Passer au contenu principal

Importation d’huile de palme«Avec le libre-échange, tout le monde est perdant»

Figure de proue du référendum contre l’accord avec l’Indonésie soumis à votation le 7 mars, Willy Cretegny milite pour un commerce équitable et respectueux des ressources.

Willy Cretegny, vigneron bio du canton de Genève, est à l’origine du référendum contre l’accord avec l’Indonésie.
Willy Cretegny, vigneron bio du canton de Genève, est à l’origine du référendum contre l’accord avec l’Indonésie.
TDG

Soumis en votation le 7 mars, l’accord de libre-échange avec l’Indonésie a tout pour susciter une campagne émotionnelle. Sa principale exportation, l’huile de palme, traîne une sale réputation. Pour tout de même ouvrir ce marché prometteur — l’Indonésie est le quatrième pays le plus peuplé – aux entreprises suisses, le Conseil fédéral a assorti l’accord de cautèles de durabilité. Mais ses opposants n’y croient pas.

Willy Cretegny, vous êtes à l’origine de ce référendum. Regrettez-vous de l’avoir lancé?

Pas du tout. Le seul point négatif, c’est la situation liée au coronavirus. La pandémie complique la campagne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.