieu de culte, de partage et d’accueil à l’Église orthodoxe Tewahedo Éthiopienne.
XL

La mauvaise nouvelle est tombée abruptement, le 12 juin 2020, par courrier. Une résiliation de bail avec trois mois et demi de délai, envoyée par la Fondation pour les terrains industriels de Genève (FTI) à l’Église orthodoxe Tewahedo Éthiopienne en Suisse, qui occupe une modeste maison à Vernier, au chemin de Bel-Ebat. Sous le choc, les membres de cette communauté ont pris un avocat et saisi le Tribunal des baux et loyers. «On nous demande partir alors que nous sommes là depuis près de dix-sept ans, relève Tedla Tesfaye, membre du comité. Nous navons pas beaucoup de moyens et nulle part où aller»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.