Bénéficiaire, Renault bat un «record» historique

AutomobilePour le groupe automobile français, 2017 est la meilleure année de son histoire. Il annonce avoir réalisé un bénéfice net en hausse de 50% à 5,83 milliards de francs.

Le conseil d'administration de Renault a renouvelé un nouveau mandat au directeur général Carlos Ghosn.

Le conseil d'administration de Renault a renouvelé un nouveau mandat au directeur général Carlos Ghosn. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Renault a réalisé un bénéfice net 2017 «record», en hausse de 50% à 5,1 milliards d'euros (5,83 milliards de francs). Le groupe automobile français a annoncé viser un maintien de sa marge opérationnelle au-dessus de 6% en 2018.

«Le groupe Renault réalise la meilleure année de son histoire et atteint un nouveau record de ventes, de chiffre d'affaires, de marge opérationnelle et de résultat net», déclare vendredi le constructeur dans un communiqué.

Intégration de la filiale russe Avtovaz

Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 14,7% à 58,8 milliards d'euros, profitant de l'intégration pour la première fois de la filiale russe Avtovaz (marque Lada) dans le compte de résultats. Hors Avtovaz, il progresse de 9,4%.

La marge opérationnelle, à 3,9 milliards d'euros, représente 6,6% du chiffre d'affaires. Hors Avtovaz elle s'élève à 6,8% du chiffre d'affaires, contre 6,4% en 2016. Le résultat d'exploitation a progressé de 15,9% à 3,8 milliards d'euros.

Confirmation de Ghosn

«2017 a été une nouvelle année record pour le Groupe Renault», s'est félicité, dans le communiqué, le directeur général Carlos Ghosn qui a été confirmé jeudi par le conseil d'administration pour un nouveau mandat.

«Les résultats commerciaux et financiers sont la conséquence de la stratégie déployée depuis plusieurs années et des efforts de tous les collaborateurs», a ajouté le patron, qui a accepté de réduire de 30% sa rémunération totale, à la demande de l'Etat français, qui détient 15% du capital et près de 22% des droits de vote.

Sur tous les continents

La rémunération de M. Ghosn comme PDG de Renault pour l'année 2016 avait atteint 7,25 millions d'euros. La contribution du partenaire japonais Nissan, détenu à 44% par Renault, s'est élevée à 2,8 milliards d'euros.

Les bons résultats financiers s'expliquent par «des marchés porteurs», mais aussi une «performance intrinsèque de Renault vraiment bonne», a expliqué Clotilde Delbos, directrice financière du groupe. «Nous avons augmenté nos parts de marché sur tous les continents», a-t-elle souligné.

«Bien qu'il y ait eu des vents contraires, que ce soit en termes de taux de change, de hausses de matières premières, nous avons eu une bonne performance sur notre maîtrise des coûts», malgré des dépenses de recherche et développement en hausse «comme c'était prévu afin de pouvoir préparer l'avenir», a-t-elle dit. (ats/nxp)

Créé: 16.02.2018, 13h07

Articles en relation

Renault prend pied dans la presse

Industrie automobile C'est un premier pas historique pour le constructeur automobile. Il va prendre une participation de 40% dans le groupe de presse Challenges. Plus...

Renault va assembler des voitures au Pakistan

Industrie Le constructeur automobile français sera le premier Européen à s'implanter sur ce marché. Plus...

Renault va miser sur l'électrique et le bas coût

Automobile La marque au losange a donné les grandes lignes de son plan stratégique pour 2022. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un ministre de l'Economie doit-il savoir parler anglais?
Plus...