Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Expositions d’art contemporainAu Mamco, souriez, vous êtes filmés!

Avec «WIP» (pour «Women in prison»), Tony Conrad explore un sous-genre du cinéma sur le thème de «Femmes en prison» pour mettre au jour les mécanismes de surveillance. Le spectateur est forcé de s’interroger sur son propre regard sur la scène.
Vue de l’exposition consacrée à Tony Conrad, avec quelques «Yellow Movies».
Tony Conrad, vue d’exposition.
Tony Conrad, «Beholden to Victory»: cette installation participative exige du public de se ranger du côté des «civils» ou des «officiers» pour visionner une vidéo mettant en scène l’abus de pouvoir au sein de l’armée.
1 / 4

Expérimentations musiciennes

«Le travail de Tony Conrad a été une grande entreprise de critique des codes et institutions culturelles.»

Balthazar Lovay, commissaire de la rétrospective consacrée à l’artiste américain

Zieuter les gradés

Les «Girl Dogs» de Julia Scher accueillent le visiteur au 3e étage.
Julia Scher a elle-même travaillé dans une société de vidéosurveillance.
Le rose est omniprésent dans le travail de Julia Scher.
1 / 3
6 commentaires
Trier:
    Augias

    “Artistes discrets” dites-vous. Il semble avoir heureusement vocation à le rester.