Passer au contenu principal

CoronavirusAprès les livraisons médicales par avion, en voici par bateau

La dernière livraison affrétée par les HUG et le CHUV par voie aérienne a été effectuée samedi à Zurich. Suffisamment de stock de matériel médical a été constitué. Désormais, la voie maritime, qui prend bien plus longtemps mais coûte bien moins cher, sera privilégiée.

C’est un avion comme celui-ci qui s’est posé à Zurich pour procéder à une énième livraison de matériel.
C’est un avion comme celui-ci qui s’est posé à Zurich pour procéder à une énième livraison de matériel.
KEYSTONE
1 / 1

Le dernier des quatorze avions affrétés par le CHUV et les HUG pour assurer l’approvisionnement en matériel médical depuis le début de la pandémie de Covid-19 s’est posé samedi à Zurich. Sept millions de masques et 670’000 blouses se trouvaient à bord de l'Antonov 174. Les livraisons se feront désormais par bateau.

Organisé par Plexus-Santé, la plateforme logistique commune du CHUV et des HUG, un pont aérien exceptionnel a permis l’acheminement d’un total de 20,8 millions de masques en provenance de Chine depuis le 26 mars. Plus de 2,6 millions de blouses de protection ont également été expédiées, indiquent le CHUV et les HUG lundi dans un communiqué commun.

Outre les deux hôpitaux, la plateforme dessert également le canton de Vaud: la Direction générale de la santé (DGS) a ainsi reçu 14,6 millions de masques et 230'000 blouses de protection. Le reste a été réparti entre les HUG et le CHUV, a expliqué à Keystone-ATS Pierre-Yves Muller, directeur de la logistique hospitalière du CHUV.

«Les livraisons se feront dorénavant par bateau, un moyen de transport qui nécessite cinq à six semaines. Nous avons constitué suffisamment de stock pour cette période», a indiqué le responsable.

La première cargaison de conteneurs partira dans le courant de la semaine prochaine. Le transport maritime coûte cinq fois moins cher que celui par voie aérienne, a encore précisé Pierre-Yves Muller.

ATS