Passer au contenu principal

Hockey sur glaceAvec son jeu de puissance, Ge/Servette est «hors norme»

Avec un taux de 32,43% de réussite, les Aigles marquent un but toutes les quatre minutes lors des power-play. Les Zurich Lions, qui débarquent aux Vernets ce vendredi, sont prévenus du danger.

Jan Cadieux, Pat Emond et Louis Matte ont fait un excellent travail pour mettre au point le power-play des Aigles.
Jan Cadieux, Pat Emond et Louis Matte ont fait un excellent travail pour mettre au point le power-play des Aigles.
ERIC LAFARGUE

Quand l’arbitre lève son bras, qu’il expédie un joueur indiscipliné en prison, le coach de léquipe punie peut commencer à se faire du souci: les filets vont trembler et ses hommes passer un mauvais quart dheure sur la glace. «Jouer contre Ge/Servette c’est comme aller chez le dentiste, se plaisait à répéter Chris McSorley lorsqu’il était encore à la bande. Personne n’aime ça mais chacun doit y passer à un moment donné.» Les charges étaient souvent très appuyées.

Aujourd’hui encore, l’Aigle, ce rapace, est toujours prêt à se jeter sur sa proie. Mais depuis le début de la saison, c’est lorsque les Grenat se retrouvent en supériorité numérique durant deux minutes (ou plus) qu’ils sèment la terreur. En faisant du palet leur royaume. Un exercice très important que les Genevois maîtrisent désormais à la perfection avec un taux d’efficacité s’élevant à 32,43%.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.