Passer au contenu principal

Finances publiquesAprès le scandale, les magistrats de la Ville se serrent la ceinture

Frais de repas, de transport et de téléphonie ont drastiquement baissé depuis les critiques de la Cour des comptes.

Épinglé en 2018, l’Exécutif s’est serré la ceinture.
Épinglé en 2018, l’Exécutif s’est serré la ceinture.
Georges Cabrera

Le scandale des notes de frais en Ville de Genève est clos, mais n’est visiblement pas resté sans effet. Le Conseil administratif a appris la leçon. Il a dépensé moitié moins l’an passé qu’en 2018, année où a été rendu l’audit de la Cour des comptes qui pointait certains frais professionnels exagérés. Avec le nouveau règlement en vigueur, les magistrats se sont clairement serré la ceinture. Ils n’ont utilisé que 33’000 francs pour leurs frais professionnels contre 69’000 l’année précédente pour l’ensemble du collège.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.