Le Lexus RX 450h pousse loin le bouchon du confort

ÉvolutionLe gros SUV hybride a subi une foule d’améliorations constituant une vraie valeur ajoutée. Mesurons ici le chemin parcouru.

La nouvelle génération du SUV hybride Lexus 450h.

La nouvelle génération du SUV hybride Lexus 450h. Image: LEXUS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La première chose qui frappe, en prenant le volant du nouveau Lexus RX 450h après avoir conduit des modèles de générations précédentes (depuis 1998), c’est l’extraordinaire quiétude régnant dans l’habitable. Le souffle du système hybride est à peine audible, pas la moindre vibration n’est perceptible et les bruits parasites, eux aussi, sont aux abonnés absents.

Le millésime 2020 du gros SUV premium n’est pourtant pas un modèle radicalement nouveau. Il s’agit plutôt du toilettage à mi-parcours du RX de quatrième génération, lancé en 2015.

Mais au-delà des remises à jour esthétiques habituelles (calandre remaniée, blocs optiques plus effilés, roues jusqu’à 20 pouces, astuces stylistiques visant à mettre en exergue la largeur du véhicule vu depuis derrière), les ingénieurs ont été mis à contribution notamment pour rigidifier la carrosserie.

L’augmentation du nombre de points de soudure (+14) et l’emploi accru de colles structurelles (+4,2 m) ont permis d’obtenir des résultats tangibles en termes de silence à bord et de précision du comportement. Et cela sans modifier l’outil de production existant.

Technologie d’éclairage de pointe

Les autres innovations sont plus visibles. C’est notamment le cas des nouveaux phares LED adaptatifs BladeScan, une première mondiale selon Lexus. Ils produisent un éclairage comparable aux projecteurs LED matriciels déjà connus (obscurcissement des zones éblouissantes, sans commutation), mais utilisent une nouvelle technologie consistant à projeter la lumière sur un miroir à deux faces en forme de pale, tournant à grande vitesse.

Dans l’habitacle du RX, où les occupants sont assez haut perchés, l’interface utilisateur comprend un nouvel écran central de 12,3 pouces désormais tactile, donc placé à portée de main du conducteur et du passager avant. Mais les fonctions multimédias sont également accessibles par commande vocale, ou grâce à un pavé tactile niché dans la console médiane, entre les sièges avant. La connexion à un smartphone est assurée en outre par Apple Car Play ou Android Auto.

Arsenal de sécurité complet

L’offre comprend les versions Eco, Comfort, F Sport et Executive, avec des dotations de série d’ampleur croissante. Dès la finition S Sport, une suspension adaptative régule en permanence l’amortissement de chaque roue. Ce système filtre particulièrement bien les vibrations de haute fréquence induites par certaines fines inégalités de la chaussée.

Le nouveau RX bénéficie en outre de l’assistance active en virage, qui supprime la tendance au sous-virage en différenciant le couple transmis aux roues extérieures et intérieures.

Il va de soi que le gros SUV premium dispose de tout l’arsenal d’aides à la conduite et de systèmes destinés à protéger non seulement les occupants, mais aussi les piétons et les cyclistes. L’affichage tête haute fait également partie du viatique.

La boîte automatique E-CVT du Lexus RX n’a rien à voir avec les antiques CVT, dont les poulies de diamètres variables ont été remplacées depuis longtemps par des engrenages planétaires. Mais un certain effet de patinage n’en demeure pas moins perceptible. Même en mode manuel, en actionnant les palettes au volant, les rapports de démultiplication ne sont pas très clairement définis. Le mieux, avec ce véhicule, est de rouler souplement en mode Eco, ce qui privilégie les bas régimes moteur et, donc, l’économie de consommation et le silence de marche.

Les positions Sport et Sport + sont plus dynamiques, mais correspondent moins à l’esprit de ce SUV hybride. D’ailleurs, même en mode Eco, il suffit d’enfoncer l’accélérateur pour bénéficier de la fonction «kick down», nécessaire éventuellement pour effectuer un dépassement en toute sécurité.

Dernier détail, le mode EV, qui entre automatiquement en fonction plus de la moitié du temps en conduite urbaine ou routière fluide, peut être forcé si vous souhaitez circuler en mode 100% électrique sur de courtes distances (zones piétonnes, parkings, etc.).

Créé: 25.10.2019, 14h07

Les chiffres

Dimensions
Longueur/largeur/hauteur
4890/1895/1685 mm.

Moteur et prix
Hybride:
Moteur V6 3.5 à injection directe d’essence et un moteur électrique (puissance combinée 313 ch).
Dès 69 200 fr.



Les phares LED adaptatifs BladeScan utilisent une technologie innovante.



L’écran tactile de 12,3 pouces.



Une poupe compacte et harmonieuse.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...