Passer au contenu principal

ArchéologieAprès 4000 ans, l’élamite linéaire va enfin révéler ses secrets

Une découverte qui pourrait remettre en question les origines de l’écriture humaine.

L’une des tablettes recouvertes d’élamite linéaire.
L’une des tablettes recouvertes d’élamite linéaire.
 Wikipédia

L’histoire ne commence peut-être pas à Sumer, contrairement à ce qu’affirmait l’historien Samuel Noah Kramer dans un livre célèbre, évoquant la découverte, dans ce qui était alors l’antique Mésopotamie, dans le sud de l’Irak actuel, de tablettes gravées il y a 3300 ans. Tablettes recouvertes de signes à l’origine de la première écriture humaine. Un titre que l’élamite linéaire pourrait désormais lui dérober. Mais qu’est-ce donc au juste? Découvertes au début du XXe siècle – en 1901 – dans la cité antique de Suse, en Iran, là où s’étendait le royaume d’Elam (voilà pour l’étymologie du mot), entre le IVe millénaire avant Jésus-Christ et le Ier millénaire de notre ère, des tablettes recouvertes de symboles indéchiffrables intriguent depuis historiens et experts.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.