Passer au contenu principal

AutomobileLes deux géants VW et Ford se rapprochent

Le groupe allemand Vokswagen, deuxième mondial du secteur, a entamé des discussions pour s'allier stratégiquement avec le constructeur automobile américain.

Le nouveau patron du groupe Volkswagen Herbert Diess a annoncé le début des discussions avec Ford pour la commercialisation de véhicules utilitaires.
Le nouveau patron du groupe Volkswagen Herbert Diess a annoncé le début des discussions avec Ford pour la commercialisation de véhicules utilitaires.
AFP

Volkswagen et Ford ont annoncé mardi discuter d'une alliance stratégique. Le constructeur allemand et son concurrent américain entendent explorer un certain nombre de projets dont le développement en commun d'une gamme de véhicules utilitaires.

Dans un communiqué commun diffusé mercredi, Volkswagen et Ford ajoutent qu'une éventuelle alliance stratégique ne se traduirait pas par des participations croisées ou par tout autre type d'accord capitalistique. Avares de détails, les deux géants de l'automobile se contentant de dire qu'ils "explorent des projets potentiels dans un certain nombre de domaines, dont les utilitaires.

Ford est un acteur de premier plan dans les utilitaires de moyen tonnage aux Etats-Unis. Son pick-up F-Series est depuis des décennies le véhicule le plus vendu sur le marché américain. Volkswagen, qui possède les marques de camions MAN et Scania en Europe a annoncé il y a un peu plus de deux mois un partenariat stratégique avec Hino Motors, filiale camions de Toyota.

Le groupe de Wolfsburg veut doper sa compétitivité dans un secteur des utilitaires en mutation face à des normes environnementales plus strictes et au développement des technologies de conduite autonome. Toujours en avril, le constructeur allemand s'est dit ouvert à l'idée de prendre à terme une participation majoritaire au capital du constructeur américain de camions Navistar International.

Plus grande présence internationale

Une telle initiative répondrait à la volonté de Volkswagen de développer la présence internationale de son activité de poids lourds, pour laquelle il se prépare à lever des fonds sur les marchés. Avec Hino et Navistar, dont Volkswagen Truck & Bus détient 16,9% depuis 2016, le groupe allemand veut mieux concurrencer davantage Daimler et Volvo, les deux principaux acteurs du marché mondial des poids lourds.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.