Tesla, ces accidents qui cabossent la success story

AutomobileDes défaillances de la conduite assistée et des batteries sont souvent pointées du doigt. Retour sur cinq accidents qui ont défrayé la chronique au printemps dernier.

En mai 2018, une Tesla s'est retournée sur le toit et embrasée sur l'A2 après avoir percuté la glissière de sécurité. Le conducteur est décédé sur place.

En mai 2018, une Tesla s'est retournée sur le toit et embrasée sur l'A2 après avoir percuté la glissière de sécurité. Le conducteur est décédé sur place. Image: Pompiers de Bellinzone / Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alliant élégance, technologie et écologie, Tesla n'a guère eu de peine à séduire les automobilistes à travers le monde. Une véritable success story qui met la marque automobile lancée par Elon Musk sous les projecteurs plus que n'importe quelle autre firme du secteur. Et encore bien davantage lorsque ses modèles sont impliqués dans des accidents de la route et que la fiabilité des technologies embarquées à bord, qui font la fierté du constructeur, est pointée du doigt. En Suisse, deux automobilistes défendus par le même avocat dénoncent le système d'Autopilot de Tesla après des accidents survenus en 2017 avec des véhicules achetés à Genève. Au printemps 2018, le logiciel d'aide à la conduite (voir encadré ci-contre) et les batteries ont été mis en cause dans cinq accidents, dont trois mortels, survenus entre les mois de mars et mai, aux Etats-Unis et au Tessin.

1. Etats-Unis, Californie: un blessé. Mardi 30 mai 2018, alors que le système d'aide à la conduite Autopilot était activé, une Tesla percute un véhicule de la police de Laguna Beach qui est stationné en bordure de route. Seul le conducteur de la Tesla est légèrement blessé. L'agent n'était pas dans sa voiture au moment de l'accident. Interrogé, le constructeur de voitures électriques haut de gamme a indiqué que «lorsque les conducteurs utilisent Autopilot, [le système] leur rappelle en permanence qu'il est de leur responsabilité de laisser leurs mains sur le volant et de garder le contrôle du véhicule à tout moment».

2. Etats-Unis, UTAH: un blessé. Le 11 mai 2018, la conductrice d'une Tesla Model S encastre son véhicule dans l'arrière d'un camion de pompiers arrêté au feu rouge. L'automobiliste, qui s'en est tirée avec une cheville cassée, a indiqué à la police que l'Autopilot était activé et qu'elle regardait son téléphone portable au moment du choc. Selon le rapport de police, la voiture roulait à 100 km/h et n'a pas freiné avant de heurter le camion.

3. Suisse, Tessin: un mort. Jeudi 10 mai 2018, une Tesla heurte la glissière centrale de l'autoroute A2, près du tunnel du Monte Ceneri. La voiture se retourne et s'embrase. Son conducteur, un Allemand âgé de 48 ans, périt sur les lieux de l'accident. Pour les pompiers de Bellinzone, qui avaient posté les images de l'incendie sur Facebook (image ci-dessus) avant de les retirer, le violent choc contre la batterie lithium-ion pourrait avoir provoqué un «emballement thermique». «Nous travaillons à reconstituer les faits de l'accident et assurons aux autorités locales une totale coopération», avait alors indiqué à Reuters un porte-parole de Tesla, qui invitait à ne pas tirer de conclusions trop hâtives.

4. Etats-Unis, Floride: deux morts, un blessé. Le 8 mai 2018, une Tesla S de 2014 percute à 187 km/h un mur sur Seabreeze Boulevard à Fort Lauderdale avant de s'enflammer. Le conducteur, Barrett Riley, et le passager avant, Edgar Monserrat Martinez, tous deux âgés de 18 ans, sont tués dans l'accident. Un troisième jeune, assis à l'arrière, est quant à lui blessé. Le 8 janvier 2019, les parents d'Edgar, à qui appartenait le véhicule, ont décidé d'attaquer en justice Tesla, arguant que la batterie «était insuffisamment protégée, rendant la voiture tout entière défectueuse». Ils dénoncent l'absence de dispositif pouvant empêcher un départ de feu ou contenir un incendie suite à une collision. Enfin, ils affirment qu'un centre de service Tesla a désactivé, sans les en avoir averti, le limiteur de vitesse qu'ils avaient fait installer et régler à 137 km/h deux mois avant l'accident. Au lendemain de l'accident, une enquête a été ouverte par le NTSB, l'agence américaine en charge de la sécurité dans les transports. Pour l'heure, le système d'Autopilot ne semble pas être en cause. Tesla indique, sans faire de commentaire sur la plainte elle-même, avoir introduit, en mémoire de Barrett Riley, un mode de limitation de vitesse.

5. Etats-Unis, Californie: un mort. Quelques semaines avant l'accident mortel de Fort Lauderdale, le 23 mars 2018, une Tesla Model X est impliquée dans une sortie de route fatale en Californie. Le véhicule, dont le mode Autopilot était activé, percute une glissière de sécurité en béton, près de Mountain View. Le conducteur, un homme âgé de 38 ans, décède à l'hôpital des suites de ses blessures. «Le conducteur avait reçu plusieurs avertissements visuels et un [avertissement] audible le prévenant qu'il devait maintenir les mains [sur le volant] plus tôt et les mains du conducteur n'ont pas été détectées sur le volant pendant les six secondes ayant précédé la collision», avait alors expliqué Tesla. Là aussi, une enquête a été ouverte par le NTSB. Cet accident avait relancé la polémique sur la fiabilité du système de pilotage assisté installé sur les véhicules de la marque, faisant chuter de 8% le titre Tesla à Wall Street.

(TDG)

Créé: 18.02.2019, 17h04

Comment fonctionne la technologie de pilotage assisté qu'on retrouve à bord des véhicules autonomes, tels que Tesla. (Cliquez sur l'image pour agrandir) (Image: G. Laplace)

Articles en relation

Un nouvel automobiliste accidenté s’en prend à Tesla

Justice Un autre Romand ayant acheté sa voiture à Genève souhaite lui aussi une expertise après une collision survenue en 2017. Plus...

Un automobiliste gravement blessé attaque Tesla en justice

Accident Le Genevois, qui souffre de graves séquelles, met en cause le pilotage automatique de la marque américaine. Celle-ci se défend en affirmant donner des informations claires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: les polices municipales pourraient disparaître
Plus...