Passer au contenu principal

Assurance allemandeAllianz optimiste pour 2021 après une année difficile

L’assureur allemand Allianz a vu son bénéfice net baissé de 14% sur un an en 2020. L’entreprise reste néanmoins optimiste pour 2021.

Le géant de l’assurance allemand Allianz a vu en 2020 son bénéfice net baissé de 14% sur un an.
Le géant de l’assurance allemand Allianz a vu en 2020 son bénéfice net baissé de 14% sur un an.
Keystone/Walter Bieri

Le géant allemand de l’assurance Allianz a dégagé en 2020 un bénéfice net en baisse de 14% sur un an, à 6,8 milliards d’euros (7,4 milliards de francs), sous l’impact des catastrophes et de la pandémie de Covid-19, a-t-il annoncé vendredi.

Le bénéfice d’exploitation de 10,8 milliards d’euros fait 9% moins bien sur an en raison d’1,3 milliard d’euros de charges liées à la pandémie. L’assureur table pour 2021 sur une performance opérationnelle de 12 milliards d’euros, à plus ou moins un milliard d’euros près, a-t-il précisé.

L’an dernier, le chiffre d’affaires du premier assureur européen (devant le français Axa) a reculé d’1,3% à 140,5 milliards d’euros.

Stagnation

Le quatrième trimestre s’est avéré plus résistant, avec un bénéfice opérationnel en hausse de 8% sur un an, à près de 3 milliards d’euros, pour des ventes stables à 35,6 milliards d’euros (+0,3%).

Sur l’ensemble de l’année 2020, la principale branche dans l’assurance-dommages a vu ses ventes quasiment stagner, à 59,4 milliards d’euros (+0,4%), avec des reculs constatés chez les filiales Allianz Partners (assurance voyage) et Euler Hermes (assurance crédit).

Les pertes de 1,3 milliards d’euros liées à la pandémie du Covid-19 ont concerné des remboursements pour des annulations d’événements ou suspensions d’activités, de moindres rentrées de primes au moment du renouvellement des contrats ou les pertes sur les portefeuilles d’investissement pâtissant des craintes de récession.

Les remboursements liés aux grosses catastrophes naturelles se sont élevés en tout à 880 millions d’euros, contre 771 millions un an plus tôt.

Optimisme pour 2021

L’assureur a été en particulier exposé lors du dernier trimestre aux dégâts causés par la tempête Alex, qui a frappé la France et d’autres pays d’Europe, et la tempête frappant en Australie les côtes du Queensland et de la Nouvelle-Galles du Sud.

«Je suis reconnaissant de la confiance que nos parties prenantes ont placée en Allianz au cours de cette année 2020 difficile», a résumé Oliver Bäte, le président du groupe, dans un communiqué.

«Nous sommes bien placés pour réaliser notre ambition en 2021», a-t-il ajouté.

Pour l’exercice passé, le groupe propose de verser à ses actionnaires un dividende de 9,60 euros par titre, inchangé par rapport à 2019 en mettant ainsi fin à sept années de croissance consécutive.

ATS