Passer au contenu principal

La Supercoupe en amuse-boucheAndrej Stimac, l’élève qui défie le maître pour le bonheur des Lions

Samedi à Fribourg, Olympic et le club genevois se disputeront le premier trophée de la saison. Mais plus qu’un duel entre les deux «meilleurs rivaux» du basket suisse, le match mettra aux prises Petar Aleksic avec son ancien assistant, une légende au Pommier.

Andrej Stimac est de retour au Pommier. Le joueur à succès est prêt à relever un nouveau défi. «Il était courageux sur le terrain, il le sera sur la touche», prédit Imad Fattal, le président des Lions de Genève.
Andrej Stimac est de retour au Pommier. Le joueur à succès est prêt à relever un nouveau défi. «Il était courageux sur le terrain, il le sera sur la touche», prédit Imad Fattal, le président des Lions de Genève.
FRANK MENTHA

Andrej Stimac dédramatise l’événement. «C’est juste un match de basket», stipule le nouveau coach des Lions de Genève en évoquant la Supercoupe de ce samedi à Fribourg (19 h). Sur le parquet de Saint-Léonard, l’ancien assistant défiera pourtant Petar Aleksic, le stratège d’Olympic, l’ami qui lui a appris les ficelles du métier durant trois saisons à succès. L’élève face au maître, c’est la trame romanesque d’un «clásico» pas comme les autres. «Il y aura du respect entre nous et de l’intensité sur le terrain», assure-t-il. De l’émotion aussi? «Oui, car sans émotion, on passe à côté de beaucoup de choses. Il faut juste savoir bien la gérer», répond le géant croate qui a hissé le club genevois au pinacle entre 2013 et 2015.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.