Passer au contenu principal

Journal intimeAu lit avec Richard Burton

Dans son journal, le monstre sacré bataille avec Liz Taylor, entre autres anges et démons. Le géant mort à Céligny se confronte surtout à lui-même en toute cruauté.

Richard Burton (1925-1984) sur le plateau de «Cléopâtre» de Joseph L. Mankiewicz, en 1962. L’Irlandais va tomber amoureux de Liz Taylor… début d’amours fantasques relatés dans son «Journal intime» (Éd. Séguier). (Photo by Silver Screen Collection/Hulton Archive/Getty Images)
Richard Burton (1925-1984) sur le plateau de «Cléopâtre» de Joseph L. Mankiewicz, en 1962. L’Irlandais va tomber amoureux de Liz Taylor… début d’amours fantasques relatés dans son «Journal intime» (Éd. Séguier). (Photo by Silver Screen Collection/Hulton Archive/Getty Images)
Getty Images

«Mardi 5 – L. incapable de voyager, alors pris le 3h34 de Lausanne. Train comiquement agaçant.» Rédigé entre deux tournages et quelques bitures, le journal intime de Richard Burton ne grince pas seulement d’observations aussi lapidaires qu’anecdotiques. Les extraits réédités chez Séguier dévoilent de janvier 1965 à décembre 1971 un poème d’homme. Le Gallois lisait Rimbaud en version originale, et la formule de Walt Whitman lui colle aux épaules, même dans ses moments les plus vacillants: «Je contiens la multitude.»

Le livre traite de la période 1965-1971, mais Richard Burton écrira ses journaux intimes quasiment jusqu’à la fin de sa vie.
Le livre traite de la période 1965-1971, mais Richard Burton écrira ses journaux intimes quasiment jusqu’à la fin de sa vie.
DR

Déjà parce que durant cette période, Richard Burton apparaît en citoyen du monde. L’acteur a acheté et rebaptisé «Le Pays de Galles» une villa à Céligny pour des raisons fiscales non dissimulées. En fait, le nomade vit entre l’Europe et Hollywood, sur les tournages, dans les salons mondains. À Gstaad, le fantasque comédien retrouve Elizabeth Taylor, où la star américaine possède un chalet. Peu avant, en 1962, il avait séduit et quitté cette «brave petite» comme il la qualifie, sur le plateau de «Cléopâtre», puis suivie à Toronto, épousée enfin après son divorce à Montréal, et reprise en partenaire de scène en Californie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.