Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

GymnastiqueAriella Kaeslin: «J’aime une femme»

Ariella Kaeslin lors d’un shooting en 2015.

«C’est un sujet, jusqu’à ce que ce ne soit plus un problème»

«Il ne s’agit pas de découvrir qui je suis une fois pour toutes. Je peux être comme ça et parfois comme ça. Je peux toujours me redécouvrir»

Ariella Kaeslin
1 commentaire
Trier:
    Gilles Hieron

    1975:

    Un homosexuel ou une lesbienne fait un come-back. Il ou elle est ostracisé/e par sa famille, ses collègues ou ses amis. Résultat ils se cachent et n'osent pas le dire aux autres.

    Un électeur dit qu'il vote UDC. Tout le monde est fier de lui.

    2000

    Un homosexuel ou une lesbienne fait un come-back. Il y en a certains qui regardent la personne concernée de travers mais finalement ça va, c'est pas trop mal accepté et ça passe.

    Un électeur dit qu'il vote UDC. Tout le monde est fier de lui. Il y en a certains qui regardent la personne concernée de travers mais finalement ça va, c'est pas trop mal accepté et ça passe.

    2020:

    Un homosexuel ou une lesbienne fait un come-back. Tout le monde est fier de lui ou elle.

    Un électeur dit qu'il vote UDC. Il est ostracisé/e par sa famille, ses collègues ou ses amis. Résultat ils se cachent et n'osent pas le dire aux autres.

    Redites-nous déjà qui est le groupe stigmatisé aujourd'hui ?