Passer au contenu principal

La Renault Clio n’a jamais été aussi contemporaine

Cette 5e génération est construite sur une plate-forme inédite et les stylistes ont peaufiné avec soin l’habitacle.

La nouvelle Renault Clio, ici dans sa finition R.S. Line.
La nouvelle Renault Clio, ici dans sa finition R.S. Line.
RENAULT

La Renault Clio domine en Europe le segment B (citadines) depuis 2013. Elle a été vendue à 15 millions d’exemplaires depuis son lancement en 1990. Le constructeur français lancera en septembre la cinquième génération marquant une étape importante dans l’évolution technologique de ce modèle en inaugurant une plate-forme inédite au sein de l’Alliance (avec Nissan) baptisée CMF-B.

D’une architecture plus légère, elle adopte un fond caréné améliorant l’aérodynamique, une meilleure isolation du compartiment moteur et devient plus compatible avec les futurs développements en termes électriques et électroniques.

Les ingénieurs annoncent qu’à l’horizon 2022 les 70% des véhicules du groupe seront produits sur des plates-formes de la famille CMF. La Clio joue les précurseurs!

Sur le plan du design, elle reste relativement fidèle à la ligne inaugurée par la Clio 4, tout en offrant une musculation plus marquée. Le profil du capot le démontre. Elle est équipée de projecteurs «full LED» dès le premier niveau d’équipement et présente un profil plus fluide. Sa longueur ne diminue que de 12 mm, mais son coffre, dont l’ouverture est plus carrée, gagne 60 l par rapport à la Clio 4.

Révolution dans l’habitacle

La vraie révolution se joue dans l’habitacle qui constituait le maillon faible du modèle précédent. Les occupants disposent d’espaces de rangement plus vastes (26 l au total) et les passagers arrière d’un dégagement pour les jambes allongé de 26 mm. Un effort considérable a été consenti dans le choix des matériaux beaucoup plus qualitatifs.

La planche de bord est dotée, dans les versions haut de gamme, d’une tablette centrale verticale de 9,3 pouces. Le conducteur hérite d’un écran pouvant atteindre 10’’ lui permettant de choisir l’environnement qui lui convient.

Cette amélioration technologique se double d’aides à la conduite qui ne sont pas vraiment la règle dans le segment B. Cette nouvelle Clio peut être équipée d’un régulateur de vitesse adaptatif, d’une assistance de maintien dans la voie sur les autoroutes, d’un système automatisant le roulage dans les encombrements (le véhicule s’arrête totalement et repart sans intervention du conducteur) et d’une caméra 360° facilitant le parcage.

Quatre motorisations, dont trois essence

Cette Clio sera commercialisée avec quatre motorisations à choix. Trois essence et une diesel (voir encadré). Lors des essais dans la région d’Evora, au Portugal, le 4-cyl. de 130 ch s’est révélé beaucoup plus agréable à rouler que le 3-cyl. dans sa version 100 ch. Plus souple, plus «soyeux», il met vraiment en évidence, en association avec la boîte automatique à double embrayage, les qualités routières de la nouvelle venue.

Renault propose six versions de finition (Life, Zen, Business, Intens, R.S. Line et Initiale Paris). Les deux dernières ne sont disponibles qu’avec le groupe essence de 130 ch. Elles devraient séduire le marché suisse comme elles nous ont convaincus.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.