Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

L’invitéAprès 35 ans,
c’est le tour
d’un protestant romand

«Cette attitude cacherait-elle une forme de condescendance et de méfiance à l’égard d’une culture welche?»

Églises en mutation

2 commentaires
Trier:
    Jean-Pierre Baur

    Isabelle Graesslé est absolument parfaite pour présider les EERS.

    Hormis tous les arguments développés dans l’article en sa faveur, il convient de préciser que cette remarquable théologienne est plurilingue et que, notamment, elle maîtrise parfaitement l’allemand, y compris le suisse-alémanique.